Les États-Unis ont convenu avec le Mexique et le Canada de prolonger la fermeture de leurs frontières aux voyages non essentiels jusqu'au 21novembre. Photo d'agents des douanes américaines qui se tiennent à côté d'un panneau indiquant que la frontière américaine est fermée à Lansdowne, dans l'Ontario, le 22 mars 2020. (Photo : Lars Hagberg / AFP / Getty Images)

Le Canada prolonge la fermeture de la frontière américaine d’un mois

Le Canada et les États-Unis ont tous deux annoncé lundi que la frontière terrestre entre les deux pays resterait fermée aux voyages non essentiels jusqu’au 21 novembre pour ralentir la propagation de la COVID-19. 

Cette prolongation intervient alors que les États-Unis restent un des pays les plus affectés par la pandémie avec près de 220 000 décès et plus 8 millions de personnes infectées, selon les données recueillies par Radio-Canada.

Au Canada, le pays compte plus de 9770 morts et vient de passer la barre des 200 000 cas.

« Pour continuer à limiter la propagation de la COVID-19, les États-Unis, le Mexique et le Canada étendront les restrictions sur les voyages non essentiels jusqu’au 21 novembre. Nous travaillons en étroite collaboration avec le Mexique et le Canada pour identifier des critères de sécurité afin d’alléger les restrictions à l’avenir et de soutenir nos communautés frontalières », a déclaré Chad Wolf, secrétaire américain par intérim à la sécurité intérieure, sur Twitter.

Le ministère des Affaires étrangères du Mexique a également confirmé que les mesures resteront en place et inchangées jusqu’au 21 novembre, rapporte l’agence de presse Reuters.

Le ministre canadien de la Sécurité publique, Bill Blair, a lui aussi utilisé Twitter pour annoncer la décision de prolonger la fermeture.

Plus tôt dans la journée de lundi, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, s’est exprimé sur le sujet lors d’une entrevue à la radio AM 900 CHML Hamilton, comme le rapporte Reuters.

« Nous aimerions que la frontière soit ouverte… mais nous ne pouvons pas le faire tant que nous ne sommes pas sûrs que les Canadiens sont en sécurité », a déclaré M. Trudeau.

« En ce moment, la situation aux États-Unis continue d’être préoccupante »

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

La semaine dernière, lors d’entrevues avec divers médias, le premier ministre avait annoncé que la frontière resterait fermée jusqu’à ce que les États-Unis puissent contrôler leur pandémie.

La plus longue frontière terrestre du monde est fermée depuis le 18 mars 2020 afin de limiter les risques de propagation du nouveau coronavirus. Les deux pays prolongent de mois en mois cette fermeture. 

La frontière reste toutefois ouverte aux citoyens canadiens revenant au Canada ainsi qu’« aux activités commerciales et celles liées à la santé telles que l’approvisionnement de denrées alimentaires, de carburant et de médicaments », indique le site du gouvernement canadien.

Les voyageurs qui sont autorisés à entrer au Canada sont tenus de se mettre en quarantaine pendant 14 jours, sous peine de lourdes sanctions.

Le 8 octobre dernier, le Canada a assoupli certaines mesures à la frontière afin de permettre plus de regroupements familiaux pour les citoyens ou résidents permanents.

L’amendement permet aux personnes entretenant une relation amoureuse exclusive d’au moins un an et de leurs enfants à charge, ainsi que des enfants adultes, des petits‑enfants, des frères et sœurs et des grands-parents d’un Canadien ou d’un résident permanent d’entrer dans le pays, à condition qu’ils y restent au moins 16 jours.

Avec les informations de Reuters, la Presse canadienne et Radio-Canada.

Catégories : Immigration et Réfugiés, International
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.