Donald Trump, président des États-Unis estime que ce sont les autres qui sont à blâmer dans la guerre commerciale actuelle. Les États-Unis ne font qu'y réagir. (AFP/Mandel Ngan.

Comprendre la portée du décret #13769 de Donald Trump : une énigme enrobée de nébulosité croissante au Canada

Share

Le vendredi 27 janvier 2017, le président américain Donald Trump signait le décret présidentiel 13769, dit « Executive Order on Protecting the Nation from Foreign Terrorist Entry into the United States » (Trad. : Décret sur la protection de la nation contre l’entrée des terroristes étrangers aux États-Unis).

Ce décret cible directement les ressortissants de sept pays à forte majorité musulmane, soit l’Iran, l’Irak, la Libye, la Somalie, le Soudan, le Yémen et la Syrie, malgré la guerre civile qui y sévit depuis plus de cinq ans.

Imbroglio au Canada

En fait, les autorités canadiennes tentent encore et toujours de comprendre la portée de ce décret et non seulement d’arriver à « limiter » les entraves aux voyageurs.

La Presse canadienne, après avoir déposé une demande d’accès à l’information – Freedom of Information Act (Loi américaine sur l’accès à l’information) – a reçu copies des demandes de précisions canadiennes, 16 en tout, au sujet du décret auprès du département américain de la Sécurité intérieure – Department of Homeland Security – afin de bien déchiffrer la portée du décret quand vient le temps de l’analyse d’une demande de statut de réfugié ou encore du suivi biométrique (empreintes digitales, photographie, etc.)

Une frontière très active

Frontière entre le Canada et les États-Unis (Wikipedia)

D’une longueur totale de 8891 km (6414 km entre le Canada au nord et les États-Unis au sud et 2477 km entre le Canada et l’Alaska), la frontière canado-américaine est la plus longue frontière terrestre du monde entre deux états. Elle est aussi la plus longue frontière non militarisée sur Terre.

Cela dit, en moyenne quelque 400 000 personnes la traversent quotidiennement, et plus de deux milliards de dollars de valeur de biens et marchandises en font autant.

Des problèmes au Canada dès le 27 janvier

Dès que le président Trump a apposé sa signature en grande pompe sur le document, le 27 janvier 2017, confusion, imbroglio, interrogations, réponses évasives ou absentes se sont accumulés.

Qui avait le droit d’entrer aux États-Unis? Qui se le voyait refusé?

Plusieurs étapes sont nécessaires à la vérification de l’identité avec une carte NEXUS. Photo : Radio-Canada/Vincent Wallon

Pire, les cartes Nexus d’environ 200 résidents permanents canadiens ont été cavalièrement et immédiatement annulées.

Pour obtenir une carte Nexus, un voyageur est soumis à un examen approfondi, y compris une enquête sur l’emploi, le dossier criminel et l’historique de voyage. Photo : Agence des services frontaliers du Canada

Avec ce qui s’apparentait carrément à du délit de faciès, des personnes de minorités visibles sont refoulées avec interdiction d’entrer aux États-Unis. Sans oublier ces réfugiés qui arrivent à certains points de passage vers le Canada, des gens qui craignent d’être expulsés du sol américain.

Selon les données rendues publiques par les autorités américaines et dont la Presse canadienne a eu copie, les Canadiens voulaient comprendre comment la décision 13769 de la Maison-Blanche affecterait les citoyens d’un pays visé et qui seraient aussi des immigrants reçus au Canada.

Les Canadiens voulaient notamment savoir
Comment pouvons-nous travailler ensemble pour discuter d’alternatives qui s’appuient sur la collaboration existante que nous avons à notre frontière terrestre commune?

Les mesures du décret qui concernent la politique de confidentialité des États-Unis touchent-elles le traitement des données concernant les Canadiens?

Y a-t-il plus de détails sur les normes prévues pour prévenir l’infiltration terroriste ou criminelle par des ressortissants étrangers?

Quel impact, le cas échéant, l’ordre a-t-il sur le système de détermination de l’asile?

Source : Presse canadienne

PC, R.-C., Huffington Post, RCI

Plus:

Trump interdit l’entrée aux États-Unis aux ressortissants de 7 pays musulmans (RFI)

Décret de Donald Trump visant sept pays musulmans: comment ça marche, qui est concerné? (Huffington Post)

Retour partiel du décret de Trump sur l’immigration : à quoi s’attendre au Canada? (Radio Canada International)

La biométrie – étape par étape (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada)

Share
Catégories : International, Politique
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*