Le 737 MAX est cloué au sol depuis mi-mars après deux accidents ayant fait 346 morts. (Andrew Vaughan/Canadian Press)

Le Boeing 737 MAX donne de nouveaux maux de tête à Air Canada et Cie

La suspension de la production du 737 MAX, annoncée par Boeing en début de semaine, vient mettre un trait sur les plans d’expansions des trois grandes compagnies civiles aériennes canadiennes qui ont largement misé sur cet avion pour augmenter leur nombre de passagers et pour diminuer leurs coûts par passager transporté.

Des appareils neufs de type Boeing 737 MAX sont cloués au sol à l’usine de Boeing à Seattle. PHOTO : REUTERS / LINDSEY WASSON

Boeing commence à manquer sérieusement de capacité de stockage parce que 400 exemplaires neufs, mais incapables de prendre l’air, se serrent sur ses stationnements aéroportuaires.

L’arrêt de la production du 737 MAX est le signal que l’avionneur reste englué dans la crise. Boeing éprouve des difficultés à obtenir le feu vert des autorités américaines pour la reprise des vols de ses avions.

La FAA, le régulateur américain, a anéanti une nouvelle fois les espoirs de Boeing la semaine dernière.Transport Canada attend elle-même cette certification avant de lever l’interdiction de vol de ces 737 dans le ciel canadien.

On apprenait récemment que des experts en aéronautique ont relevé de nouvelles anomalies lors des deux écrasements des 737 MAX survenus à l’automne 2018 et au printemps 2019. Ils réclament des réponses à leurs questions ainsi qu’un examen plus approfondi avant le retour des 737 MAX dans le ciel de la planète.

D’autres problèmes relatifs à l’intégration informatique des commandes de vol, à l’affichage dans le poste de pilotage et à la formation des pilotes ont rendu le processus de remise en service plus difficile.

PHOTO : RADIO-CANADA

Nos transporteurs seront touchés par toute cette incertitude

Air Canada, WestJet et Sunwing comptaient sur l’achat de plusieurs autres appareils de ce type qui est cloué au sol à la suite des deux tragédies, où 18 Canadiens ont perdu la vie.

Selon Robert Kokonis, président de la firme de consultants torontoise AirTrav, les retards dans l’assemblage de futurs Boeing 737 MAX représentent probablement une « nuisance à l’expansion » pour nos compagnies.

Dans le cas d’Air Canada, le Boeing 737 MAX devait constituer un quart, soit 36 avions, de sa flotte à fuselage étroit d’ici la fin de l’année. Le transporteur devait en obtenir 14 autres en 2020.

La situation est en apparence un peu moins problématique au sein du deuxième transporteur en importance au pays, WestJet, qui s’attendait à recevoir quatre MAX 8 supplémentaires d’ici 2021.

Un problème aux répercussions internationales

La suspension de la production annoncée lundi provoque l’inquiétude des fournisseurs de pièces et de composantes de cet avion, au nombre de 600, et elle a incité le géant américain de l’aviation civile aérienne, Southwest Airlines, a reporté jusqu’en avril tout projet de remise en service du MAX 8.

La semaine dernière, American Airlines avait aussi retiré le MAX de son calendrier de vols jusqu’au 7 avril, soit un mois plus tard que prévu.

Boeing a inscrit dans ses comptes en juillet une charge de 5,6 milliards de dollars pour les compensations aux compagnies aériennes qui ont dû annuler des milliers de vols et remplacer les 737 MAX dans leurs programmes par d’autres appareils.

On estime que cette affaire lui coûte en frais de compensations 1 milliard de plus chaque mois.

Des avions Boeing 737 MAX de Southwest Airlines stationnés sur le tarmac de l’aéroport logistique du sud de la Californie à Victorville le 28 mars 2019. (Photo par MARK RALSTON/AFP/Getty Images)

RCI avec les informations de La Presse canadienne et la contribution de Binh An Vu Van de Radio-Canada

En complément

« Pas de danger » de voler à bord des Boeing 737 Max 8 au Canada avant 2020 – RCI

Le redécollage des Boeing 737 MAX d’Air Canada de nouveau retardé – RCI

737 MAX : Air Canada avait acheté les deux options de sécurité de Boeing, mais WestJet seulement une – RCI

Catégories : Économie, International, Internet et technologies
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.