Alex Shao, de gauche à droite, Buhle Mwanza, Tristen Wong et Tyrel Praymayer, membres de l'équipe OnTheStep, sont pris en photo à Winnipeg le jeudi 29 novembre 2018. LA PRESSE CANADIENNE/Kelly Malone

Uber pour le déneigement : une nouvelle application qui met à contribution les réfugiés au Canada

Share

À Winnipeg, l’une des grandes villes canadiennes avec ses 800 000 habitants, et réputée être l’une des plus froides l’hiver, un groupe de jeunes Canadiens vient de s’associer à Hire-A-Refugee, une organisation locale qui met les réfugiés en contact avec des emplois, afin de dégager la neige des entrées et des allées.

Lorsque la première grosse décharge de neige a recouvert le Manitoba, cette semaine, ces jeunes développeurs d’une nouvelle application téléphonique ont mis leur technologie à l’épreuve.

« Vous pouvez considérer notre application comme étant l’Uber pour le déneigement », déclare Buhle Mwanza, fondateur d’OnTheStep (Sur les marches).

Embauchez un réfugié
OnTheStep est associé dans cette initiative à Hire-A-Refugee, une association à Winnipeg dont la fonction première est d’aider les réfugiés à trouver du travail et à gagner de l’argent pour mettre de la nourriture sur leur table. Parmi ces tâches : la peinture intérieur et extérieur, commercial et privé, le nettoyage, l’enlèvement de la ferraille, l’aménagement paysager, le nettoyage de vitres, la démolition et, maintenant, l’enlèvement de la neige.

Page web de Hire a Refugee

Des mois de mise au point en attendant l’arrivée de l’hiver

Buhle Mwanza a passé des mois à développer l’application de déneigement à la demande, qui relie les propriétaires de maison à ceux qui sont prêts à pelleter, appelés des « steppers » (des marcheurs), pour dégager leurs allées et trottoirs.

L’étudiant en informatique de l’Université du Manitoba dit avoir été inspiré par le surnom de la ville Winnipeg qui est « Winterpeg » (Hiverpeg en traduction littérale).

« Je me demandais pourquoi ne pas résoudre un problème que chacun d’entre nous doit vivre, et de la façon la plus innovatrice et la plus amusante possible en embrassant vraiment cette identité de Winterpeg. »

Images de CBC (En anglais)

Comment profiter des services d’Uber pour la neige OnTheStep

Les propriétaires peuvent télécharger l’application gratuitement et créer un profil de leurs lieux à déneiger, y compris l’emplacement, la taille de l’allée et le nombre de voitures qui s’y trouvent.

Lorsque la neige commence à tomber, comme c’est toujours le cas à Winnipeg, ils peuvent demander des services de pelletage à partir de leur téléphone.

Une fois le prix fixé, un avis est envoyé à tous les marcheurs ou « steppers » de la région. Un pelleteur ou un groupe de pelleteurs, selon la taille de la tâche, se met au travail.

Première grosse tempête de la saison

Ville de winnipeg sous la neige

Lorsqu’Environnement Canada a publié un bulletin météorologique spécial annonçant la première tempête hivernale de la saison, mercredi, Buhle Mwanza s’est réjoui de voir que les gens voulaient vraiment ce type de service.

Il s’est rendu lui-même à la première demande de pelletée de neige et le propriétaire était tellement content qu’ils ont pris des photos ensemble. Peu de temps après, de plus en plus de demandes ont commencé à arriver.

Buhle Mwanza, ainsi que les autres membres de l’équipe OnTheStep (Tyrel Praymayer, Alex Shao et Tristen Wong) ont donc sorti leur pelle et se sont mis au travail. Le petit groupe a parcouru les allées avec des pelles, de la première demande mercredi après-midi jusqu’à environ 3 h jeudi.

Découvrez les prévisions pour l’hiver canadien 2019 : plus ou moins de neige?

Photo : La Presse canadienne

RCI avec La Presse canadienne, CBC et la contribution de Radio-Canada

En complément

Winnipeg : record de réfugiés accueillis en 2016 grâce au parrainage – RCI 

Winnipeg ne veut plus être perçue comme la ville la plus raciste du Canada – RCI 

Manitoba : Un résident de Winnipeg perd 10 membres de sa famille à Gaza – RCI 

Share
Catégories : Environnement, Immigration et Réfugiés, Internet et technologies
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*