Nettoyage de la mine Jericho au Nunavut – Shear Diamonds ne paie pas!

Share
Le premier ministre Stephen Harper à droite , le ministre des Affaires indiennes et du Nord Jim Prentice à gauche et Peter Gillin de Tahera Diamond lors de l’ouverture officielle de la mine de diamant Jericho en août 2006 au Nunavut. Shear Diamonds a acheté la mine en 2010 après la faillite de Tahera. (Jeff McIntosh/La Presse Canadienne)
Le premier ministre Stephen Harper à droite , le ministre des Affaires indiennes et du Nord Jim Prentice à gauche et Peter Gillin de Tahera Diamond lors de l’ouverture officielle de la mine de diamant Jericho en août 2006 au Nunavut. Shear Diamonds a acheté la mine en 2010 après la faillite de Tahera. (Jeff McIntosh/La Presse Canadienne)

Le propriétaire de la mine Jericho au Nunavut est en défaut de paiement de plusieurs millions de dollars pour le nettoyage de l’ancien site minier. Shear Diamonds est tout simplement disparue l’automne dernier après avoir carrément fermé la mine Jericho qui, en passant, était la première mine de diamant du Nunavut. La société minière Shear Diamond n’a pas encore déclaré faillite mais il semble de plus en plus certaine que le gouvernement fédéral canadien devra prendre en charge, aux frais des contribuables, le nettoyage du site.

Selon sa licence d’utilisation de l’eau, Shear Diamonds aurait dû déposer en fidéicommis une somme de 3,4 millions de dollars, somme qui devait être détenue conjointement par le ministère des Affaires indiennes et du Nord du Canada et Northern Development. Ce montant devait couvrir les frais de nettoyage au cas où Shear Diamonds ferait faillite. De ce montant, la minière doit encore 2 millions de dollars. Lee gouvernement canadien espère fortement que Shear Dimonds respectera l’entente, bien que ce soit de moins en moins probable.

Dans un récent courrier du gouvernement canadien à la Commission du Nunavut chargée de l’examen des répercussions on affirme ne pas être en mesure de joindre Shear Diamonds depuis octobre dernier.

Rappelons qu’un récent rapport du commissaire sur l’Environnement et le Développement durable du Nunavut met en lumière des faiblesses dans la collecte des cautions financières des minières en opération sur le territoire. On a découvert que des 11 mines en opérations au Nunavut, trois n’ont pas déposé la totalité de leurs cautions, ce qui équivaudrait à 11 millions de dollars.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *