Une automobile en mouvement.

Une automobile en mouvement.
Photo Credit: IS / iStockphoto

GES : le Canada s’inspirera des normes automobiles américaines

Share

Le Canada confirme qu’il adoptera l’approche américaine en matière de pollution des véhicules.

Cette annonce générale a été faite lundi à New York par la ministre de l’Environnement du Canada, Leona Aglukkaq, quelques heures avant l’arrivée de centaines de dirigeants du monde entier à New York dans le cadre du sommet de l’ONU sur le climat

Un des grands absents à cette rencontre est le premier ministre du Canada Stephen Harper qui affirme que sa présence n’y est pas nécessaire puisque le Canada est déjà perçu comme un leader dans le domaine de la protection environnementale.

Même s'il se trouve lui-même à New York en ce moment, le premier ministre canadien Stephen Harper a préféré envoyer à sa place sa ministre de l'Environnement, Leona Aglukkaq, au sommet sur le climat.

Même s’il se trouve lui-même à New York en ce moment, le premier ministre canadien Stephen Harper a préféré envoyer à sa place sa ministre de l’Environnement, Leona Aglukkaq, au sommet sur le climat. Adrian Wyld/The Canadian Press

Une promesse du Canada faite déjà il y a plus d’un an

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement conservateur de Stephen Harper fait miroiter l’adoption de normes moins polluante dans le secteur des transports.

En juin 2013, Peter Kent, le prédécesseur de la ministre Leona Aglukkaq, avait indiqué sans apporter d’autres précisions que tous les véhicules de 2017 et des années suivantes seraient moins polluants, Il disait s’inspirer là encore des normes américaines. Mais il n’a jamais apporté de précisions.

La ministre Aglukkaq affirmait hier cependant que les modifications aux règlements seront enfin dévoilées d’ici deux semaines!

Ces jours derniers, plusieurs voix au Canada se sont élevées pour que l’on s’inspire aussi des règlements de certains états américains concernant le principe de « zéro » émission afin de favoriser la vente des véhicules automobiles électriques.

Écoutez
Émissions de GES au Canada par secteur d'activité.
Émissions de GES au Canada par secteur d’activité.

Les véhicules à combustion seraient des dangers ambulants

Un quart de tous les GES sont causés par nos véhicules au Canada. Il est donc naturel que dans un plan de réduction des GES le gouvernement en vienne à se préoccuper davantage de la pollution causée par les véhicules.

Environ 10 millions de Canadiens, soit 32 pour cent de la population vit à l’intérieur d’un rayon de 500 mètres d’une autoroute ou à 100 mètres d’une route urbaine importante, ce qui les expose à un niveau élevé de pollution automobile.

Récemment, le Centre international de recherche sur le cancer a classé la pollution atmosphérique causée par les émissions des voitures et des camions comme un agent cancérigène, pouvant mener au cancer du poumon.

Le saviez-vous
Au-delà de l’impact sur le climat, les GES des véhicules et des usines nuisent à la santé

  • Plusieurs études démontrent depuis quelques années que les émissions polluantes des tuyaux d’échappement augmentent le risque de maladies cardiaques et de pneumonie chez les personnes âgées.
  • Plus récemment, il a été prouvé qu’il existe un lien entre ces émissions et le développement de l’asthme chez les enfants et les adultes.
  • Dans son édition du 21 octobre 2013, le journal de l’Association médicale canadienne.
  • Environ 21 000 morts prématurées par année au Canada seraient dues à la pollution de l’air.
    Gaz à effet de serre

Liens externes

Réduction des GES : Ottawa cible les véhicules – Radio-Canada

Le Québec sur la bonne voie de réduction des GES? – Radio-Canada

Sommet sur le climat : Couillard rattrapé par du ciment – Huffington Post

Nos articles récents

<div class= »embed »><a href= »http://www.radio-canada.ca/sujet/climat »><img alt= »Changements climatiques » src= »http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/teasers/635/t_climat.jpg » /></a></div>

Share
Catégories : Économie, Environnement, International, Politique, Santé
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*