Photo : Radio-Canada

Après une chute en nombre de 90 %, les papillons monarques reprennent leur envol

Share

S’ils étaient près d’un milliard de monarques à faire la migration Mexique-Canada il y a 20 ans, c’était seulement 33 millions, estime-t-on, qui avaient entrepris à l’été, il y a trois ans, le long voyage de retour vers le Canada.

Ce roi des papillons en Amérique du Nord était en chute libre et on le disait en voie de disparition, une situation qui causait l’émoi dans le monde entier, car sa couleur orange vif et ses ailes veinées de noir pleines d’élégance ont fait de lui une vedette internationale.

Source : World Wildlife Fund-México

Voilà que les plus récentes données confirment sa remontée spectaculaire grâce aux efforts des Mexicains, des Américains et des Canadiens. On note notamment les tactiques de groupes environnementaux qui ont planté de l’asclépiade et des fleurs à nectar, les deux principales sources de nourriture du monarque, tout le long de son corridor migratoire.

Une forte saison hivernale au Mexique et un printemps humide au Texas sembleraient aussi avoir créé des conditions parfaites pour préparer les papillons à leur vol vers le Canada, selon Gard Otis, un professeur auxiliaire et chercheur à l’Université de Guelph.

Déjà janvier, les indices au Mexique de la remontée du papillon monarque étaient très visibles sur le terrain. Les entomologistes avaient alors observé une augmentation de 144 % de ce type de papillon.

Voyez comment la remontée des monarques est le résultat d’efforts concertés de trois pays

Ce papillon migrateur revient nous voir au printemps ici dans l’est du Canada entre la fin avril et la mi-mai. C’est depuis toujours un visiteur coloré et favori des Canadiens. © AFP/Gabriel Bouys

Le saviez-vous?
– L’un des aspects les plus curieux de la migration des monarques est que leur voyage du sud au nord se fait en plusieurs générations, alors que le voyage du nord au sud ne se fait qu’en une seule.
– Les monarques naissant en automne au Mexique entrent dans une phase de sommeil dans des forêts de sapins, ce qui leur permet de survivre toute la durée de l’hiver.
– Les monarques y sont présents en nombres si importants qu’on ne peut parfois même plus distinguer la moindre parcelle d’écorce où ils se posent. Ils se regroupent en essaims la nuit et prennent leur envol le jour si la température est suffisamment élevée.
– À la suite de ce sommeil, ils migrent au printemps vers la région des Grands Lacs que se partagent le Canada et les États-Unis.
Source : Wikipédia

La boussole des monarques : une espèce pivot pour l’avenir de nos écosystèmes

Les monarques ont beau être plus nombreux, ils sont toujours menacés par les changements climatiques.

Les pressions environnementales que le monarque et tous les autres insectes subissent en Amérique du Nord sont sans précédent, affirment les chercheurs.

Si le monarque n’arrivait pas à suivre le rythme des pressions environnementales qu’il subit, alors que c’est un champion de la reproduction, il y a fort à parier que la plupart des autres insectes n’arriveront pas à s’adapter non plus.

LISEZ AUSSI : Blitz monarque : une mission nord-américaine pour évaluer sa présence

Un papillon monarque Crédit photo : André Sarrazin, Espace pour la vie.

RCI avec les informations de Kate Bueckert de CBC News et la contribution de Isabelle Richer, Patrick Masbourian et Charles Lévesque de Radio-Canada

En complément

Le papillon monarque reprend des forces – Radio-Canada 

À la rescousse des papillons monarques en Amérique du Nord – RCI 

Montréal, ville amie des papillons monarques! – RCI 

Share
Catégories : Environnement, International, Santé
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*