Sommet de plaintes envers les services de télécommunications. Crédit photo: Istock/Getty Images.

Les plaintes grimpent en flèche contre les services en télécommunications

Les services sans-fil et Internet ont fait l’objet d’une hausse importante de plaintes au Canada. Entre le 1er août 2018 et le 31 juillet 2019, la Commission des plaintes relatives aux services télécom-télévision (CPRST) a enregistré 35 % plus de plaintes que pour la même période l’année précédente.

La CPRST parle d’un chiffre record depuis sa création, il y a 12 ans.

Les consommateurs sont particulièrement irrités en ce qui concerne la facturation et les différends contractuels.

Parmi les 19 297 plaintes reçues, 45 % portaient sur la facturation des services sans-fil comme les cellulaires. Un peu plus du tiers visait des mésententes contractuelles avec des fournisseurs de services comme Bell Canada, Rogers et Telus.

Les services de télévision et de téléphonie locale ont été moins critiqués, mais irritent encore pour ce qui est de la facturation et du respect des contrats avec les fournisseurs.

Cependant, plus de plaintes ont été résolues. D’ailleurs, 17 600 l’ont été en préenquête. Le reste a été réglé après investigation.

Avec les informations de Radio-Canada

Catégories : Internet, sciences et technologies, Société
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.