Un papillon monarque est en chute libre.

Le papillon monarque est en chute libre.
Photo Credit: IS

Mort en direct du Monarque, le roi des papillons

Le Mexique, les États-Unis et le Canada assistent à la mort du plus célèbre des papillons.

Plus de 80 000 touristes viennent au Mexique tous les ans pour admirer les colonies de Monarques venus y passer l’hiver. Puis, ce papillon migrateur revient nous voir au printemps ici dans l’est du Canada entre la fin avril et la mi-mai. C’est depuis toujours un visiteur coloré et favori des Canadiens.

Le Monarque est aussi le plus célèbre et l’un des plus beaux papillons au monde. C’est en prime l’un des deux ou trois insectes les plus exceptionnels connus en raison de sa migration de 4000 km à l’automne du Canada vers le Mexique, vers un endroit donc où il ne s’est jamais rendu encore de son vivant.

Il a donc tout pour plaire, le magique, le mystique et le mystère. Mais comme un grand ami, atteint d’un mal incurable, les Canadiens doivent se préparer à lui faire un adieu final.

ÉCOUTEZ NOTRE REPORTAGE

Écoutez

Aide-mémoire

  • Le papillon Monarque est célèbre en Amérique, car il y migre en groupes de millions d’individus sur plus de 4 000 kilomètres, deux fois par an, d’août à octobre vers le sud (surtout au Mexique), et au printemps vers le nord.
  • Il est menacé parce que les forêts où ils passent l’hiver au Mexique font l’objet de coupes importantes. De plus, une plante qu’ils utilisent pour se reproduire et se nourrir est de moins en moins présente au Canada et aux États-Unis : l’asclépiade.
  • Cette plante disparaît à cause de l’augmentation de la culture du maïs et du soya transgéniques et de l’utilisation des herbicides.
  • Puis, il y a l’accélération des changements climatiques…
    Ce monarque sèche ses ailes avant de s'envoler pour une première fois vers le Nord de l'Ontario
    Ce monarque sèche ses ailes avant de s’envoler au printemps pour une première fois vers le Nord de la province de l’Ontario. Radio-Canada/Hugo Duchaine

Une mesure précise de la disparition d’une espèce phare

Cela fait 21 ans que les scientifiques ont les outils pour mesurer avec une très grande précision d’année en année les niveaux de population de papillons Monarques.

Or, depuis 2003, 90 % des populations monarques se sont évanouies pour ainsi dire dans la nature.

Cette disparition se produit par étapes comme s’il descendait les marches d’un escalier. Des fois, il y a un redressement. Mais il n’est que temporaire. La tendance est à une disparition prochaine et elle est lourde de leçons.

Le saviez-vous?

  • L’un des aspects les plus curieux de la migration des Monarques est que leur voyage du Sud au Nord se fait en plusieurs générations alors que le voyage du Nord au Sud ne se fait qu’en une seule.
  • Les Monarques naissant en automne au Mexique, entre dans une phase de sommeil dans des forêts de sapins ce qui leur permet de survivre toute la durée de l’hiver.
  • Les Monarques y sont présents en nombres si importants qu’on ne peut parfois même plus distinguer la moindre parcelle d’écorce où ils se posent. Les Monarques se regroupent en essaims la nuit et prennent leur envol le jour si la température est suffisamment élevée.
  • À la suite de ce sommeil, ils migrent au printemps vers la région des Grands Lacs que se partagent le Canada et les États-Unis.
    Une grappe de Monarques suspendus sur un conifère au Mexique l'hiver.
    Une grappe de Monarques suspendus sur un conifère au Mexique l’hiver. iStockphoto/David Gomez

Liens externes

Le monarque – Fond mondial pour la nature (WWF)

Disparition appréhendée des papillons monarques au Québec – Le Devoir

Le déclin du roi des papillons – Agence Science-Presse

Reportage à la télévision de Radio-Canada

Le papillon monarque est devenu un peu le chouchou des entomologistes et aussi des médias. Pour venir nous voir, le Monarque doit parcourir 4000 kilomètres. Le problème : de moins en moins de papillons font cette migration. Cette année, on a observé une baisse de 90 pour cent. On craint qu'un jour, ce papillon voyageur ne nous rende plus visite. Il y a péril au royaume du monarque.

Nos articles récents

 

Catégories : Environnement, Internet et technologies
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.