Les AirPods, la nouvelle vache à lait d’Apple.(Photo : Stephen Lam/Getty Images)

Les AirPods, la nouvelle vache à lait d’Apple

Apple a réalisé des ventes records qui lui ont rapporté des dizaines de milliards de dollars durant les deux dernières années. Une tendance qui va se renforcer en 2020, selon les prévisions des analystes. Ces revenus élevés dépassent le chiffre d’affaires global des compagnies de TI établies, comme Spotify.

Apple aurait vendu pour 6 milliards de dollars d’AirPods en 2019, le double des revenus de vente de ces écouteurs sans fil en 2018, selon l’analyste financier Toni Sacconaghi de la firme Bernstein (une firme de Wall Street spécialisée dans la notation des actions de compagnies de TI).

85 millions d’AirPods seront vendus à travers le monde en 2020, selon les estimations de l’analyste. Avec un prix moyen de 200 $, les écouteurs AirPods seront ainsi la troisième source de revenus d’Apple et le produit ayant la meilleure croissance pour ce qui est des ventes par rapport à ses produits phares, les iPhone.

Lancés en 2016, avec la première génération d’AirPods et en passant par la deuxième génération jusqu’au plus récent modèle, AirPods Pro, ces écouteurs sans fil sont conviviaux et offrent au mobinaute un statut d’« urbain branché décontracté » qui peut notamment écouter sa musique préférée avec une bonne qualité sonore (AirPods Pro sont parmi les meilleurs écouteurs sans fil de 2019), communiquer et faire du sport sans contraintes (fil souvent entremêlé, écouteurs semi-dysfonctionnels, etc.).

Avec une croissance en berne des ventes de ses têtes de gondoles, les iPhone et MacBook, Apple a tablé sur les accessoires en achetant en premier les réputés écouteurs Beats, lancés par le rappeur Dr. Dre. Elle a développé ensuite une version sans fil et avancée des Earbuds (peu appréciés par nombre de consommateurs), les AirPods.

Les AirPods, la nouvelle vache à lait d’Apple (Photo : JOSH EDELSON/AFP via Getty Images)

Des analystes estiment que la marge de profit des AirPods est de l’ordre de 35 % au moment de leur première apparition sur le marché, en 2016. Une marge qui peut atteindre plus de 50 % après 4 ans d’amortissement.

Même si la comparaison est subjective, des observateurs de performances des compagnies de TI cotées en bourse ont constaté que les revenus impressionnants de la famille des AirPods dépassaient ceux des compagnies de TI pourtant assez bien cotées aux marchés boursiers (voir tableau ci-dessous).

source: Kevin Rooke

Des consommateurs considèrent que les AirPods sont « surévalués » surtout pour leur prix (de 150 $ à 350 $) et qu’ils ont certains inconvénients de conception (l’écouteur dont le design est standard ne colle pas parfaitement à certains types d’oreilles) et d’utilisation, en raison du risque plus élevé de perte, par rapport aux écouteurs traditionnels avec fil, ce qui rend les AirPods semi-dysfonctionnels.

Par ailleurs, des médecins ont retiré un AirPod du système digestif d’un Tawanais qui l’avait avalé par mégarde pendant qu’il dormait, selon le Daily Mail. L’AirPod a été récupéré avec 41 % d’autonomie de sa batterie, selon le journal.

Zoubeir Jazi
column-banner-zoubeir

Catégories : Internet et technologies, Web et Nouvelles technologies
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*