Des camions traversent le Peace Bridge, qui relie le Canada aux États-Unis, sur cette photo d'archives datant du 15 juillet 2020. La frontière terrestre entre les deux nations est fermée depuis le 21 mars. Seuls les échanges commerciaux et les travailleurs essentiels - les camionneurs et le personnel médical - sont autorisés à traverser. (Brendan McDermid/Reuters)

La frontière avec les États-Unis pourrait rester fermée jusqu’à la fin novembre

Le gouvernement canadien devrait garder sa frontière avec son voisin du sud fermée pendant 30 jours de plus, selon CBC, le média public canadien anglophone. 

Une source ayant une connaissance directe de la situation, qui a accepté de parler à CBC à condition de ne pas être nommée, a précisé que les Canadiens devraient s’attendre à la possibilité que la frontière reste fermée plus longtemps.

Une information complétée par l’agence de presse Reuters. Deux sources présentes à Washington, mais aussi à Ottawa, auraient parlé d’une fermeture pouvant aller jusqu’à la fin novembre en raison de l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 aux États-Unis. 

« Cela va probablement devoir se prolonger au moins jusqu’à la fête américaine de Thanksgiving (le 26 novembre). »  Une source citée par l'agence de presse Reuters

La frontière terrestre entre les deux nations est fermée depuis le 21 mars, avec un renouvellement des restrictions tous les mois. 

Seuls les échanges commerciaux et les travailleurs essentiels, les camionneurs et le personnel médical, sont autorisés à traverser. 

Depuis le 31 juillet, le gouvernement canadien a également restreint les déplacements des citoyens américains qui passent par le Canada pour se rendre en Alaska en limitant l’accès à cinq points d’entrée seulement dans l’Ouest canadien.

La semaine dernière, Statistique Canada a indiqué que les visites américaines au pays en automobile avaient chuté de plus de 95 % en août 2020 par rapport à août 2019.

Toutefois, les Canadiens peuvent toujours se rendre aux États-Unis en avion. 

Ashley Van Dorp, d’Abbotsford, montre à sa mère, Susan Halewood, de Blaine à Washington, son cadeau de fête des Mères alors que la famille se réunit le long de la frontière canado-américaine fermée à Langley, en Colombie-Britannique, le 10 mai 2020. (Jennifer Gauthier/Reuters)

Les Canadiens plus résignés à garder la frontière fermée que les Américains

Selon les sources citées par Reuters, les fonctionnaires canadiens ne montreraient que peu d’enthousiasme pour les suggestions des autorités américaines concernant l’assouplissement de certaines des mesures à court terme.

Le gouvernement canadien attendrait de voir de meilleurs résultats de la part de ses voisins en ce qui a trait à la crise de la COVID-19. 

Une décision qui est partagée par 9 Canadiens sur 10, selon un récent sondage. 

Vendredi, le Canada n’a recensé aucun décès lié à la COVID-19 dans les 24 heures précédentes, une première depuis le 15 mars. En revanche, il y a eu 961 décès de plus aux États-Unis mercredi comparé à la veille, pour un total de 195 053, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies. 

« Le Canada n’a aucun intérêt à ouvrir sa frontière pour le moment. » Une source gouvernementale à Ottawa citée par Reuters

À l’inverse, les deux sources concordent pour dire que l’administration américaine est la plus encline à vouloir relâcher les restrictions pour permettre plus de passage et laisser les familles se retrouver.

« Mon sentiment est que le côté américain est plus intéressé par cela que le gouvernement canadien », a dit une des sources à Reuters.

Actuellement, tout voyageur entrant au Canada doit effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours. 

Cette fermeture a de grosses conséquences pour les villes frontalières, mais aussi pour le tourisme canadien qui connaîtra un véritable désastre si Ottawa n’intervient pas. 

Avec les informations de CBC et de Reuters. 

Catégories : Économie, International, Politique
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.