@*@ Header
Des réfugiés syriens secourus par les garde-côtes turcs

Des réfugiés syriens secourus par les garde-côtes turcs
Crédit photo : Umit Bektas / Reuters

Pourquoi 25 000 réfugiés syriens font-ils peur aux Canadiens?

FacebookTwitterGoogle+PinterestEmailPrint

Avec l’arrivée imminente de 25 000 réfugiés syriens au Canada, une promesse électorale du nouveau premier ministre canadien Justin Trudeau, les attentats de Paris ramènent à la surface les peurs et les craintes par rapport au terrorisme.

Alors qu’il volait en avion cette nuit vers les Philipinnes pour prendre part au sommet Asie Pacifique, le premier ministre canadien Justin. Trudeau a rejeté l’appel du premier ministre provincial de la Saskatchewan, Brad Wall, de repousser l’échéancier du 1er janvier que s’est fixé le gouvernement libéral pour accueillir 25 000 réfugiés syriens.

«Nous allons respecter nos engagements électoraux. Notre engagement est d’accueillir 25 000 réfugiés d’ici le 1er janvier en toute sécurité. Nous allons faire tous les efforts pour y arriver », a-t-il dit.

Le premier ministre précise que le gouvernement canadien prendra les moyens qui s’imposent pour éviter que des individus indésirables se faufilent dans ce mouvement migratoire vers le Canada.

«Nous avons toujours dit, dès le début, que la sécurité allait être au coeur de tout ce que nous faisons. Nous allons procéder de façon à s’assurer que les Canadiens et le Canada soient protégés dans ce processus. Ce n’est pas à cause de ce qui s’est passé à Paris et de cette tragédie que tout à coup nous nous préoccupons de la sécurité », a-t-il insisté.

À bord de l'avion qui l'amenait au sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Manille, ce matin, le premier ministre Justin Trudeau a répondu aux questions des journalistes sur le groupe armé État islamique et sur l'accueil des réfugiés.
À bord de l’avion qui l’amenait au sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Manille, ce matin, le premier ministre Justin Trudeau a répondu aux questions des journalistes sur le groupe armé État islamique et sur l’accueil de 25 000 réfugiés. © PC/Sean Kilpatrick

Une opinion publique canadienne devenue nerveuse presque du jour au lendemain

Depuis les attentats de Paris, plusieurs politiciens canadiens, prennent donc position sur les dangers réels ou imaginaires que pose à la sécurité des Canadiens l’arrivée massive de réfugiés syriens et dont un plan d’accueil en détail doit être annoncé incessamment par le nouveau gouvernement.

Les noyades dans la méditerranée de réfugiés syriens en septembre dernier avaient pourtant galvanisé l’opinion publique canadienne qui s’était mise dans son ensemble à réclamer l’élaboration d’un meilleur plan d’accueil canadien pour ces réfugiés.

C’est dans ce contexte que Justin Trudeau avait promis qu’un nouveau gouvernement libéral accueillerait 25 000 de ces réfugiés dans un délais très rapide. Les attentats de Paris, en l’espace de quelques jours, ont cependant fait éclatter cette solidarité populaire canadienne.

Écoutez

Le débat s’accélère et s’intensifie

La nouvelle ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, craint que les attaques attisent la haine. « Il ne surtout pas tomber dans l’intolérance et continuer à valoriser notre diversité », a-t-elle déclaré.

La ministre canandienne de la Santé, Jane Philpott, assure qu’Ottawa traite la question de la sécurité avec « le plus grand sérieux » dans l’élaboration de son plan pour la venue de 25 000 réfugiés syriens, au lendemain des attentats terroristes de Paris.

Mais, d’autres voix, notamment celle du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, de même que celles des maires de Montréal, Toronto et Québec, se sont fait entendre ces dernières heures pour que le gouvernement canadien s’accorde un peu plus de temps pour assurer dans l’ordre et la sécurité l’accueil de milliers de réfugiés.

