Extrait d'une publicité de la boisson alcoolisée FCKD UP Photo : Radio-Canada

Extrait d'une publicité de la boisson alcoolisée FCKD UP Photo : Radio-Canada

La facture trop salée des boissons sucrées super-alcoolisées

Share

La mort tragique d’Athena Gervais, une adolescente de 14 ans, le 1er mars au nord de Montréal continue d’alimenter le débat public québécois et pourrait bien entraîner des modifications à la grandeur de tout le Canada sur la mise en marché et la distribution des boissons sucrées très alcoolisées.

Alain Gervais et sa fille Athena Gervais. Photo : Famille Gervais

Alain Gervais et sa fille Athena Gervais. Photo : Famille Gervais

L’adolescente de 14 ans qui a été retrouvée morte dans un ruisseau aurait chuté après avoir consommé de l’alcool d’une boisson sucrée très alcoolisée. Son décès a déjà mené au retrait volontaire graduel de la boisson FCKD UP des étalages des épiceries québécoises, dont la teneur élevée en alcool, 11,9 %, représente l’équivalent de quatre consommations en une seule canette.

La boisson FCKD UP était en concurrence directe avec la boisson Four Loko, une autre boisson alcoolisée du même genre, élaborée pour le marché québécois, qui elle aussi suscite la controverse.

L’alcool dans ces produits astucieusement destinés aux adolescents est aussi combiné à un stimulant naturel, le guarana, ce qui rend la boisson encore plus dangereuse, mais toujours légale selon les critères de Santé Canada. Mais tout cela pourrait bien vite changer.

Dans un premier temps, ces produits au Québec ne pourraient être vendus que dans les succursales de vente d’alcool de l’État (SAQ). Aussi le ministère canadien de la Santé pourrait intervenir sous peu.

Écoutez
Le Québec souhaite que soient retirées des tablettes toutes les boissons sucrées fortement alcoolisées semblables au FCKD UP, comme celle qu'aurait consommée la jeune Athena Gervais Photo : Radio-Canada

Le Québec souhaite que soient retirées des tablettes toutes les boissons sucrées fortement alcoolisées semblables au FCKD UP, comme celle qu’aurait consommée la jeune Athena Gervais Photo : Radio-Canada

Les demandes d’interventions se multiplient

Le sénateur canadien André Pratte a demandé dimanche l’intervention de la ministre fédérale de la Santé concernant la vente de ces boissons énergisantes alcoolisées et il évoquait l’imposition de nouvelles restrictions, notamment sur le format de la canette, sur la composition du produit, et sur les limites de concentration d’alcool.

Le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy, croit qu’il serait préférable que le gouvernement du Canada interdise lui-même directement la vente de boissons alcoolisées, sucrées et prémélangées. Éduc’alcool demande entre-temps au gouvernement du Québec d’intervenir afin que les produits prémélangés dans lesquels l’alcool n’a pas le goût de l’alcool ne soient vendus qu’à la Société des alcools du Québec (SAQ).

Le Centre antipoison du Québec appelle à un retrait de la boisson alcoolisée sucrée Four Loko du marché, tout comme la boisson FCKD UP, dont la production a été arrêtée à la suite du décès de l’adolescente Athena Gervais, la semaine dernière.

La nouvelle campagne publicitaire, en février dernier, de la boisson FCKDUP prétend promouvoir la consommation responsable. Photo : Radio-Canada

La nouvelle campagne publicitaire, en février dernier, de la boisson FCKDUP prétend promouvoir la consommation responsable. Photo : Radio-Canada

RCI avec La Presse canadienne et la contribution de Bis Petitpas, Priscilla Plamondon-Lalancette, Normand Grondin et Claude Bernatchez de Radio-Canada

En complément

Les Canadiens et les boissons sucrées : un amour qui coûte cher – RCI

Share
Mots-clés : , , , , , , ,
Publié dans : Économie, Santé, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

2 comments on “La facture trop salée des boissons sucrées super-alcoolisées
  1. Yan Bellavance dit :

    Je chercher la liste d’ingrédients pour en faire l’analyse afin de soulever une combinaison potentiellement mortelle qui pourrait être sous nos yeux sans qu’on prenne la peine d’y jeter un coup d’oeil. Simplement retirer ce produit du marché n’est pas suffisant selon moi. Est-ce une copie conforme de Four Loko? Le delta des ing. pourrait révéler le danger. Si Four LOKO a 0 victime avec son plus gros volume c’Est un grand indice..C’est comme si on veut cacher son contenu. J’ai un doute que je veux vérifier…si on peut me fournir cette liste d’ingrédient je veux bien faire ma part. Moi même j’ai une sensibilité à certaines combinaison de boissons énergisante alcoolisé ou non alors je veux en avoir le coeur net. Le faux sucre par exemple me mets toujours dans un état d’hypoglycémie.. C’est rendu que les compagnie de boissons energisante mélange et le vrai sucre et le faux sucre ensemble… moi je trouve que c’Est du poison et quand on n’a pas d’option sans faux sucre et bien on mets ma santé en danger… Les boisson énergisante m’endorme quand elle ont du faux sucre… Il est faux d’affirmer que l’acésulfame potassium l’inositol etc sont sans danger pour la santé . La majorité de la population ressent cet effet tranquillisant mais il est beaucoup plus faible que chez les hypoglycémique où: sucre+édulcorant+alcool+caffeine = danger de tomber comas inconscient…j’ai deja réussi a descendre mon indice de glycémie à 1.0 ! J’ai aussi pu observer un groupe qui alternait entre une boisson avec faux sucre et autre naturelle et sans le vouloir et j’ai prouvé tous subisse une baisse d’énergie, Même la stevia me fait cet effet mais beaucoup moins..bref même la nature n’est pas capable de contourner cet effet secondaire a 100%..mon hypoglycémie est un instrument de mesure

    • Yan Bellavance dit :

      Les résultats d’observation étude clinique spontané (les conditions se sont présentés devant moi sans le vouloir alors c’était l’occasion parfaite de prendre des données experiment non biaisé, nul ne savaient qu’ils était les sujets…excellent.

      Ils alternaient entre un jus type koolaid sans calorie contenant des edulcorant pour un repas puis au suivant ils consommaient du lait artificiel avec des hormones mais aucun faut sucre…Incroyable de voir tous ces gens tranquillement s’assagir de façon inconsiente car leur mini hypoglycémie les rendait impuissant mais personne n’admettait leur faiblesse évidement.

      Lorsque les sujets prenaient le lait c’etait tout le contraire, haut rythme d’énergie, monté d’adrénaline, confrontation physiqeu même parfois. Mon garcon est diabétique et ca m’a pris 10 ans avant de convaincre les médecins et toute la famille des danger de ces édulcorant et que l’avoir privé de vrai sucre totalement nuisait ses capacités intellectuelles. Je me tuais à lier aux difficulté d’apprentissage scolaire des diabétique.le cerveau ne peut consomme que du sucre pure,les glucide sont trop complexe et lent pour donner le boost nécessaire a nos petit génie en classe….les humain sont intellectuelle,ce qui différencie des animaux…finalement ils on compris mais après que mon fils qui est super intelligent pourtant, eu subi quelques échec par la faute de la négligence médicale. Moi même je me suis fait refuser un diagnostique d’hypoglycémique a l’hopital de gatineau. Ces imbécile se bornait à déclarer mes résultat sangin hypoglycémique commme un faux positif du au besoin d’être ajun. javais déja fais mes tests avec le glucomètre de mon gars et enregistré le 1.0 On pretend que l hypoglycemie est disparu car ils ont volontairement ignoré leurs résultats.