Drapeaux des 29 États membres de l'OTAN. Crédit: Gouvernement du Canada

« Mort cérébrale » de l’OTAN, selon Macron; mais Trudeau se porte à sa défense

Après que le président français a laissé entendre, cette semaine, que l’absence de leadership des États-Unis est la cause d’une « mort cérébrale » de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, Justin Trudeau affirme que l’alliance militaire continue de jouer un rôle important.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le ministre de la Défense Harjit Sajjan en 2018 PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE / SEAN KILPATRICK

Au moment où il rencontrait jeudi sur la colline du Parlement des députés libéraux réélus et nouvellement élus lors des élections du 21 octobre, il a déclaré que l’OTAN continue de rapprocher le Canada et ses alliés au nom de la sécurité collective et de valeurs communes.

M. Trudeau a déclaré que « l’OTAN continue de jouer un rôle extrêmement important non seulement dans l’Atlantique Nord, mais également dans le monde en tant que groupe de pays qui se rassemblent pour partager des valeurs, qui partagent un engagement pour leur sécurité commune ».

« Et très franchement, le fait que le Canada ait su faire preuve d’un leadership important tant à Bagdad à la tête de la mission de formation en Irak que sur le front est de l’OTAN en Lettonie. [Ce] sont des exemples où l’OTAN a toujours un rôle important à jouer. »

Le saviez-vous?
Le Canada est en fait l’une des nations fondatrice, il y a 70 ans, de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, en réponse initialement aux menaces militaires que représentait l’Union soviétique. C’était au début de la fameuse guerre froide.
Tous les États membres se sont engagés à ce qu’une attaque contre l’un d’entre eux soit considérée comme une attaque contre tous.

Un avenir et un rôle incertains pour l’OTAN selon Macron

Emmanuel Macron Photo : Hector Retamal Agence France-Presse

Dans une entrevue publiée par le magazine anglais The Economist, le président français Emmanuel Macron a averti que les alliés européens doivent réévaluer leur alliance au sein de l’OTAN compte tenu des récentes prises de positions et déclarations de Donald Trump.

Emmanuel Macron cible notamment le retrait soudain des troupes américaines du nord-est de la Syrie, le plan de retrait des troupes américaines d’Afghanistan avant la fin de pourparlers avec les talibans et les critiques du président à l’égard d’autres membres de l’OTAN à qui il a reproché de ne pas avoir dépensé suffisamment pour leur propre défense.

M. Trump s’est également questionné sur l’envoi de troupes pour défendre certains pays d’Europe orientale.

« Ce que nous vivons actuellement, c’est la mort cérébrale de l’OTAN », a déclaré Macron, qui a ajouté que les États-Unis sous Donald Trump semblaient « nous tourner le dos ».

L’Allemagne et l’ONU réagissent aussi aux propos sur la « mort cérébrale »

La chancelière allemande Angela Merkel et le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, se sont dit en désaccord avec les critiques formulées par le président Macron.

« Le président français a choisi des mots radicaux, a déclaré Mme Merkel. Ce n’est pas mon point de vue de la coopération au sein de l’OTAN. Et je pense qu’un coup aussi dur n’est pas nécessaire, même si nous avons des problèmes, même si nous devons unir nos efforts. »

Une réunion des dirigeants de l’OTAN est prévue à Londres en décembre.

Démonstration de force de l’OTAN et de la Russie : deux visions de l’Arctique s’affrontent

La frégate espagnole Cristobal Colon, le navire de la Marine française Latouche-Tréville et le navire de la Marine turque Oruceis naviguent devant le navire canadien NCSM Ville de Québec près des côtes norvégiennes pendant l’exercice Trident Juncture, le 26 octobre 2018. (Caporal-chef André Maillet/Services d’imagerie MARPAC)

RCI avec La Presse canadienne et l’Associated Press

En complément

L’OTAN à la croisée des chemins pour ses 70 ans : quelles orientations pour le Canada ? – RCI 

OTAN et UE en rencontre avec le Canada à Montréal la semaine prochaine – RCI 

Trump, Trudeau et sommet de l’OTAN – À quoi s’attendre cette fois? – RCI

Catégories : Histoire, International, Politique
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.