Les AirPods, la nouvelle vache à lait d’Apple.(Photo : Stephen Lam/Getty Images)

Les AirPods, la nouvelle vache à lait d’Apple

Apple a réalisé des ventes records qui lui ont rapporté des dizaines de milliards de dollars durant les deux dernières années. Une tendance qui va se renforcer en 2020, selon les prévisions des analystes. Ces revenus élevés dépassent le chiffre d’affaires global des compagnies de TI établies, comme Spotify.

Apple aurait vendu pour 6 milliards de dollars d’AirPods en 2019, le double des revenus de vente de ces écouteurs sans fil en 2018, selon l’analyste financier Toni Sacconaghi de la firme Bernstein (une firme de Wall Street spécialisée dans la notation des actions de compagnies de TI).

85 millions d’AirPods seront vendus à travers le monde en 2020, selon les estimations de l’analyste. Avec un prix moyen de 200 $, les écouteurs AirPods seront ainsi la troisième source de revenus d’Apple et le produit ayant la meilleure croissance pour ce qui est des ventes par rapport à ses produits phares, les iPhone.

Lancés en 2016, avec la première génération d’AirPods et en passant par la deuxième génération jusqu’au plus récent modèle, AirPods Pro, ces écouteurs sans fil sont conviviaux et offrent au mobinaute un statut d’« urbain branché décontracté » qui peut notamment écouter sa musique préférée avec une bonne qualité sonore (AirPods Pro sont parmi les meilleurs écouteurs sans fil de 2019), communiquer et faire du sport sans contraintes (fil souvent entremêlé, écouteurs semi-dysfonctionnels, etc.).

Avec une croissance en berne des ventes de ses têtes de gondoles, les iPhone et MacBook, Apple a tablé sur les accessoires en achetant en premier les réputés écouteurs Beats, lancés par le rappeur Dr. Dre. Elle a développé ensuite une version sans fil et avancée des Earbuds (peu appréciés par nombre de consommateurs), les AirPods.

Les AirPods, la nouvelle vache à lait d’Apple (Photo : JOSH EDELSON/AFP via Getty Images)

Des analystes estiment que la marge de profit des AirPods est de l’ordre de 35 % au moment de leur première apparition sur le marché, en 2016. Une marge qui peut atteindre plus de 50 % après 4 ans d’amortissement.

Même si la comparaison est subjective, des observateurs de performances des compagnies de TI cotées en bourse ont constaté que les revenus impressionnants de la famille des AirPods dépassaient ceux des compagnies de TI pourtant assez bien cotées aux marchés boursiers (voir tableau ci-dessous).

source: Kevin Rooke

Des consommateurs considèrent que les AirPods sont « surévalués » surtout pour leur prix (de 150 $ à 350 $) et qu’ils ont certains inconvénients de conception (l’écouteur dont le design est standard ne colle pas parfaitement à certains types d’oreilles) et d’utilisation, en raison du risque plus élevé de perte, par rapport aux écouteurs traditionnels avec fil, ce qui rend les AirPods semi-dysfonctionnels.

Par ailleurs, des médecins ont retiré un AirPod du système digestif d’un Tawanais qui l’avait avalé par mégarde pendant qu’il dormait, selon le Daily Mail. L’AirPod a été récupéré avec 41 % d’autonomie de sa batterie, selon le journal.

Zoubeir Jazi
column-banner-zoubeir

Catégories : Internet et technologies, Web et Nouvelles technologies
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.