Writing-on-Stone / Áísínai'pi. Source : Parc Canada

Writing-on-Stone / Áísínai’pi : site canadien sacré, coeur des pouvoirs du monde des esprits, au patrimoine de l’UNESCO

Share

Ce site albertain a récemment été désigné au patrimoine mondial de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Génie créateur ancestral et splendeur naturelle : les ingrédients d’un succès

Ce site canadien, niché en pleine nature, dans les limites du parc provincial Writing-on-Stone, est singulier par ses pictogrammes et autres gravures. Ce sont des éléments qui font parcourir différents jalons de l’histoire du peuplement de l’Amérique du Nord.

C’est avant tout la créativité des premiers arrivants, les peuples autochtones, qui est reconnue par l’UNESCO.

Ces derniers se sont illustrés pendant des millénaires par la création de l’art rupestre qui est mis en exergue avec majesté et originalité. Writing-on-Stone / Áísínai’pi signifie « il est illustré / écrit ». C’est une des illustrations les plus représentatives du génie créateur de ces populations.

Avec ses multiples pétroglyphes et pictogrammes, l’œuvre se positionne comme l’un des plus « anciens et sacrés paysages culturels […] la plus grande concentration d’art rupestre des grandes plaines de l’Amérique du Nord, qui représente les pouvoirs du monde des esprits », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Au-delà de la dimension artistique de l’ouvrage, il faut voir l’expression de la particularité culturelle du peuple des Pieds-Noirs qui se sert de la nature pour exprimer et pérenniser différents mythes, savoir-faire et valeurs ancestrales.

Writing-on-Stone / Áísínai’pi sert ainsi de point de jonction entre les générations. C’est un lieu d’apprentissage pour les plus jeunes, un endroit de transmission de la culture, des façons de faire qui datent des époques anciennes, une espèce de temple où les Canadiens peuvent en apprendre davantage sur les mythes, croyances et réalités du peuple des Pieds-Noirs.

L’inscription de ce site au patrimoine mondial de l’UNESCO intervient 15 ans après sa désignation à titre de lieu historique national du Canada, et son ajout à la Liste indicative du Canada pour le patrimoine mondial. Cette nouvelle inscription porte à 20 le nombre de sites du Canada ayant bénéficié d’un tel rayonnement international.

Elle confère à l’humanité tout entière un droit de regard sur le site. Chaque personne, où qu’elle se trouve dans le monde, pourra aller à la rencontre de l’identité canadienne, de son histoire, des cultures et des traditions des peuples autochtones, par le miroir de Writing-on-Stone / Áísínai’pi.

Source : ministère de l’Environnement et du Changement climatique et Parc Canada
Sur le même sujet :

L'exposition Insurgence/Resurgence, la plus grande exposition d'art contemporain autochtone jamais présentée au Musée des beaux-arts de Winnipeg (WAG), a ouvert ses portes au public vendredi. Un reportage de Geneviève Lapalme.
Share
Catégories : Arts et spectacles, Autochtones
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*