Selon le chef du parti québécois, Pierre Karl Péladeau, « l'évènement amène pourtant à réfléchir davantage sur l'ouverture à avoir à l'endroit de la diversité. »
Selon le chef du parti québécois, Pierre Karl Péladeau, « l’évènement (attentat de Paris) amène pourtant à réfléchir davantage sur l’ouverture à avoir à l’endroit de la diversité. » © PC/Jacques Boissinot

Aide-mémoire…

L’ONU pressait le Canada la semaine dernière d’accueillir non pas 25 000 Syriens, mais 125 000!
Puisque le Canada « reçoit 280 000 résidents permanents et à peu près 200 000 travailleurs migrants temporaires annuellement », la cible de 25 000 nouveaux réfugiés syriens d’ici le mois de janvier que s’est fixé le nouveau gouvernement canadien n’apparait pas « très grosse ».
C’est ce qu’affirmait le rapporteur spécial des Nations unies pour les droits de l’homme et des migrants, François Crépeau.
Selon cet universitaire canadien, le Canada devrait ouvrir ses portes à 25 000 réfugiés syriens annuellement sur une période de cinq ans. Cela constituerait selon lui « un bel effort pour un petit pays de 36 millions d’habitants » en plus d’envoyer un « signal de solidarité ». Plus de détails ici.

Un Syrien se repose avec son fils, tout juste arrivé en Grèce après un voyage en bateau de la Turquie. (archives)
Un Syrien se repose avec son fils, tout juste arrivé en Grèce après un voyage en bateau de la Turquie. (archives) © PC/Muhammed Muheisen

Avec la contribution de Catherine Lachaussée, Claude Bernatchez, et Grégory Bernard de Radio-Canada

election-2015

Sur le même thème…

Coup de pouce de Shopify à un programme universitaire d’appui aux réfugiés – RCI

Ottawa dévoilera sous peu son plan pour accueillir les réfugiés syriens – Radio-Canada

Selon les libéraux, le pays doit accueillir plus de réfugiés syriens – RCI

Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Immigration et Réfugiés, International, Politique

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

16 comments on “Pourquoi 25 000 réfugiés syriens font-ils peur aux Canadiens?
  1. Denise Bastien dit :

    INCROYABLE QU’ON ACCUEILLE AUTANT DE RÉFUGIÉS(ES) ALORS QUE NOS ENFANTS MANQUE DE SERVICE AU NIVEAU ÉDUCATION, SANTÉ, ETC ETC ETC
    ENSUITE, CES RÉFUGIÉS NOUS FERONS DU TROUBLE ALORS QU’AVANT D’ARRIVER ILS POSENT DES CONDITIONS QUE NOUS RÉSIDENTS NE RÉUSSISSENT PAS À OBTENIR…
    PENSONS À NOUS AVANT LES AUTRES SVP

    • Thierry Savard dit :

      Madame, ces gens n’ont nul endroit ou vivre, ils se font tué dans leur pays car ils ont voulu une démocratie, ne méritent-t-ils pas un peu de soutient? et si s’était nous? s.v.p réfléchissez avant d’écrire.

  2. Lando Calrissian dit :

    Bonjour le Québec, c’est dernier temps, une question nous traverse l’esprit:
    Devrions-nous accueillir les Syriens au Canada? Après les actes terroriste à Paris? Je ne peux définir une réponse, or, les réfugiés Syriens sont dans la crainte, la peur… D’une part, espérons que d’autres pays limitrophes pourront les accueillir. Il ne faut pas généralisé, le terrorisme n’est pas le monde Arable. Le Canada à peur des Syriens, mais c’est gens sont dans la crainte totale… Espérant que le Québec lui même va raisonner…
    Lando Calrissian, 12 ans

  3. Lando Calrissian dit :

    27 Janvier 2016, 09:10
    Veut mieux que le Canada soit prudent,comme l’école ma appris
    – Il ne faut mélanger les pommes et les poires…
    Dans le sens que le terroriste n’est pas Arable… Il ne faut point mettre tout le monde dans le même bateau.
    Lando Calrissian, le diseur de vérité

  4. Phylippe dit :

    fessons les venir ! metez vous a leur place il vives dans la pauvreter !

  5. jean-paul dit :

    @Daniel Meyer
    Jean-Paul, bonjour cousin du Quebec.
    je ne pense pas que le gouvernement québécois sois complément stupide.
    il son certainement déjà informer.
    juste a regardé l’actualité Allemande (Cologne, plus d’une centaine d’agression sexuel le soir du nouvelle année).
    en france, on penserais êtres en guerre, des militaire dans tout les rue
    des barrages routier tous les 50 kilomètres, avec un contrôle purement fascié, 20 mètres plus loin, deux policier qui vous braque leur mitraillette.
    j’ai déjà visité le Québec, je vous dit honnêtement, vous n’avez pas la mentalité adapté.
    bientôt, vous comprendrez pourquoi, les français son plus agressif.
    bien le toujours chez vous amis du Québec.

