Des passagers en attente d’un vol se sont assoupis dans un aéroport. Crédit : Istock.

Retard ou annulation de vols au Canada : indemnités jusqu’à 1000 $ aux clients

Les nouvelles dispositions du Règlement sur la protection des passagers aériens de l’Office des transports du Canada (OTC) sont entrées en vigueur vendredi.

Elles ouvrent de nouvelles perspectives pour ce qui est du traitement à réserver aux clients, dans les cas où des vols ont été annulés ou retardés pour des raisons autres que la sécurité.

Ces nouvelles dispositions s’appliquent aux compagnies aériennes qui offrent des vols à destination du Canada, en provenance de l’extérieur et à l’intérieur du pays.

Les nouvelles dispositions du Règlement sur la protection des passagers aériens apportent comme nouveauté l’obligation pour les compagnies d’indemniser leurs clients jusqu’à hauteur de 1000 $, en plus de leur fournir certaines commodités :

  • nourriture et boissons en quantité raisonnable
  • accès aux moyens de communication
  • hébergement au cas où l’annulation se prolonge jusqu’au lendemain

Source : OTC.

Ces nouvelles dispositions touchent aussi bien les adultes que les enfants de moins de 14 ans qui doivent bénéficier d’une protection particulière, notamment en ce qui concerne la définition du type de siège à leur attribuer et de leur localisation par rapport à l’adulte qui les accompagne.

Selon les nouvelles dispositions, il faut asseoir un enfant dans un avion en prenant en compte son âge pour définir le degré de proximité par rapport à l’adulte qui l’accompagne. Moins de 5 ans : l’installer dans un siège adjacent à celui de l’adulte. De 5 à 11 ans : l’installer dans la même rangée, à au plus un siège de celui de l’adulte. De 12 ou 13 ans : l’installer à au plus une rangée du siège de l’adulte. Crédit : iStock

Le Sénat avait décidé : pas plus 90 minutes de temps d’attente pour les passagers sur un tarmac au Canada

Ces modifications sont intervenues à la suite de plusieurs plaintes pour des annulations ou des retards fréquents de vols dans plusieurs aéroports du Canada, sans mesures d’accompagnement adéquates pour les passagers soumis à des attentes interminables.

On se souvient qu’à la suite d’un incident qui avait obligé des passagers à « rester coincer pendant près de six heures » à bord de deux avons d’Air Transat, le 31 juillet 2018, le Sénat avait adopté, entre autres, un amendement au projet de loi C-49 pour « faire passer de 180 à 90 minutes le temps d’attente maximal des passagers sur le tarmac ». C’était une résolution voulue pour renforcer la protection des droits des passagers, conformément à la Charte créée par ce projet de loi C-49 qui est venu en quelque sorte rehausser les niveaux d’indemnisation des clients des compagnies aériennes.

C’est dans cette même foulée que l’OTC a annoncé l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions du Règlement sur la protection des passagers aériens. Ces dispositions sont l’aboutissement d’un processus de consultation lancé il y a trois mois par l’OTC, auprès de voyageurs, de groupes de défense des droits des consommateurs et de l’industrie aérienne, pour recueillir leurs avis et recommandations susceptibles de conduire à des changements positifs dans le secteur du transport aérien, dans l’intérêt du public.

L’OTC a saisi l’occasion de cette publication pour mentionner l’importance pour les voyageurs de rester vigilants pour ce qui est de leurs droits. L’Organisme, qui se définit comme un « tribunal quasi judiciaire indépendant », promet aussi aux passagers une assistance en ligne, à travers un guichet unique, où ils peuvent glaner toutes les informations concernant leurs droits et la façon dont ils peuvent porter plainte ou dénoncer les abus d’une compagnie.

Avec des informations de l’OTC
Sur le même sujet :

Le règlement fédéral sur la protection des passagers aériens entrera en vigueur finalement le 15 juillet plutôt que le 1er juillet, et ce, en partie seulement. Ainsi, les voyageurs ne pourront pas obtenir avant décembre les compensations prévues dans les cas de retard et d'annulation de vol. Les explications de Marie-Claude Morin.
Catégories : Société
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*