Hibernia, cette plate-forme de forage et d’exploitation pétrolière dans l’Atlantique Nord à 315 kilomètres à l’est de St-John’s, capitale de Terre-Neuve-et-Labrador vient de connaître deux incidents majeurs en moins d’un mois. (HMDC)

Après Hibernia – deux fois en un mois – voilà qu’un autre déversement se produit, cette fois en Alberta

Hibernia, cette plateforme de forage et d’exploitation pétrolière dans l’Atlantique Nord à 315 kilomètres à l’est de Saint-Jean, capitale de Terre-Neuve-et-Labrador, vient de connaître deux incidents majeurs en moins d’un mois.

Dimanche dernier, un vol de surveillance a repéré une nappe d’au moins 2200 litres d’hydrocarbures.

Le 17 juillet, ce sont 12 000 litres qui se sont déversés dans l’océan.

Déversement en Alberta

Une pompe à pétrole près du village de Drayton Valley en Alberta (Kory Siegers/CBC)

À quelque 6000 km à l’ouest du champ pétrolifère en haute mer d’Hibernia, nous sommes dans le nord de l’Alberta où l’on exploite le pétrole des sables bitumineux de l’Athabasca.

Cette fois, ce sont 40 000 litres de brut qui se sont retrouvés dans le ruisseau Washout, près de Drayton Valley, à quelque 135 km au sud-ouest d’Edmonton avant que la fuite soit colmatée.

L’oléoduc dans lequel s’est produite la rupture appartient à l’entreprise Bonterra Energy de Calgary.

Pour l’instant, on ne signale aucun impact sur la faune. Par contre, le ruisseau Washout se déverse dans la rivière North Saskatchewan, la source d’eau potable de la capitale albertaine.

Les « pires »

Dans le cas de Terre-Neuve, ce sont 250 000 litres de brut qui ont fui dans l’Atlantique en novembre 2018. L’exploitant, Husky Energy, avait suspendu l’activité de l’ensemble de ses plateformes situées dans les eaux de la province.

En Alberta, ce sont près de 4,5 millions de litres de  brut du pipeline Rainbow qui s’étaient répandus dans la forêt boréale, non loin du petit village de Little Buffalo, en avril 2011.

Catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic au Québec (Photo : PC/Paul Chiasson)

 

Enfin, le pire déversement terrestre en Amérique du Nord s’est produit en juillet 2013 lors de la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic au Québec, où au moins 5,7 millions de litres de pétrole brut se sont échappés des wagons-citernes en feu.

PC, R.-C., CP

Plus :

Hibernia : nouveau déversement de pétrole au large de Terre-Neuve (Radio-Canada)

Sables bitumineux: Historique et étapes clés (Sables bitumineux canadiens)

Catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic (Encyclopédie canadienne)

Nos dossiers sur les sables bitumineux (RCI)

Nos dossiers sur Hibernia (RCI)

Catégories : Environnement, Santé
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.