  6. pierre t dit :

    On en veux pas de refugier ses accès clair!!!! je me demande pour quoi que le journaliste et la television ne montre pas que le monde est en colère contre le gouvernement Trudeau bien non il montre et il payer le monde pour dire comme il veule regarder sur les réseau sociaux ses facile de voir que toute les québécois et les Canadian en veule pas ses accès clair on dirais que vous cacher la vérité au monde

    • dede ado de 17 ans dit :

      mais voyons…ou es le probleme??? pensez vous que ces gens qui vivent ces geurres dans leurs pays ne cherchent pas qu’un confort une vie meilleure??? pourquoi se laisser entrainer par la haine?? ne comprenez-vous pas qu’acepter les refugiés syriens c une claque pour les terroristes en disant qu’on les repondent par la paix et non par la haine et la violence…pourquoi se laisser envahir par la peur???

  7. Comment ce fait-il qu’on n’a pas répartie les 25,000 milles réfugier entre les 11 province? Le Québec serait-il plus riche que les autre provinces.

  8. Kathi dit :

    Je n’ai pas peur, mes collègues non plus. On fait confiance à notre société, qui a toujours su se montrer accueillante et généreuse avec les immigrants. Je suis arrivée il y a 16 ans au Québec et, sauf quelques pépins, je trouve que l’osmose se fait très bien entre les nouveaux arrivés et les québécois. Je travaille avec les immigrants et je vois leur désir de vivre en paix, ici. Par contre, les médias ne font pas grand chose pour les immigrants. La plupart d’entre eux sont obligés de se connecter aux nouvelles de leur pays, via internet ou satellite, ce qui leur montre un seul visage de la réalité: celle de chez eux où, souvent, les occidentaux sont considérés le grand et l’inévitable ennemi. Les médias créent une enclave sociale, politique et linguistique, par omission. Elles ne reflètent pas la réalité vécue ici par les immigrants, ceux-ci se reconnaissent peu dans les émissions présentées. Il ne faut pas oublier que l’empathie est celle qui favorise l’inclusion, car un immigrant portera toujours son pays dans l’âme, malgré les blessures infligées. Des exemples? Des milliers! Le sport est centré juste sur les athlètes canadiens, on trouve difficilement des films provenant d’autres pays, on transmet juste les tragédies d’ailleurs… Après 17 ans encore, j’écoute les nouvelles d’ici, en lisant les nouvelles de chez moi, où se trouve encore toute ma famille. Un peu d’ouverture vers le monde serait profitable à nous tous.

  9. Jean Morand dit :

    Bonjour
    Pour les 25,000 réfugies, pourquoi? ne pas construire un camp de concentration comme-ça le gouvernement aura tout sont temps a faire enquête sur les réfugiés et tous le monde sera heureux. Genre de camps que le gouvernement mettrait les services nécessaire a la bonne survie des réfugiés, nourriture, vêtement, éducation etc.
    Pour moi c’est comme ça que je vois ça|
    Ils pourront achetés des roulottes mobile de construction, et feront comme d’habitude payé a prix fort et vendre pour des peanuts….
    Ou construire de grand gym. et faire des lofs.
    Mais pour le temps qui reste jusqu’au 1er janvier est court?

    Bonne journée

    • dede ado de 17 ans dit :

      un camps de concentration??!! si le gouvernement donnait une idée pareille cela ne serai ps un scandale??? l’hostoire de hetler ne reviendrai pas sur plce… je trouve cela insensé..se sont des humains comme nous..mettons-nous a leur place juste pour une minute

  10. Marie L. dit :

    Je profite des derniers moments de liberté d’expression qu’il me reste en tant que femme, race inférieure à l’homme dans les pays musulmans.

    C’est fou le sentiment d’impuissance qui m’habite.
    Je n’ai jamais voté pour Justin Trudeau, moi! Et maintenant qu’il est majoritairement au pouvoir, il va imposer aux Canadiens la venue de 25000 réfugiés Syriens. Cela dit, rien à voir avec l’attentat à Paris par ces extrémistes… du moins, pas de lien direct.

