Profilage racial, pauvreté, inégalités, mais aussi progrès pour les Noirs

Share
De gauche à droite : Will Prosper, Sandra Rabrun et Jean Emmanuel Pierre
PHOTO : ALEXANDRE CLAUDE, LES STUDIOS CEDCLEARSHOT, IVAOH DWEMERS (RADIO-CANADA)

Faut-il ou pas célébrer le Mois de l’histoire des Noirs? Qu’est-ce qui a été accompli et quels sont les obstacles qui se dressent encore sur le chemin du vivre-ensemble?

Ahmed Kouaou

Trois Québécois parlent de la réalité des communautés noires dans la province. S’ils conviennent de la pertinence de faire de février un mois de réflexion sur la condition des Noirs, ils rappellent que la lutte est un travail de tous les jours, car plusieurs défis restent à relever.

C’est, du reste, ce combat soutenu qui permet aujourd’hui, de l’avis des trois intervenants, de constater que les choses évoluent, en dépit de la persistance de certains blocages.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RCI • Radio Canada International
Luc Simard
– Directeur, Diversité et Relations Citoyennes de Radio-Canada

À PROPOS DU MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS

Vidéos
Mississippi
Artistes noirs, musiques d’ici • Khady Beye

Votre avis sur le Mois de l'Histoire des Noirs

Le mois de l'Histoire des Noirs n'est célébré qu'en Amérique du Nord et dans le Royaume-Uni. Pensez-vous que ce devrait-être un événement célébré partout dans le monde?

Voir les résultats