On conseille aux Canadiens de ne pas manger plus de 450 grammes ou une livre de viande rouge par semaine.

On conseille aux Canadiens de ne pas manger plus de 450 grammes ou une livre de viande rouge par semaine.
Photo Credit: ISTOCK

Le poignard de la viande rouge sur la santé des Canadiens

Dans une étude publiée en décembre dernier dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, des chercheurs ont pour la première fois décrit en détail en quoi la viande rouge pouvait s’avérer nocive pour l’humain.

Viande de boeuf
Trois pièces de viande de boeuf. © iStockphoto

Dans ce rapport, les scientifiques expliquent que le corps réagit à l’ingestion de la viande comme à un corps étranger et provoque une réaction immunitaire toxique.

Selon cette étude du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), la consommation de viandes rouges et transformées augmente en autre les risques de développer le cancer colorectal.

Chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée quotidiennement (l’équivalent d’une petite tablette de chocolat) augmente le risque de cancer colorectal de 18 %.

Le groupe de 22 chercheurs, provenant d’une dizaine de pays, a analysé quelque 800 études sur le cancer pour parvenir à la conclusion aussi que la consommation de viandes serait également liée aux cancers du pancréas et de la prostate.

p46_3

Une autre enquête sonne l’alarme

Du boeuf en étalage
Du boeuf en étalage © CBC

Si vous devez absolument faire le plein de protéine (c’est une condition essentielle à la vie humaine), mieux vaut vous alimenter de protéines d’origine végétale plutôt qu’animale .  C’est ce qu’ avance pour sa part une étude publiée tout récemment dans le Journal de l’Association médicale américaine de médecine interne.

Des chercheurs de l’Université Harvard en arrivent à cette conclusion après s’être penchés sur la consommation de protéines de 131 342 infirmières et d’autres travailleurs de la santé pendant une période variant de 26 à 32 ans.

Chez ces participants, les chercheurs ont constaté qu’une hausse de 10 % de la consommation de protéines animales ferait augmenter de 2 % les risques de mortalité en général et de 8 % les risques de mort cardiaque.

Inversement, une hausse de 3 % de la consommation de protéines végétales chez ces mêmes personnes ferait diminuer de 10 % les probabilités de mortalité en général et de 12 % les risques de mort cardiaque.

Les protéines provenant du lait pourraient être la solution – Notre reportage – Durée : 7:32

Écoutez

Découvrez :
Les Québécois se comportent comme des écureuils à cause de la flambée des prix en épiceries
Une majorité de Canadiens affirment avoir changé leur façon de faire leur épicerie. Ils disent surveiller davantage les soldes et faire des provisions d’un même produit, comme de petits écureuils à l’automne qui font des provisions de montagnes de noix, lorsque les produits alimentaires sont à prix réduit.
Lisez la suite…

Les Québécois semblent d’ailleurs plus vulnérables que les autres Canadiens aux fluctuations de prix des aliments et ils rapportent plus que les autres avoir constaté une augmentation des prix des aliments durant l’année.
Les Québécois semblent d’ailleurs plus vulnérables que les autres Canadiens aux fluctuations de prix des aliments et ils rapportent plus que les autres avoir constaté une augmentation des prix des aliments durant l’année.

RCI avec la contribution de Doris Labrie, Martine Blanchard, Yves-Gérard et Francis Reddy de Radio-Canada

Sur le même thème

Vivre sans viande? – L’actualité

Mieux vaut des protéines d’origine végétale qu’animale, selon une étude – Radio-Canada

Une nouvelle étude sur les liens entre viande et cancer fait réagir l’industrie – Radio-Canada

Mangerez-vous ces saumons géants modifiés génétiquement? – RCI

L’algue, l’avenir de l’alimentation – Radio-Canada

Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Consommation, Santé, Science et technologie

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*