Radio-Canada

Radio-Canada

Vols de cadeaux de Noël au moment de la livraison

Share

De plus en plus de groupes sur les réseaux sociaux rapportent de fréquents vols de colis filmés par des caméras de surveillance. Le phénomène se répand, au moment où le tiers des Canadiens achètent une partie de leurs cadeaux en ligne.

Le problème est que beaucoup d’acheteurs demandent à ce que leurs colis leur soient livrés à domicile par le livreur dans un endroit dit « discret », plutôt que d’avoir à se rendre à un point de dépôt éloigné et achalandé durant cette période de l’année.

Le service de livraison de Purolator explique que lorsque l’expéditeur d’un colis opte pour la livraison au client sans signature requise et qu’il n’y a en apparence aucun risque de vol ou d’endommagement, l’entreprise est obligée de respecter la demande.

Ces images des caméras de vidéosurveillance d’un immeuble de 200 copropriétés du centre-ville de Montréal montrent comment des colis sont livrés par Amazon, mais surtout, comment un voleur a pu facilement s’emparer de ces paquets.

Certains expéditeurs se déchargent de toutes responsabilités

Lorsqu’un client se plaint du vol d’un colis, Postes Canada et UPS Canada ont pour politique de rediriger le client vers le détaillant comme Amazon, alors que le transporteur FedEx Canada dit accepter les réclamations en cas de perte de colis.

Par contre, Amazon fait cette mise en garde dans ses conditions d’utilisation : « Le risque de perte et le droit de propriété liés à la marchandise achetée auprès d’Amazon.ca vous sont transférés au moment où nous remettons la marchandise au transporteur, ou, si cette marchandise franchit une frontière internationale, alors le risque de perte et le droit de propriété vous sont transférés après le dédouanement. »

Par communiqué, Amazon précise toutefois que « la vaste majorité des livraisons se rendent aux clients sans problème. Dans les rares cas où quelque chose se produit, nous nous arrangeons directement avec les clients pour corriger la situation ».

De son côté, l’entreprise québécoise Intelcom Express se dit particulièrement préoccupée par les « difficultés rencontrées lors des livraisons dans les tours à condominium ». Elle se dit désolée pour les clients touchés par ce problème.

L’entreprise affirme avoir investi des sommes importantes pour la formation des livreurs et avoir pris plusieurs mesures pour améliorer ses pratiques.

Intelcom Express assure que ses livreurs doivent tenter d’obtenir la signature du client pour chaque livraison.

Des employés s’affairent dans un centre de distribution de la compagnie Amazon, au Royaume-Uni. Photo : Getty Images/Neil Hall
Des employés s’affairent dans un centre de distribution de la compagnie Amazon, au Royaume-Uni. Photo : Getty Images/Neil Hall

Le saviez-vous?
– Depuis 5 ans, en raison du commerce en ligne, le nombre de colis livrés par Postes Canada a doublé, ce qui la force à adapter ses pratiques.
– Dans les nouveaux quartiers, les boîtes postales sont mieux adaptées pour recevoir plus de colis pour éviter de se déplacer pour les récupérer.
– Pour répondre à la demande accrue, environ 1000 camions supplémentaires ont été loués jusqu’à Noël par Postes Canada.
– Au dernier trimestre, Postes Canada a enregistré un déficit de 62 millions de dollars avant impôt. Un surplus est néanmoins prévu pour l’année 2017, surtout en raison de l’augmentation du nombre de colis livrés.

Des employés d’Amazon travaillent dans un entrepôt du géant américain du commerce de détail.
Des employés d’Amazon travaillent dans un entrepôt du géant américain du commerce de détail © Photo : Reuters/Yoan Valat

Des solutions pour contrer les risques de vols de colis

Amazon croit avoir résolu ce problème avec son nouveau service controversé Amazon Key, qui permet le déverrouillage électronique des portes pour laisser entrer les livreurs. Une caméra enregistre le moment du dépôt par mesure de précaution et la serrure se referme dès que la livraison est terminée. Ce service n’est toutefois pas encore disponible au Canada. Les clients des 37 villes américaines qui participent à ce projet pilote peuvent se procurer ce dispositif pour environ 310 $.

Le porte-parole de Postes Canada, Jon Hamilton, qui présente les vols de colis comme « un petit problème qui récolte beaucoup d’attention », invite les Canadiens préoccupés par les vols de colis à se tourner vers le service FlexiLivraison, qui permet au client de diriger ses colis vers le bureau de poste de son choix.

Mais certains bureaux de Postes Canada débordent de colis. Vendredi, six bureaux étaient pleins à un point où ils ne pouvaient plus accepter de nouvelles livraisons. En cette période des Fêtes, Postes Canada livre quotidiennement plus d’un million de colis à travers le pays.

Découvrez :
Trucs et attrapes des achats en ligne au Canada

Trois quarts des consommateurs canadiens aujourd’hui font des recherches en ligne et 84 % vont chercher le produit spécifique en ligne avant de se présenter en magasin ou de le commander en ligne. Photo Credit: AFP / HO

Trois quarts des consommateurs canadiens aujourd’hui font des recherches en ligne et 84 % vont chercher le produit spécifique en ligne avant de se présenter en magasin ou de le commander en ligne. Photo Credit: AFP / HO

RCI avec Michael Oliveira de La Presse canadienne et Benoît Giasson de Radio-Canada

En complément

Achat en ligne : gare aux conditions en petits caractères – Radio-Canada 

Taxer tous ses achats en ligne : mission impossible pour le Canada? – RCI

Achats du temps des Fêtes : attention aux produits interdits, non conformes et dangereux vendus en ligne! – RCI 

Share
Mots-clés : , , , , , ,
Publié dans : Économie, Internet et technologies, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Vols de cadeaux de Noël au moment de la livraison»
1 Pings/Trackbacks pour "Vols de cadeaux de Noël au moment de la livraison"
  1. […] Contenu primé! Vols de cadeaux de Noël au moment de la livraison De plus en plus de groupes sur les réseaux sociaux rapportent de fréquents vols de colis filmés par des caméras de surveillance. Le phénomène se répand, au moment où le tiers des Canadiens achètent une partie de leurs cadeaux en ligne. […]