(Mathieu Belanger/Reuters)

(Mathieu Belanger/Reuters)

Attaque terroriste à Québec : 6 morts, 2 arrêtés

Share

Cet article a été publié selon les premières informations révélées le 30 janvier 2017.
Certaines de ces informations ne sont plus valables, veuillez consulter notre couverture de l’événement ici.

Une attaque terroriste a visé hier soir la grande mosquée de Québec, au Canada. Le bilan est de six morts et de plusieurs blessés. Deux hommes cagoulés ont fait irruption à la fin de la prière du soir et ont tiré sur les fidèles, avant de prendre la fuite. La police a arrêté par la suite deux suspects.

Une source policière a confié à Radio-Canada que les deux suspects sont des étudiants inscrits à l’Université Laval. L’un d’eux serait d’origine marocaine

La police provinciale du Québec confirme que six personnes sont mortes et huit autres ont été blessées après qu’une série de coups de feu ont été tirés à l’intérieur d’une mosquée dimanche vers 20 heures.

La sergente Christine Coulombe de la Sûreté du Québec affirme que les victimes ont entre 35 et 70 ans. Certains des blessés sont considérés comme étant dans un état critique.

Trente-neuf personnes ont pu fuir le centre culturel islamique de Québec dans le quartier de Sainte-Foy sans être blessées.

Des périmètres de sécurité et des barrages routiers ont été érigés dans d’autres secteurs de la ville de Québec par la police dans le cadre de leur enquête.

« Un accent québécois »

Un témoin, qui a demandé à rester anonyme, a déclaré à Radio-Canada que les deux personnes masquées sont entrées dans la mosquée.

« Il m’a semblé qu’ils avaient un accent québécois. Ils ont commencé à tirer, et comme ils ont commencé à tirer ils ont hurlé, ‘Allahu akbar!’ Les balles ont frappé des gens qui priaient, des gens qui priaient ont perdu la vie. Une balle est passée juste au-dessus de ma tête « , a déclaré le témoin.

«Il y avait même des enfants. Il y avait même un enfant de trois ans qui était avec son père.

Attaque au rez-de-chaussée de la mosquée

Le Constable Étienne Doyon de la police de la ville de Québec a déclaré que la plupart des hommes étaient rassemblés à l’intérieur de la mosquée lorsque l’attaque terroriste a commencé juste avant 20 heures.

Au moment de l’attaque, les hommes priaient au rez-de-chaussée du bâtiment, tandis que les femmes et les enfants étaient à l’étage supérieur.

Deux suspects ont été arrêtés, dont l’un a été appréhendé après une chasse qui a pris fin près de l’île d’Orléans. La police étudie la possibilité que les suspects aient étudié à l’Université Laval, a indiqué à Radio-Canada une source proche de l’enquête.

Vers 10:40 p.m. la police a déclaré que la « situation est sous contrôle  » donc maîtrisée.

« L’immeuble est sécurisé et les occupants évacués. L’enquête se poursuit », a déclaré la police de Québec.

La police de la ville de Québec a indiqué qu’elle travaillait avec la Gendarmerie Royale du Canada et la police provinciale.

Les autorités demandent à toute personne ayant des informations dans l’attaque du dimanche de communiquer avec la police provinciale du Québec au 1-800-659-4264.

Lisez la suite…

Attaque terroriste à Québec : les suspects étudieraient à l’Université Laval
Les deux suspects qui serait responsable de l’attaquue étudieraient à l’Université Laval et l’un serait d’origine marocaine.

Attaque terroriste à Québec : chocs et insécurité chez les musulmans
L’attaque meurtrière sème l’effroi et la consternation chez les représentants de la communauté musulmane dans la ville de Québec.

Attaque terroriste à Québec : les autorités tendent la main aux musulmans
Le premier ministre du Québec déclare que « le Québec rejette catégoriquement cette violence barbare » et il offert de la solidarité avec les familles des victimes.

RCI avec Radio-Canada et CBC

Les grands dossiers de RCI
Moi le Musulman d’à côté 
Démocratie et religions 
Qui sont les Canadiens d’origine arabe? 

Share
Catégories : International, Religion
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Attaque terroriste à Québec : 6 morts, 2 arrêtés»
  1. Avatar Gilles Talbot dit :

    Cette attaque n’est pas une attaque terroriste mais bien une tuerie comme quelque autres que l’ont a vécu dans les derniers 15 ans, plus ou moins Un malade phycologique pur et simple QUI ÉCLATÉ . Nos gouvernants le savais tu? Je sympathise avec les personnes qui ont eu a subir cette épreuve. Cette épreuve leurs aura en fin de compte été bénéfique. Ont connais un peu mieux leurs croyances religieuse et j’espere que nos politiciens vont ce rendre compte que ce n’étais une attaque anti religieuse mais bien un Malade comme ont a déjà vécu au Québec.

    Le Show est fini, nos 1er ministres et maires et politiciens de toute les parties ne mérite pas nos applaudissements. C’EST DE LA PETITE POLITIQUE, DU JAMAIS VUE