Les Canadiens sont appelés aux urnes le 21 octobre pour élire leur prochain gouvernement (Élections Canada)

Élections : plus de femmes, de minorités visibles et d’Autochtones candidats

Le nombre de candidats aux élections fédérales provenant de divers horizons continue d’augmenter même s’il est loin de refléter la composition multiculturelle du Canada.

Lors de la présentation des ministres après le scrutin de 2015, le premier ministre Justin Trudeau avait eu la répartie suivante à un journaliste lui demandant pourquoi il y avait autant de femmes que d’hommes dans son cabinet.

« Because it is 2015. »  (Trad. Parce que nous sommes en 2015)

(Photo : Élections Canada)

Plus de candidates cette année

Il y a quatre ans, 88 femmes avaient été élues au parlement, un sommet historique. Soit, mais elles étaient tout de même minoritaires. Il y avait 338 députés à la Chambre des communes, c’est donc dire qu’il n’y avait que 26 % de députées.

Pour le scrutin de cet automne, elles sont 37 % des candidats des six principaux partis.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) en présente 48 % et atteint presque la parité. Viennent ensuite les verts avec 46 % et le Bloc québécois (BQ) avec 4 5%.

Des deux partis qui selon toute vraisemblance sont les favoris pour former le prochain gouvernement, les libéraux frôlent les 40 % et les conservateurs ont réalisé un bond appréciable, passant de 20 % à 31 % de candidates en quatre ans.  

En queue de peloton, on retrouve le Parti populaire avec un peu moins de 18 %.

Les chefs des principaux partis politiques au Canada :
De gauche à droite :
Rangée du haut : Justin Trudeau (Parti libéral), Andrew Scheer (Parti conservateur), Jagmeet Singh (Nouveau Parti démocratique)
Rangée du bas : Maxime Bernier (Parti populaire du Canada), Elizabeth May (Parti vert), Yves-François Blanchet (Bloc québécois) (Photo : Radio-Canada)

 

Combien de candidats proviennent des minorités visibles?

En 2019, on se penche sur la présence de candidats issus de l’immigration et des minorités visibles en route vers le jour des élections générales du 21 octobre.

Disons au départ que ce nombre est en croissance d’une élection fédérale à l’autre. Un bémol s’impose : ce nombre et cette proportion ne reflètent en rien la composition multiethnique du Canada.

Ici, c’est le NPD qui est en tête avec 24 % de ses candidats qui sont issus d’une minorité visible. Les libéraux sont seconds à 17 % et les conservateurs à 15 %. On en retrouve quelque 13 % pour le Parti populaire et moins de 10 % pour les verts.

Quant au Bloc québécois, ils sont vraiment très peu.

22 % de la population canadienne

Quel que soit l’angle utilisé pour analyser ces données, tous les partis sont encore loin des 22 % que composent les minorités visibles de la diversité ethnique du Canada.

Candidats autochtones

Selon les données de l’Assemblée des Premières Nations, l’élection fédérale de cette année marque une étape importante dans l’histoire du pays parce qu’il y a 62 candidats autochtones.

En 2015, on en comptait 54 – Premières Nations, Métis ou Inuits – dont 10 avaient été élus.

On en compte 27 au NPD et 18 chez les libéraux.

(Photo : iStock)

Une lutte serrée en cette dernière semaine de campagne

Le plus récent sondage de Recherche Mainstreet présente deux partis au coude à coude, soit 32 % pour les conservateurs d’Andrew Scheer et 31 % pour les libéraux de Justin Trudeau en projection nationale.

 Les libéraux conservent l’avantage en Ontario, où le premier ministre sortant est toujours très populaire. Quant aux conservateurs, ils sont confortablement en tête dans l’ouest du pays.

NPD en hausse à l’échelle canadienne et remontée du Bloc au Québec

Les récents débats des chefs ont été bénéfiques pour le parti de Jagmeet Singh. Le NPD recueille 17 % des intentions de vote, une hausse de quelque neuf points depuis le déclenchement des élections.

On note également une augmentation pour le Parti vert avec 8 % des intentions de vote.

Quant au Parti populaire, il ferme la marche avec 3 %.

Le Bloc québécois ne présente des candidats qu’au Québec, comme son nom l’indique. Le débat de jeudi dernier lui a aussi été favorable. Il dépasse maintenant les libéraux (27,5 %) avec 33,3 % des intentions.      

PC, CP, NewsCaf

Plus :

Directeur général des élections (Élections Canada)

Élections Canada, le lundi 21 octobre

À voix égales

Catégories : Autochtones, Immigration et Réfugiés, Politique, Société
Mots-clés : , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.