L’enfer du transport en heure de pointe
Photo Credit: IS / iStock

Le covoiturage, un problème « d’externalités » de réseaux

« Une situation caractérisée par la présence d’externalités de réseaux, lorsque des consommateurs vont accroître leurs biens dans la mesure où le produit ou le service qu‘ils acquièrent sera consommé par un grand nombre d’individus. Prenons un exemple tout simple : si j’étais la seule personne de mon entourage à posséder un télécopieur – le bon vieux fax – je n’aurais pas beaucoup de bien-être accumulé. Par contre dès que les gens en possèdent et s’envoient des télécopies, plus mon bien-être en tant que propriétaire et utilisateur de télécopieur est augmenté. On parle ici d’externalité positive de la consommation. »

Patrick Roblin

Dans son mémoire de maîtrise en économie présenté à l’Université du Québec à Montréal, Patrick Roblin cherchait à comprendre pourquoi le covoiturage n’arrivait pas à s’affirmer comme une solution efficace au problème d’externalités de congestion.

«Ce qu’on constate c’est que, souvent, malheureusement, les autorités voient le covoiturage exclusivement comme un mode complémentaire à des solutions existantes. »

Patrick Roblin

Selon lui, c’est du côté de l’offre que réside la solution, et cette solution est liée à une problématique d’externalités de réseaux. Son mémoire conclut que le public et les covoitureurs seront mieux servis par une entreprise monopoliste privée offrant simultanément les deux types de covoiturage et recourant au principe utilisateur/payeur.

Patrick Roblin

Patrick Roblin

« Si le ministère des Transports du Québec n’est pas partie prenante du dossier du covoiturage, tous les projets risquent de ne pas prendre leur pleine mesure. »

Patrick Roblin parle covoiturage et solutions possibles au désengorgement des réseaux routiers au micro de Raymond Desmarteau.

Écoutez
Catégories : Économie, International, Internet, sciences et technologies, Politique, Société
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.