Prendre sa température sur une base fréquente et savoir distinguer les symptômes du coronavirus de ceux de la grippe et du rhume. Crédit : istock

COVID-19 : reconnaître les signes et savoir quand passer le test

L’augmentation du nombre de cas de la COVID-19 qui dépasse désormais la barre de 3000 au Canada est révélatrice de l’augmentation des tests de dépistage dans l’ensemble du pays.

Les signes avant-coureurs

Il est important de reconnaître avant tout les symptômes de la COVID-19 et de les distinguer de ceux de la grippe et du rhume.

Docteur Johannes Wimmer est enseignant en médecine à l’Université de Lübeck en Allemagne. Cette université est située dans le nord de l’Allemagne et elle se consacre entièrement à la médecine et aux sciences.

Une température constante au-dessus de 38 degrés Celsius est perceptible dans le cas de la COVID-19. Crédit : Istock

Importance de la fièvre et de la toux sèche

Dr Wimmer établit clairement que dans le cas du coronavirus, le patient est affecté par une fièvre qui se traduit par une température corporelle qui demeure au-dessus de 38 degrés Celsius. Il souligne que d’après les connaissances scientifiques actuelles, beaucoup de cas de COVID-19 se traduisent par cet état de fièvre.

Il explique que la meilleure façon de mesurer sa température corporelle consiste à placer le thermomètre en dessous de la langue. Pour que cette température soit fiable, il faut s’abstenir de manger et de boire 30 minutes avant la mesure.

Autre point important, lorsque le thermomètre est placé sous la langue, il faut garder la bouche fermée pendant qu’il mesure la température.

Il faut que ce soit un thermomètre personnel pour éviter la transmission du virus d’une personne à une autre.

Un autre signe extérieur de la fièvre se matérialise, surtout chez les personnes de race blanche, par des signes de rougeur sur la peau, généralement sur la face et sur les joues.

Dr Wimmer explique que quand on fait de la fièvre, les vaisseaux sanguins se dilatent, ce qui entraîne des rougeurs de la peau et augmente la sudation ou la transpiration.

Ces symptômes sont quasiment les mêmes dans le cas d’une grippe. Mais la nuance se situe au niveau du problème sous-jacent qui n’est pas la COVID-19. En clair, la fièvre doublée d’une hausse de la température dans le cas d’une grippe ne provient de rien. Dr Wimmer explique que dans le cas d’une grippe, dans un espace de temps très court, la température peut varier très souvent et partir de la normale pour atteindre un pic de 41 degrés Celsius, alors que dans le cas de la COVID-19, la température reste constamment au-dessus de 38 degrés.

Par ailleurs, la grippe se manifeste par une fatigue extrême, de violents maux de tête et des douleurs dans les quatre membres. Ces symptômes sont plus fréquents dans la grippe que dans le coronavirus, car certains porteurs de la COVID-19 sont totalement sans symptômes au départ. Dans ce dernier cas, ce sont des porteurs sains qui sont plutôt des cas rares, mais qui peuvent transmettre le virus autour d’eux.

Selon les explications de Dr Wimmer, la grippe est très agressive, et les symptômes peuvent varier d’heure en heure. Parfois le patient va se sentir mieux, mais cet état peut évoluer d’un moment à l’autre et empirer.

Il estime que dans le cas du coronavirus, dans 80 % des cas, ces symptômes évoluent plus lentement, et non de façon abrupte comme c’est le cas dans une grippe.

La toux sèche sans dégagement de mucus est fréquente quand on est atteint de coronavirus. Crédit : Istock

Coronavirus et toux sèche

Dr Wimmer ajoute qu’un deuxième symptôme propre au coronavirus est la toux sèche.

Il souligne que dans une toux sèche, le mucus n’est pas produit, mais le patient tousse de façon continue et aucune sécrétion n’est dégagée.

Il soutient que la toux sèche peut se produire aussi dans le cas d’une grippe, mais il met de l’avant l’idée que dans le cas du coronavirus, la toux sèche s’accompagne d’une dyspnée (essoufflement, sensation de manque d’air, difficultés respiratoires).

Il indique que dans une grippe, ces symptômes n’apparaissent pas.

Comme dans une grippe, le mal de gorge peut être révélateur de la COVID-19. – iStockPhoto.com

Quelles différences par rapport au rhume?

Dr Wimmer explique que lorsqu’un patient éternue, cela peut être lié à un rhume ou à une allergie. Dans le cas d’un rhume, le nez coule généralement, on a tendance à se moucher plus souvent, et on ressent des douleurs dans les muscles et dans le cou. Dans le cas du coronavirus, on peut aussi présenter ces mêmes symptômes, mais leur apparition est très rare.

Importance de ne pas se contenter de l’auto-évaluation

Wimmer souligne l’importance de se servir de ses explications pour procéder à un autodiagnostic, mais il soutient que cela ne saurait suffire. C’est ainsi qu’il recommande que les personnes aient recours à une clinique de dépistage lorsque les symptômes du coronavirus sont perceptibles. Le test en clinique s’impose notamment si le patient a eu un contact direct avec une personne infectée, s’il a une toux sèche accompagnée d’une fièvre.

Les responsables de la santé au Canada soulignent l’importance d’éviter la transmission du coronavirus chez les personnes âgées de 70 ans et plus en raison de l’incidence sévère sur leur santé. Crédit : Istock

Au Canada, les responsables en santé ajoutent que toute personne qui a récemment séjourné dans un pays étranger devrait se mettre en confinement volontaire pendant 14 jours. Au bout de cette période, si les personnes concernées présentent des symptômes, elles doivent absolument appeler les numéros d’urgence ouverts 24h/24h pour obtenir un rendez-vous en vue de subir un test.

Par ailleurs au Canada, les ressources d’autoévaluation sont également disponibles en ligne, notamment sur le site du gouvernement fédéral. Grâce à ces ressources, en fonction des symptômes ressentis, les personnes peuvent être invitées à subir un test ou à rester en confinement chez elles.

Parmi les symptômes mentionnés par les responsables fédéraux de la santé il y a notamment :

    Difficultés respiratoires graves

    Fortes douleurs à la poitrine

    Difficultés à se réveiller

    Confusion

    Perte de conscience

    Essoufflements au repos

    Incapacité à s’allonger en raison des difficultés respiratoires

    Problèmes de santé chronique qu’on a du mal à gérer en raison des difficultés respiratoires

    Fièvre, toux, éternuement, mal de gorge

On n’a pas besoin d’être testé si on ne présente aucun de ces symptômes, si on n’a pas voyagé dans un pays étranger au cours des 14 derniers jours, et si on n’a pas eu de contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19.

Avec des informations du docteur Johannes Wimmer via You Tube et des informations du gouvernement fédéral du Canada.

Catégories : Santé, Société
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.