Une vue du bras robotisé canadien, CANADARM 2,v attrapant un vaisseau-cargo. Crédit: Agence spatiale canadienne

Station spatiale internationale : capture réussie d’un vaisseau-cargo par le bras canadien CANADARM 2

C’est un autre succès pour l’astronaute canadien David Saint-Jacques, et sa collègue américaine Anne McClain, qui viennent ainsi d’être ravitaillés en matériels scientifiques, en vivres et autres biens de première nécessité.

CANADRM 2 : attraper des vaisseaux-cargos et les amarrer à la Station

La réussite de cette livraison a été possible grâce aux prouesses de la robotique canadienne. Cette robotique est déployée à travers deux de ses instruments concrets : Dextre et CANADARM 2.

Le vaisseau-cargo Cygnus, de la société Northrop Grumman, a été lancé de l’île Wallops, en Virgine, le 17 avril, dans le but de ravitailler la Station spatiale internationale (SSI). Pour l’attraper, ce 19 avril, c’est CANADAMR 2 qui a été utilisé.

L’astronaute canadien David Saint-Jacques . Photo : James Blair – NASA – JSC

Au-dessus de la SSI, David Saint-Jacques surveillait et commandait le vaisseau, tandis que sa collègue McClain manœuvrait le bras canadien.

C’est ainsi que grâce aux efforts conjugués des deux astronautes, le véhicule spatial, qui roulait à la même vitesse que la SSI, soit environ 28 000 km/h, a été intercepté avec succès.

Voici de plus près comment CANADARM 2 se déploie pour attraper des vaisseaux

Il faut également souligner la contribution de l’équipe au sol, composée entre autres, d’un contrôleur de vol canadien. Cette équipe s’est occupée de l’opération de robotique depuis le centre de contrôle de la mission de la NASA à Houston, au Texas.

À bord du vaisseau Cygnus, qui doit rester amarré à la SSI jusqu’en juillet, il y a plusieurs centaines de kilogrammes de matériels, des technologies et de la nourriture.

Évidemment, les astronautes auront de quoi passer une pâque alléchante, en savourant quelques délices de saumon fumé, de biscuits à la crème d’érable, de risotto au champignon et au fromage, et autre chili au bison.

Ils vont joindre l’utile à l’agréable, en répondant aux objectifs scientifiques de leur mission : analyses du sang, de l’urine, et autres prélèvements nécessaires à des études en santé, visant à se prononcer, entre autres, sur la perte d’élasticité des artères et la résistance à l’insuline des astronautes.

RCI avec des informations de l'Agence spatiale canadienne et You Tube

Lire aussi :

Catégories : Internet et technologies, Société
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.