Viviane Aubin fait des études de 2e cycle en génie énergétique. Crédit photo: Denis Bernier.

Viviane Aubin, lauréate 2018 de l’Ordre de la rose blanche de Polytechnique

Depuis 2014, Polytechnique Montréal remet le 5 décembre une bourse de 30 000 $ à une étudiante canadienne qui veut poursuivre des études de génie à la maîtrise ou au doctorat au Canada ou ailleurs dans le monde.

Cet honneur, surnommé Ordre de la rose blanche, a été créé en hommage aux 14 femmes assassinées et à toutes les personnes touchées lors de la tuerie du 6 décembre 1989.

Grâce à cette bourse reçue en 2018, Viviane Aubin, étudiante au baccalauréat en génie mécanique, a pu entamer des études de deuxième cycle en génie énergétique. Elle réalise son projet de recherche à Hydro-Québec pour voir comment la société d’État va pouvoir s’adapter à la transition énergétique.

Viviane Aubin répond aux questions de Maryse Jobin. Crédit photo : Denis Bernier.

L’étudiante en génie énergétique parle des raisons qui font que les filles ne sentent pas qu’elles ont leurs places en sciences.

« C’est une question de ce qu’on attend des filles quand on les éduque autant au niveau familial qu’au niveau de la société. Les attentes qu’on a par rapport aux filles ne correspondent pas nécessairement au profil d’un scientifique et d’un chercheur. Et c’est pour ça que la société, les préjugés et les vieux inconscients doivent évoluer parallèlement. » – Viviane Aubin

En complément

Catégories : Société
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.