Le SPVM a arrêté Jean-Claude Rochefort à son domicile jeudi soir. (Crédit photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron)

Un homme arrêté pour avoir glorifié le tireur de l’École polytechnique

Un Montréalais de 70 ans a été arrêté jeudi par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour la publication d’articles en ligne contre les femmes. Cette arrestation survient à la veille du 30e anniversaire de l’attentat antiféministe de l’École polytechnique.

L’homme derrière plusieurs articles publiés sur un site Internet a « fait notamment l’apologie du responsable de la tuerie de Polytechnique, Marc Lépine ». Il a comparu vendredi au palais de justice de Montréal. Il est accusé d’avoir « fomenté la haine envers les femmes ».

Le 6 décembre 1989, 14 étudiantes ont été assassinées à Polytechnique Montréal par Marc Lépine, habité par sa haine des femmes et du féminisme. C’est l’une des pires tueries qu’ait connues le pays. Les cérémonies se succèdent pour honorer la mémoire des victimes.

L’homme arrêté par la police utilisait le pseudonyme Rochefort pour exprimer son admiration envers le tueur et partager des messages à caractère misogyne. Selon la police, l’accusé avait déjà été arrêté en 2009 après avoir proféré des menaces contre des femmes.

Entrevue avec Monique Simard qui se trouvait sur une liste de personnalités féminines que le tireur comptait tuer.

Lire aussi :

30e de la tuerie à Polytechnique : bannir les armes de tueries massives

Tuées parce qu’elles étaient des femmes, le féminicide de Polytechnique

Tuerie de Polytechnique: des pro-armes canadiens s’inspirent de la NRA

Catégories : Internet et technologies, Société
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.