(Mathieu Belanger/Reuters)

(Mathieu Belanger/Reuters)

Attaque terroriste à Québec : 6 morts, 2 arrêtés

Cet article a été publié selon les premières informations révélées le 30 janvier 2017.
Certaines de ces informations ne sont plus valables, veuillez consulter notre couverture de l’événement ici.

Une attaque terroriste a visé hier soir la grande mosquée de Québec, au Canada. Le bilan est de six morts et de plusieurs blessés. Deux hommes cagoulés ont fait irruption à la fin de la prière du soir et ont tiré sur les fidèles, avant de prendre la fuite. La police a arrêté par la suite deux suspects.

Une source policière a confié à Radio-Canada que les deux suspects sont des étudiants inscrits à l’Université Laval. L’un d’eux serait d’origine marocaine

La police provinciale du Québec confirme que six personnes sont mortes et huit autres ont été blessées après qu’une série de coups de feu ont été tirés à l’intérieur d’une mosquée dimanche vers 20 heures.

La sergente Christine Coulombe de la Sûreté du Québec affirme que les victimes ont entre 35 et 70 ans. Certains des blessés sont considérés comme étant dans un état critique.

Trente-neuf personnes ont pu fuir le centre culturel islamique de Québec dans le quartier de Sainte-Foy sans être blessées.

Des périmètres de sécurité et des barrages routiers ont été érigés dans d’autres secteurs de la ville de Québec par la police dans le cadre de leur enquête.

« Un accent québécois »

Un témoin, qui a demandé à rester anonyme, a déclaré à Radio-Canada que les deux personnes masquées sont entrées dans la mosquée.

« Il m’a semblé qu’ils avaient un accent québécois. Ils ont commencé à tirer, et comme ils ont commencé à tirer ils ont hurlé, ‘Allahu akbar!’ Les balles ont frappé des gens qui priaient, des gens qui priaient ont perdu la vie. Une balle est passée juste au-dessus de ma tête « , a déclaré le témoin.

«Il y avait même des enfants. Il y avait même un enfant de trois ans qui était avec son père.

Attaque au rez-de-chaussée de la mosquée

Le Constable Étienne Doyon de la police de la ville de Québec a déclaré que la plupart des hommes étaient rassemblés à l’intérieur de la mosquée lorsque l’attaque terroriste a commencé juste avant 20 heures.

Au moment de l’attaque, les hommes priaient au rez-de-chaussée du bâtiment, tandis que les femmes et les enfants étaient à l’étage supérieur.

Deux suspects ont été arrêtés, dont l’un a été appréhendé après une chasse qui a pris fin près de l’île d’Orléans. La police étudie la possibilité que les suspects aient étudié à l’Université Laval, a indiqué à Radio-Canada une source proche de l’enquête.

Vers 10:40 p.m. la police a déclaré que la « situation est sous contrôle  » donc maîtrisée.

« L’immeuble est sécurisé et les occupants évacués. L’enquête se poursuit », a déclaré la police de Québec.

La police de la ville de Québec a indiqué qu’elle travaillait avec la Gendarmerie Royale du Canada et la police provinciale.

Les autorités demandent à toute personne ayant des informations dans l’attaque du dimanche de communiquer avec la police provinciale du Québec au 1-800-659-4264.

Lisez la suite…

Attaque terroriste à Québec : les suspects étudieraient à l’Université Laval
Les deux suspects qui serait responsable de l’attaquue étudieraient à l’Université Laval et l’un serait d’origine marocaine.

Attaque terroriste à Québec : chocs et insécurité chez les musulmans
L’attaque meurtrière sème l’effroi et la consternation chez les représentants de la communauté musulmane dans la ville de Québec.

Attaque terroriste à Québec : les autorités tendent la main aux musulmans
Le premier ministre du Québec déclare que « le Québec rejette catégoriquement cette violence barbare » et il offert de la solidarité avec les familles des victimes.

RCI avec Radio-Canada et CBC

Les grands dossiers de RCI
Moi le Musulman d’à côté 
Démocratie et religions 
Qui sont les Canadiens d’origine arabe? 

Catégories : International, Religion
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.