PHOTO : ASSOCIATED PRESS / GUNNAR RATHBUN

Les commerçants canadiens sont emballés par nos cadeaux de Noël cette année

À l’approche de la saison des fêtes de Noël et de la nouvelle année, l’humeur est bonne dans les magasins petits et grands du pays en ce moment à écouter les témoignages des commerçants.

Le plus beau cadeau qui leur est offert provient de la Banque du Canada qui a décidé mercredi de ne rien changer à sa politique de taux directeur très bas à 1,75 %.

Et, bien sûr, il y a l’appétit des consommateurs canadiens qui ne faiblit pas, malgré un endettement élevé. Le temps enneigé des derniers jours, dans l’est du pays particulièrement, inciterait les consommateurs à être encore plus dans l’esprit du temps des fêtes.

Les commerçants notent en plus une diminution du nombre de Canadiens qui se rendent aux États-Unis pour faire leurs achats. Aussi, il y a une augmentation correspondante dans les magasins pour les touristes américains qui trouvent des aubaines chez nous sur des articles chinois qui ne sont pas frappés par les tarifs de Donald Trump.

Les chiffres définitifs des ventes au détail pour la période des Fêtes ne seront dévoilés qu’au début de la nouvelle année, mais il y a plusieurs signes qui laissent penser que les consommateurs canadiens sont de bonne humeur.

(Radio-Canada)

Des consommateurs de bonne humeur, pour le moment

L’économie canadienne s’est refroidie au troisième trimestre, selon Statistique Canada, mais les consommateurs ne sont pas encore frileux.

Les chiffres publiés la semaine dernière par Statistique Canada montrent que le secteur de la consommation a bien résisté aux inquiétudes d’un ralentissement économique et d’une baisse globale à 1,3 % de la croissance du PIB canadien qui serait liée surtout à une baisse des exportations principalement aux États-Unis.

Les achats en ligne sont notamment plus nombreux que jamais. Pourtant, ce serait là où les Canadiens courent le plus de risques et qu’ils sont exposés aux trucs de plus en plus sournois de certains commerçants. 

Méfiez-vous des sites web qui augmentent les prix au cours d’une même visite.

Certains sites vont gonfler à la hausse les prix d’un article au fur et à mesure que le consommateur poursuit sa visite sur ce site. C’est la grande tendance en ce moment.

Les consommateurs qui constatent ces hausses ne s’attendent pas à de telles fluctuations de prix et les imputent la plupart du temps à une erreur d’affichage sur le site web. En fait, ces changements sont pilotés par le système de dépistage de l’adresse IP des visiteurs et des algorithmes de plus en plus sophistiqués.

Pensant faire une bonne affaire, des acheteurs en ligne vont en vérité être la proie d’une combinaison d’astuces visant à leur faire croire qu’ils ont réalisé l’aubaine de l’année, et pourquoi pas, celle du siècle.

D’autres astuces sont déployées pour tromper les consommateurs pressés…

Les consommateurs canadiens envoient des signaux contradictoires

Cliente dans un magasin de jouets au Québec PHOTO : RADIO-CANADA / ÉMÉLIE RIVARD-BOUDREAU

Le Conseil canadien du commerce de détail révèle que 18 % des Canadiens prévoient dépenser moins que par le passé. Mais ce ne serait pas la première fois que les consommateurs se mentent à eux-mêmes.

Les chiffres de l’année dernière montrent que 27 % des personnes interrogées ont fini par dépenser plus en 2018 qu’elles ne l’avaient prévu et que seulement 6 % en vérité ont fini par dépenser moins.

Les Canadiens prévoient cette année de dépenser 792 $ pour la période des Fêtes alors que les Québécois comptent dépenser 503 $, selon un sondage Léger marketing pour le compte du Conseil canadien du commerce de détail.

Cet écart peut s’expliquer par la différence entre le revenu moyen par habitant des Québécois et leur niveau de taxation et ceux du reste du Canada. Le revenu par habitant avant taxes et impôts des Québécois est de 18 % moins élevé que la moyenne canadienne, soit 42 436 $ pour le Canada et 34 810 $ pour le Québec.

Ce sondage de 10 minutes a été réalisé en ligne sur un échantillon de 2507 participants. Il a été effectué du 7 au 21 octobre 2019. La marge d’erreur est de plus ou moins 2 %, 19 fois sur 20.

RCI avec la contribution de Michel Bolduc, Sandra Gagnon, Olivier Bachand, Alain Gravel, Yvan Lamontagne, Martin Jolicoeur et Bis Petitpas de Radio-Canada ainsi que de Don Pitis de CBC News

En complément

Noël coûte moins cher qu’avant. Vraiment? – RCI 

Achats de Noël : coup de main un peu gauche des robots en magasin – RCI 

Vols de cadeaux de Noël au moment de la livraison – RCI 

Catégories : Économie, International, Internet et technologies, Société
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*