Le premier ministre Justin Trudeau tel qu'il apparaîtra dans l'épisode « D'Oh Canada » de la série animée « The Simpsons ». Photo: La Presse canadienne / City TV

Justin Trudeau dans un prochain épisode du dessin animé « Les Simpsons »

Share

Le journaliste Lucas Meyer imitera la voix du premier ministre canadien Justin Trudeau dans l’épisode de dimanche prochain sur le thème du Canada et intitulé D’Oh Canada et dans lequel la jeune Lisa se voit accorder l’asile au pays pendant un voyage familial aux chutes Niagara.

Lucas Meyer – Twitter

Lucas Meyer dit avoir mis à profit les heures considérables qu’il a passées à écouter différents politiciens pour parfaire son imitation de Justin Trudeau.

Un admirateur de l’émission depuis toujours, il affirme avoir été ravi, quoiqu’un peu abasourdi, de recevoir un courriel d’un producteur des Simpsons en septembre dernier. Il a auditionné quelques heures plus tard et a découvert qu’il avait obtenu le rôle dès le lendemain.

« Je n’arrivais pas à y croire, dit-il. A, c’était inattendu. B, ce n’est pas qu’une émission, c’est The Simpsons, une émission avec laquelle j’ai grandi. Et C, ce n’est pas juste une voix d’invité. C’est une voix d’invité pour le premier ministre. »

« En novembre 2017, j’ai réalisé une vidéo d’impressions pour la famille et les amis et cela a abouti à cela », ajoute-t-il.

Alors qu’il travaillait comme journaliste à Calgary en 2017, Lucas Meyer avait en effet cédé aux pressions de ses amis et avait publié en ligne une compilation de ses impressions sur YouTube. La vidéo a été visionnée environ 32 000 fois et a attiré l’attention des producteurs de l’émission.

Qui est cet imitateur de l’original?

Lucas Meyer, qui a grandi à Montréal et à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, a perfectionné ses talents d’imitateur pendant des années.

Il affirme que Justin Trudeau est l’un de ses favoris à imiter et sa belle-mère, Esther. Meyer travaille comme reporter et présentateur à la station de radio Newstalk 1010 à Toronto. Auparavant, il a travaillé à Yellowknife et à Calgary.

Tim Long, un producteur-conseil d’origine canadienne pour Les Simpsons, a laissé entendre que l’épisode mettant en vedette Trudeau aborderait un « scandale actuel », peut-être la controverse SNC-Lavalin.

Ce n’est pas la première fois que Justin Trudeau se retrouve dans une bande dessinée

Le premier ministre canadien a fait son entrée dans le monde de la bande dessinée dans un numéro de Marvel qui a été mis en vente le 31 août 2016. Justin Trudeau, qu’on avait vu plus tôt cette année-là s’entraîner dans un club de boxe, apparaît aux côtés d’Iron Man, un Américain.

La camisole de boxe, que porte Justin Trudeau pour l’occasion, arbore la feuille d’érable et les couleurs du drapeau canadien. Sur la couverture de la bande dessinée on voit le premier ministre du Canada entouré des superhéros canadiens Alpha Flight, Puck, Sasquatch et Aurora.

Le père de Justin Trudeau, qui a été le premier Trudeau à diriger le Canada, dans les années 70, est aussi apparu dans une bande dessinée en 1979.

LISEZ AUSSI : Dessinons l’actualité : les bandes dessinées comme source d’information...

Les bédéistes qui publient leurs œuvres dans des journaux portent souvent un regard satirique et incisif sur l’actualité. Mais quand des étudiants (habiles dessinateurs, aussi) et des professeurs universitaires s’associent pour dessiner l’actualité, la BD prend un tout autre sens. Crédit photo : Martin PM et David Mere/Dessinons les élections

RCI avec les informations de Elizabeth McMillan de CBC News et la contribution de Radio-Canada

En complément

Comment rire des Français, se moquer des Belges et s’amuser des Québécois en lisant des BD – RCI

Décès de Stan Lee sur fond de renaissance de la bande dessinée – RCI

Découvrez la BD québécoise de 1792 à 2011 avec l’exposition « Histoires de bandes dessinées » – RCI

Share
Catégories : Arts et spectacles, International, Politique
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*