Dolores Sandoval – une courtepointe tissée au fil des liens matrimoniaux de ses ancêtres.

Share

painting-3

L’arrière grand-mère de Dolores Sandoval était une esclave africaine travaillant dans une plantation en Virginie, son arrière grand-père possédait la plantation. Sa grand-mère, née de cette union, était aussi considérée comme une esclave.
Mme Sandovala également eu une arrière-grand-mère française, un arrière grand-père espagnol, immigré au Mexique avant de s’installer en Virginie, et de nombreux ancêtres métissés.

Dolores Sandoval profite du mois de l’histoire des noirs pour, à travers son histoire familiale, faire tomber bien des préjugés.

 


Fondatrice de l’organisation DaCosta-Angélique, Dolores Sandoval souhaite que les canadiens s’intéressent davantage aux questions des origines et des différences ethniques ;
Dolores Sandovaltravaille très fort ces jours-ci à la création d’un Musée-observatoire de l’immigration.


Crédits
: Anne Marie Yvon, journaliste
Tam-Tam Canada

Share

Un commentaire

  1. Beaucoup trop court, un enorme merci pour ce regale passe sur votre site.

Les commentaires sont clos.

RCI • Radio Canada International
Luc Simard
– Directeur, Diversité et Relations Citoyennes de Radio-Canada

À PROPOS DU MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS

Vidéos
Mississippi
Artistes noirs, musiques d’ici • Khady Beye

Votre avis sur le Mois de l'Histoire des Noirs

Le mois de l'Histoire des Noirs n'est célébré qu'en Amérique du Nord et dans le Royaume-Uni. Pensez-vous que ce devrait-être un événement célébré partout dans le monde?

Voir les résultats