La grève ne peut durer ", a déclaré le premier ministre François Legault jeudi à Québec. (Sylvain Roy Roussel/CBC)

Pénurie de propane au Québec : plus que quelques jours de réserve, dit Legault

Share

Le premier ministre du Québec, François Legault, soutenait jeudi que sa province fait face à une situation dès plus sérieuse, car la grève nationale des chemins de fer du CN, déclenchée mardi, fait en sorte qu’il ne reste que quatre jours de réserve du précieux combustible pour alimenter notamment les hôpitaux, les établissements de soins de longues durées et les agriculteurs.

Wagons pressurisés de propane immobilisés à Edmonton, en Alberta. (Emilio Dorazio/CBC News)

En fin de journée jeudi, le Québec disposait encore d’une réserve de 12 millions de litres de propane. Mais, la consommation moyenne journalière atteint environ six millions de litres par jour.

Les responsables provinciaux ont donc décidé de prendre des mesures pour réduire cette consommation quotidienne à 2,5 millions de litres.

Le premier ministre Legault affirme que les hôpitaux et les autres établissements sous responsabilité provinciale sont sur la liste des utilisateurs qui ont la priorité absolue. Les établissements agricoles sont quant à eux en deuxième position sur cette liste des clients prioritaires.

85 % du propane au Québec est transporté par rail de l'Ontario
La grande majorité du propane utilisé au Québec est transportée dans des wagons ferroviaires depuis Sarnia, une petite ville qui se trouve à plus de 800 km de Montréal.
Le Québec cherche maintenant à faire venir ce propane par camions. Mais à l’approche de la saison des Fêtes, la pénurie chronique de camionneurs qui sévit au Canada est à son niveau le plus élevé.

Pressions sur Ottawa pour mettre fin à la grève

Le premier ministre du Québec se dit optimiste quant à la conclusion d’une entente entre le CN et ses employés, mais il a demandé au premier ministre canadien Justin Trudeau de se préparer à adopter une loi spéciale de retour au travail.

« La grève ne peut durer, a déclaré M. Legault. Idéalement, nous espérons une entente entre le syndicat et le CN. Mais on ne peut pas exclure la nécessité d’un projet de loi spécial à Ottawa. »
M. Legault qualifie la situation d’urgente et a demandé aux partis d’opposition fédéraux d’être prêts à appuyer une loi de retour au travail.

Le gouvernement de l’Alberta a également demandé au premier ministre Justin Trudeau de rappeler le Parlement canadien avant son retour prévu le 5 décembre pour mettre fin à la grève et adopter une loi de retour au travail. Cette province est préoccupée en particulier par l’arrêt des expéditions de pétrole.

Des travailleurs du CN en grève devant une gare de triage de Vancouver mercredi. Environ 3200 travailleurs sont en grève depuis mardi matin. (Jonathan Hayward/La Presse Canadienne)

Une pénurie imaginaire, selon le syndicat des travailleurs de chemin de fer

Le syndicat des Teamsters est d’avis que la pénurie de propane en Ontario et au Québec qui est rapporté par plusieurs médias serait fabriquée de toutes pièces par le Canadien National (CN).

Malgré la grève des membres de la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC), plus de 1800 ingénieurs de locomotives et plus de 600 superviseurs traversent les piquets de grève chaque jour pour opérer des trains.

« Le fait que ces trains ne transportent pas de propane relèverait, selon le syndicat, d’une décision d’affaires du CN. Le CN est loin d’opérer à plein régime, mais nous croyons qu’il y a assez de trains qui circulent pour permettre à l’entreprise de fournir du propane à l’Ontario et au Québec, dit le président de la CFTC, Lyndon Isaak. On doit se demander si le CN refuse de transporter du propane afin de créer une crise et forcer une loi spéciale de retour au travail. »

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a confirmé en point de presse jeudi que certains trains du CN continuent de circuler.

Au sujet du propane que nous consommons

Les deux principaux lieux de distribution du propane au Canada sont Edmonton, en Alberta, et Sarnia, en Ontario.

Près de 92 % du propane canadien provient d’un mélange de gaz naturel liquéfié obtenu lors du traitement du gaz naturel et il est produit dans des centaines d’usines situées à proximité de gisements de gaz en Alberta, en Colombie-Britannique et en Saskatchewan.

Près de 50 % du propane produit au Canada est utilisé au pays, alors que l’autre moitié est exportée.

Au Canada, la demande est généralement plus forte l’hiver, en raison de l’augmentation des besoins en chauffage.

LISEZ LA SUITE : Des pans de l’économie canadienne ébranlés par la grève au CN

PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE

RCI avec La Presse canadienne, CBC News, l’Association canadienne du Propane et la contribution de Radio-Canada

En complément

Vanté au Québec, le gaz naturel « propre » serait le nouveau charbon, selon un rapport – RCI 

Transport propre : un premier camion alimenté au gaz naturel – RCI 

Un marché lucratif qui échappe au Canada : le gaz naturel liquéfié – RCI 

Share
Catégories : Économie, International, Politique
Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*