Au cours des derniers mois, Américains et Chinois se sont rendu coup coup sur le terrain des sanctions économiques (Official White House Photo by Shealah Craighead)

Les tensions commerciales plombent la croissance mondiale

Share

Le dernier bulletin de santé de l’économie mondiale n’est pas très reluisant selon l’OCDE. La raison? La persistance des tensions commerciales internationales. Elles ont freiné les échanges et les investissements en Europe et en Chine. Or, un ralentissement brutal de l’économie chinoise nuirait à toute l’activité mondiale, s’inquiète l’OCDE.

Pour l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les conséquences des tensions commerciales sont mauvaises pour la croissance mondiale. Celle-ci serait en baisse en 2019 pour s’établir à 3,2 %. Elle remonterait légèrement en 2020 pour atteindre 3,4 %. Ces taux de croissance sont largement inférieurs à ceux des 30 dernières années, mentionne l’OCDE.  À titre de comparaison, il était de 4,6 % en 2014.

Le secteur manufacturier est particulièrement touché par la hausse des droits de douane et par l’incertitude qui plane sur l’avenir des relations commerciales. L’OCDE prévoit également une quasi-stagnation de l’investissement des entreprises à 1 % contre 3,5 % en 2017-2018. Le secteur des services, gros générateur d’emplois et moins dépendant des échanges internationaux, devrait quant à lui mieux s’en tirer.

Croissance de 2 % au Canada

L’assouplissement des obligations de réduction de production imposées au secteur pétrolier de l’Alberta et l’accélération de la croissance des marchés d’exportation vont être les moteurs de la croissance au Canada. Une hausse des capacités et de la productivité des entreprises ainsi que de nouvelles incitations fiscales vont également se traduire par une augmentation proportionnelle de leurs investissements. Même si l’OCDE s’attend à un ralentissement de la croissance de l’emploi, elle considère que le taux de chômage au Canada va demeurer faible.

Des mesures moins strictes sur la production pétrolière de l’Alberta seront positives pour l’économie canadienne, selon l’OCDE. Photo : PC/Jeff McIntosh

L’OCDE s’attend également à ce que la Banque du Canada maintienne l’inflation entre 1 % et 3 %. Ce qui est considéré comme un objectif à moyen terme. Pas de gros chamboulements à l’horizon donc. La politique budgétaire canadienne devrait rester globalement prudente et neutre. Les déficits budgétaires canadiens sont modestes et le ratio dette/PIB devrait continuer de baisser selon l’OCDE.

Le Canada a aussi contenu la surchauffe du marché de l’immobilier en permettant de réduire les prêts accordés aux emprunteurs à haut risque. L’OCDE souhaite cependant qu’Ottawa offre des logements à prix abordable, qu’il entretienne mieux le parc de logements sociaux et qu’il cible mieux leur attribution.

Tirés vers le bas par le secteur manufacturier

Ailleurs dans d’autres économies avancées, le ralentissement de la croissance sera plus perceptible. Ce sera notamment le cas dans des économies pour lesquelles les échanges et le secteur manufacturier sont cruciaux, comme en Allemagne et au Japon. La croissance du PIB devrait y être inférieure à 1 % cette année. Aux États-Unis, en revanche, la politique budgétaire va dynamiser la croissance.

En Chine, les flux du commerce extérieur vont ralentir à cause des tensions commerciales, notamment avec les États-Unis. Les exportations devraient par conséquent reculer en raison de l’augmentation des droits de douane auxquels sont exposés les exportateurs chinois. Les fortes dépenses sur le tourisme émetteur devraient provoquer un léger déficit. Mais l’OCDE prévoit une accélération des investissements en infrastructures. La forte hausse des revenus disponibles va aussi se traduire par une progression de la consommation.


La croissance mondiale selon l’OCDE (Crédit : OCDE)

Au total, l’OCDE s’attend à ce que la croissance mondiale se stabilise à un niveau peu élevé. Pour l’heure, la progression des échanges a chuté et l’investissement ralentit. L’activité manufacturière est peu vigoureuse, mais l’emploi et les services soutiennent la consommation. Et même le modeste redressement prévu d’ici 2020 ne suffira pas à relever les niveaux de vie.

Ces informations sont contenues dans Les Perspectives économiques de l’OCDE, une publication semestrielle qui analyse les grandes tendances économiques qui marqueront les deux années à venir. Le document présente des projections relatives à la production, à l’emploi, aux prix et aux balances courantes des pays membres ainsi que leur incidence à l’échelle mondiale.

(Sources : OCDE, AFP)

Lire aussi

Guerre commerciale : gros nuage sur la croissance mondiale

Une guerre commerciale mondiale en vue?

Share
Catégories : Économie, International, Politique, Société
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*