Bonsa Toun’wanzè : « Celui qui doit faire de la musique et pas l’écouter »

Share
Bonsa Toun’Wanzè lors de sa prestation au Syli d’Or 2017 à Montréal.
Photo Credit: Elaine Louw Graham

RADIO CANADA INTERNATIONAL | Maryse Jobin |

C’est de cette façon que Bonsa Toun’wanzè décrit son appel vers une carrière de chanteur et de musicien après avoir développé dans sa jeunesse sa voix dans une école anglo-arabe au Ghana.

Plus tard, Bonsa a perfectionné son jeu de la guitare traditionnelle à deux cordes appelée « koani » dans un village griot au Burkina Faso après la dissolution de son premier groupe, les Negramers.

Jeudi dernier, à Montréal, il a remporté le Syli d’or 2017 attribué à la 11e édition de ce concours organisé par Nuits d’Afrique.

Maryse Jobin s’est entretenue avec Bonsa Toun’wanzè à propos de sa démarche musicale aussi teintée de Rythm & Blues.

Écoutez l’entrevue

 

Au centre l’artiste Bonsa qui a reçu le prix du Syli d’Or 2017 des mains du président de Nuits d’Afrique, Lamine Touré à gauche. © Peter Graham

Page Facebook de Bonsa Toun’Wanzè

Écoutez des chansons de Toun’Wanzè sur My Space

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RCI • Radio Canada International
Luc Simard
– Directeur, Diversité et Relations Citoyennes de Radio-Canada

À PROPOS DU MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS

Vidéos
Mississippi
Artistes noirs, musiques d’ici • Khady Beye

Votre avis sur le Mois de l'Histoire des Noirs

Le mois de l'Histoire des Noirs n'est célébré qu'en Amérique du Nord et dans le Royaume-Uni. Pensez-vous que ce devrait-être un événement célébré partout dans le monde?

Voir les résultats