    L’Histoire nous dit que la France a accueilli, lors de la Première guerre mondiale, des algériens, afin de leur prodiguer sécurité et emplois. Puis, chocs de culture : le port du voile, les mosquées, les chocs des valeurs et de langue, les extrémistes. En France, depuis des dizaines d’années, la situation est hors de contrôle.

    Rappelons les faits: juste avant le référendum pour la souveraineté du Québec, en 1980, qui a donné des sueurs froides aux libéraux, le Canada a approuvé une quantité astronomique d’immigrants pour en faire des citoyens, et ainsi leur droit de voter libéral.
    Aujourd’hui, il accueille 25000 réfugiés dont 8300 au Québec.
    Dans le futur, Montréal va donc devenir le quartier général pour ces Syriens.
    Il y a un dicton qui résume bien la situation : « Donne à manger à ton cochon, et il viendra déféquer sur ton perron! » Une décision toute anodine que vous aurez prise, qui va faire imploser le Canada et le réduire à néant. Vous allez vous en mordre les doigts pour des siècles à venir, M. Trudeau et vos successeurs. Ceux qui n’y voient aucun danger ne connaissent pas leur Histoire et doivent s’instruire.
    Pssst! Hey, les Carrés Rouges, qu’est-ce qu’elle est devenue, votre sacro-sainte guerre à l’austérité face à cette Troisième Guerre mondiale qui frappe à nos portes?

    • robert dit :

      Je suis entièrement d accord tout est bien résumé,merci Marie.

    • molly( une personne) dit :

      je crois que vous faite preuve d’une grande ignorance à l’encontre des musulmans.vous cité l’un des nombreux préjugé que les québécois on par rapport à la religions musulmane, c’est-à-dire que la femme est inférieur à l’homme. Il ne faut pas mettre toute les pommes dans le même panier. Pour avoir côtoyer beaucoup d’algérien, marocain, libanais et turcs très pratiquant, ils considèrent la femme comme très précieuse et lui font très attention. Il est d’ailleurs écrit dans le Coran(je suis québécoise, j’ai pris la peine de me renseigner à la source).ils y a des familles dans ces pays en guerre qui sont pris entre deux feux, ils n’ont pas voulu la guerre et encore moins quitter leur pays. Vous n’avez pas l’air de réaliser que les gens innoncents se font tuer par centaines de millier et vous voulez me dire que vous ne voulez pas les accepter simplement pour un chocs de cultures? ou même de peur de se qu’ils pourrait peut-être vous imposer? ou pour une question politique? on parle de vie de personnes innoncents! c’est notre devoir de les accueillir sinon, cela reviendrai à signer leur arrêt de mort là-bas. Ce n’es pas parce que c’est loin, qu’on peut se rentrer la tête dans le nombril et faire comme si rien n’était. Je trouve très hypocrite de notre part de dire à nos enfant d’aider son prochain et d’être ouvert sur le monde , mais lorsqu’il est temps d’agir on ne veut pas.je trouve encore plus déplorable que la majorité de la population redise toujours les même arguments rempli de préjuger et stéréotypes aucunement vrai. C’est parlé sans s’être renseigner. Écouter la radio et les nouvelles n’es pas suffisant pour dire connaitre un sujets. êtes-vous seulement capable de me dire la différence entre état islamique, un musulman shiit ,un musulman sunnite et l’islam?

    • HANIA.T dit :

      Qu avez vous contre la religion musulmane pourquoi tout cet amalgame ? Sachez donc madame que les refugies syriens arrives au Canada ne sont pas que des musulmanes puisque vous évoquez les musulmanes femmes inférieures à l homme et soumises par mis ces réfugiés il y a des femmes ,des enfants et des hommes .Sachez aussi que ces gens ne sont pas seulement des musulmans mais aussi des chrétiens.
      Et par rapport à l histoire de France qui d après votre mai connaissance de l histoire à pris des Algériens pour leur offrir de l emploi et la sécurité en plus pendant la première guerre mondiale sachez madame encore une fois que pendant cette dernière l’Algérie (qui est mon pays)était toujours colonisée par les français çà veut dire que les pauvres Algériens allaient combattre les allemands auprès des français et ils étaient comme des esclaves et Dieu merci on a des temoins.
      Alors en résumé je vous invite madame à bien vous renseigner avant de se prononcer de quoique ce soit mais surtout de ne pas çhercher des prétextes pour décharger votre haine vis à vis des musulmans qui vous ont rien fait!!!!!