Un manuel espéranto-français datant de 1958. (Crédit photo : Image libre de droit)

Montréal se prépare à recevoir le prochain Congrès mondial d’espéranto

Share

Alors que le Congrès mondial d’espéranto se déroule à Lahti, en Finlande, Montréal recevra cette semaine l’étendard symbolique des Congrès mondiaux d’espéranto. La métropole québécoise accueillera à son tour l’événement dès l’année prochaine.

Pour marquer l’occasion, plusieurs milliers de personnes sont attendues. Le Congrès, organisé par l’Association mondiale d’espéranto, se veut une grande rencontre sociale et culturelle. Des espérantophones du monde entier se réunissent durant une semaine pour des activités entièrement en espéranto.

Notons que c’est la première fois que le Congrès mondial d’espéranto se tiendra à Montréal et la deuxième fois seulement au Canada. Il avait eu lieu à Vancouver en 1984.

« C’est une grande fierté pour les espérantophones de Montréal, du Québec et du Canada que de recevoir cet événement exceptionnel. Son organisation témoigne de la vivacité de la langue ici même. Montréal, lieu unique en Amérique du Nord du point de vue culturel et linguistique, était un choix logique pour le retour du Congrès sur notre continent » a affirmé par voie de communiqué Normand Fleury, président du comité organisateur local du Congrès.

Le 105e Congrès mondial d’espéranto qui se déroulera au Québec du 1er au 8 août 2020 aura pour thème : « L’ONU à 75 ans : dialogue et intercompréhension dans un monde en mutation ». Il vise à souligner la contribution des Nations unies à la paix et au développement depuis sa fondation.

« L’espéranto est aussi une manière d’amener le monde entier à Montréal, laissant entrevoir l’image d’une mondialisation plus équitable et plus inclusive envers les peuples. La démocratie linguistique doit faire partie intégrante de notre vision du développement durable », a déclaré Mark Fettes, président de l’Association mondiale d’espéranto.

L’espéranto est un idiome méconnu inventé par l’ophtalmologue polonais Ludwik Lejzer Zamenhof. Son objectif initial est de rassembler les peuples et les nations. L’espéranto n’est la langue officielle d’aucun état. Cent trente ans après son apparition en Europe de l’Est, il compte aujourd’hui 2 millions de locuteurs partout sur la planète.

Quelques personnes parlent l'espéranto dans notre région et veulent maintenant créer une association pour partager leur passion.

Lire aussi :

Le club d’espéranto de Regina en Saskatchewan, sûrement le plus petit au monde

Passionnés des langues, vous avez rendez-vous à Montréal!

Il était une fois… de brillants petits esprits

Share
Catégories : Non classé
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

Un commentaire pour «Montréal se prépare à recevoir le prochain Congrès mondial d’espéranto»
  1. Félicitations pour votre article sur l’espéranto. Notez que des rencontres informelles d’interlingua ont lieu dans plusieurs villes du Canada aussi. L’interlingua est la plus répandue des langues internationales naturalistes selon Wikipédia. En tant que véritable latin moderne, elle extrait le vocabulaire international grécolatin présent dans les langues d’aujourd’hui. Aucun mot de l’interlingua n’a été inventé ou déformé. Publiée en 1951 par la International Auxiliary Language Association, ses ouvrages de référence sont le Interlingua-English Dictionary et le Interlingua Grammar, tous deux disponibles à la Bibliothèque nationale du Québec ou Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), ainsi qu’à la bibliothèque publique de Toronto. Plus de 200 livres, grammaires et dictionnaires ont été édités en cette langue internationale. Les membres de l’Union Mundial pro Interlingua sont disséminés sur tous les continents. Au Québec, la Société québécoise pour l’interlingua promeut des activités de cette langue internationale. La Conferentia international de interlingua aura lieu cette année à Prague, en République tchèque. Voici l’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme traduite en interlingua

    Tote le esseres human nasce libere e equal in dignitate e in derectos. Illes es dotate de ration e de conscientia e debe ager le unes verso le alteres in un spirito de fraternitate.

    Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.