215 cas de maladie pulmonaire sévère possiblement liée au vapotage ont été répertoriés dans 25 États américains. 5 décès ont été confirmés à ce jour. Crédit: Istock

Vapotage, santé pulmonaire et morts aux États-Unis : le Canada en alerte

Share

Les mises en garde et appels à la prudence se multiplient au pays après les épisodes sombres intervenus chez son voisin au Sud, possiblement en lien avec l’usage des produits de vapotage agrémentés de cannabis.

De récents cas de maladies pulmonaires et de décès d’utilisateurs de ces produits de vapotage aux États-Unis ont incité Santé Canada à émettre une mise en garde aux Canadiens qui utilisent ces produits.

Ces derniers sont invités à prendre au sérieux tout symptôme de maladie pulmonaire, à l’instar de la toux, des essoufflements ou de douleurs dans le thorax. Il est important de surveiller ces symptômes étant donné que les personnes décédées aux États-Unis étaient toutes des utilisatrices de cigarettes électroniques.

Ces personnes ont eu à vapoter notamment des produits contenant de la nicotine et du tétrahydrocannabidiol (THC). Il s’agit de la principale substance active du cannabis qui est susceptible d’avoir des effets aussi bien psychiques et physiologiques.

À la suite de ces décès, Food and Drug Administration (FDA) et Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont ouvert une enquête, suivie de l’émission d’un avis sanitaire signalant que « l’exposition aux produits chimiques en serait la cause probable ».

Au stade actuel de l’enquête, il demeure « difficile d’établir un lien tangible entre l’ensemble des cas de maladies liées au vapotage aux États-Unis et les produits, les substances et les dispositifs », indique Santé Canada. Bien qu’aucun cas potentiel n’existe au Canada, l’organisme fédéral a dit « surveiller de près toutes les sources de données connues pour déceler des signes de problèmes similaires au Canada ». (Source communiqué de presse.)

Des jeunes en train de vapoter.
PHOTO : ISTOCK

Le Québec et l’Ontario redoublent de vigilance, les Autochtones se mobilisent

Le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux (MISSS) s’inscrit que la même mouvance que Santé Canada. Soulignant sa mise en garde, le MISSS est sur le point de mettre en place un processus de signalement des cas de maladies pulmonaires sévères qui pourraient être associées au vapotage dans la province.

Le ministère invite les utilisateurs de produits de vapotage ainsi que les médecins à faire preuve de vigilance et à mettre l’accent sur la communication. En déclarant si elles vapotent ou non, les personnes permettront aux soignants de mieux comprendre les symptômes en vue de bien cibler leurs interventions.

En Ontario, une campagne publique de sensibilisation sur le cannabis a été lancée par l’Ontario Lung Association, avec l’appui de Santé Canada. Cette campagne cible davantage les jeunes de 18 à 25 ans, et elle vise à réduire les risques et méfaits pour leur santé pulmonaire.

La campagne, inspirée des aventures d’un super héros, « Jean-Marie » notamment, puise dans le répertoire de l’humour pour atteindre sa cible partout, aussi bien sur les réseaux sociaux que dans différents campus.

Les vidéos diffusées à ce sujet mettent de l’avant les symptômes liés aux habitudes d’inhaler de la fumée, car un sondage national Léger mené pour le compte de l’Association pulmonaire de l’Ontaruio révèle que « l’inhalation de la fumée est la forme de consommation du cannabis répandue chez les Canadiens âgés de 18 à 25 ans (87 %) (Source communiqué de presse).

Chez les Premières Nations souvent présentées comme des communautés au sein desquelles l’usage du cannabis et d’autres drogues est parmi les plus importants au pays, la mobilisation est tout aussi palpable.

Leurs délégués étaient réunis pour débattre de différents enjeux reliés à l’usage du cannabis en lien avec la santé et l’économie, à l’occasion du tout premier sommet national sur le cannabis, à Vancouver, en Colombie-Britannique.

« Ce sommet vise à permettre aux Premières Nations d’aborder directement les nombreux enjeux liés au cannabis légal qui n’ont pas été traités par le gouvernement fédéral lorsqu’il a mis en oeuvre le nouveau régime. Nous examinons les enjeux fondamentaux relatifs au partage des revenus, au commerce, à la santé et aux conséquences sociales, et plus encore […] », a souligné Terry Teegee, chef régional de l’Assemblée des Premières Nations (APN), dans le communiqué de presse.

Avec des inforamtions de Santé Canada, du MISSS, de l'APN et de l'Ontario Lung Association
Share
Catégories : Santé, Société
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*