La loi anti-pourriel entrait en vigueur le 1er juillet dernier.

La loi anti-pourriel entrait en vigueur le 1er juillet dernier.

La loi canadienne antipourriel génère près de 85 000 plaintes

Share

Deux mois seulement depuis son entrée en vigueur la nouvelle loi canadienne a généré à ce jour près de 85 000 plaintes de la part de Canadiens qui ne devraient plus en principe recevoir de pourriels (courriers électroniques non sollicités).

L’avocate Éloïse Gratton aide des dizaines de grandes entreprises soucieuses de se plier à la loi pour des raisons légales, mais aussi pour soigner leur image. Elle remarque beaucoup de confusion dans l’interprétation de la loi : « En matière de médias sociaux, il y a beaucoup d’incertitude. C’est une loi qui a été faite avec les courriels en tête, et non les médias sociaux. »

Selon le porte-parole de l’Union des consommateurs, Philippe Viel, « Le problème n’est pas réglé et ne se réglera pas de sitôt. Le CRTC l’a même dit : il dispose de peu de moyens. » Il invite donc les internautes à demeurer vigilants lorsqu’ils partagent leurs coordonnées sur Internet. Le CRTC est un organisme public indépendant chargé de réglementer et de superviser la radiodiffusion et les télécommunications canadiennes.

La porte-parole du CRTC ,Patricia Valladao, admet qu’il sera plus complexe de punir les auteurs de pourriels qui se trouvent à l’extérieur du Canada.

Aide-mémoire…

  • Le Canada vient d’adopter une des lois les plus sévères au monde pour tenter d’endiguer le flot des courriers électroniques non sollicités qui pénètre dans les boîtes électroniques des Canadiens.
  • À compter de juillet 2017, les entreprises ou particuliers qui contreviennent à la nouvelle loi C-28 feront face à des amendes pouvant atteindre 1 million de dollars pour une personne physique et 10 millions de dollars pour une entité morale.
  • Plusieurs des partenaires internationaux du Canada, tels l’Australie, les États-Unis et la Grande-Bretagne, ont adopté des lois nationales énergiques similaires pour combattre le pourriel.
  • Après l’entrée en vigueur de l’Australian Spam Act, la proportion de pourriels mondiaux en provenance de l’Australie a considérablement diminué.
  • Certains gros polluposteurs, notamment les polluposteurs de pornographie, ont interrompu leurs opérations en Australie.
  • Au Canada, Bell Canada, Rogers et Vidéotron, les fournisseurs de réseaux internet le confirment— les courriers électroniques non sollicités représentent entre 75 et 90 p. 100 de tout le trafic électronique...
    Au Canada, Bell Canada, Rogers et Vidéotron, les fournisseurs de réseaux internet le confirment— les courriers électroniques non sollicités représentent entre 75 et 90 p. 100 de tout le trafic électronique… © RCI

Un problème complexe et exigeant beaucoup de ressources

Le ministre canadien de l’Industrie, James Moore, a expliqué pour sa part dans une lettre que le CRTC va plutôt s’occuper des cas flagrants et non de la petite PME qui a toujours mené ses affaires d’une certaine façon.

Mais au Canada, il existe pour le moment de sérieux doutes au sujet de la capacité du gouvernement de faire respecter cette loi et d’appliquer le régime d’amendes prescrit par la nouvelle loi.

Notre reportage du premier juillet 2014 sur la nouvelle loi canadienne antipourriels Écoutez

Liens externes

La Loi canadienne antipourriel – Gouvernement du Canada

La Loi canadienne antipourriel – CRTC

L’envoi de pourriels devient illégal au Canada – Radio-Canada 

Nos articles récents

Share
Catégories : International, Internet et technologies
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «La loi canadienne antipourriel génère près de 85 000 plaintes»
  1. Avatar Christian Demers dit :

    Loi complètement stupide, et à quel coût en plus! Est-ce qu’il y a quelqu’un qui s’imagine que l’on va éliminer les pourriels qui arrivent des pays de l’Europe de l’est ?

    Misère, quand est-ce que le monde vont arrêter de toujours se fier à leur gouvernement plutôt que de se servir de son gros bon sens. Si quelqu’un est assez naïf pour croire ce que ces courriels leur disent, ben désolé, c’est leur problème.