Tel-Aviv on Fire du réalisateur israélien Sameh Zoabi. (Crédit photo : Artemis Productions)

Le Festival du cinéma israélien de Montréal annonce sa programmation

Share

Le Festival du cinéma israélien de Montréal (FCIM) revient cette année pour une 13e édition. L’événement, qui se déroulera du 25 mai au 6 juin, propose 24 œuvres allant des courts métrages aux documentaires en passant par les films de fiction.

Faire connaître à un large public le cinéma israélien, c’est en filigrane l’un des objectifs du festival placé cette année sous la présidence de la comédienne et réalisatrice Carole Laure. Tous styles et genres confondus, les productions au menu du FCIM s’annoncent très intéressantes.

Parmi les œuvres présentées, signalons le magnifique et lumineux Vierges de Keren Ben Rafael. La réalisatrice a posé sa caméra sur Lana, une jeune femme de 16 ans qui s’ennuie à mourir dans sa ville natale de Kiryat Yam, situé au nord de l’État hébreu.

Pendant qu’elle rêve de quitter son bled pour aller faire la fête dans les boîtes de nuit de Tel-Aviv, Lana voit son quotidien être chamboulé par les rumeurs annonçant l’arrivée d’une sirène. Le personnage a valu à son interprète Joy Rieger le prix de la meilleure actrice au dernier Festival de Tribeca.

Les cinéphiles auront droit à Tel-Aviv on Fire, la dernière proposition de Sameh Zoabi. Avec cette comédie très primée et sélectionnée à la Mostra de Venise, le cinéaste signe une réflexion originale sur le conflit israélo-palestinien. La manifestation cinématographique est aussi l’occasion de revenir sur plusieurs thèmes sociaux comme la transsexualité (Family in Transition d’Ofir Trainin) et l’immigration (Here and Now de Roman Shumunov).

Des débats suivront les projections de plusieurs films, notamment avec Working Woman de Michal Aviad qui traite du harcèlement sexuel au travail. Cette production inspirée par le mouvement #MeToo a été présentée en 2018 au prestigieux Festival international du film de Toronto (TIFF).

De la politique aussi avec The Unorthodox d’Eliran Malka, un long-métrage basé sur l’histoire vraie du fondement du parti politique ultraorthodoxe Shas. En clôture du festival, le touchant Nobel Savage de Marco Carmel. En lice pour huit Ophirs (l’équivalent en Israël de nos Écrans canadiens) et lauréat du trophée du meilleur acteur pour Naveh Tzur, le drame suit les déboires d’un adolescent obèse aux prises avec une famille dysfonctionnelle.

Le FCIM se déroulera au Cinéma Forum.

Catherine-Amélie Meury a rencontré Samuel Maoz, réalisateur du film Lebanon.

Lire aussi :

Au Canada aussi on peut suivre le Festival de Cannes

Festival culturel nord-africain : se servir de la culture et de l’art pour souligner l’unité de l’espèce humaine

25e édition du festival 4/20 Cannabis à Vancouver ce samedi 20 avril

Share
Catégories : Arts et spectacles, International
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*