Faisabilité d’un projet minier de terres rares à dans les Territoires du Nord-Ouest

Share
Le site minier de Thor Lake dans les TNO. (CBC)
Le site minier de Thor Lake dans les TNO. (CBC)

La société minière Avalon Rare Metals affirme qu’une étude de faisabilité démontre que son projet d’extraction de terres rares dans les Territoires du Nord-Ouest pourrait être rentable à très court terme. Avalon étudie le potentiel minier de terres rares du site de Thor Lake dans le district minier de MacKenzie, situé à près de cinq kilomètres au nord du canal Hearne du Grand Lac des Esclaves, à près de 100 kilomètres au sud-est de Yellowknife. Selon l’étude présentée par Avalon Rare Metals, qui inclue notamment des évaluations des coûts d’opération, la mine coûterait 1,5 milliards de dollars à construire.

Selon le président et chef de la direction d’Avalon, Don Bubar, le retour sur investissement ne se ferait pas attendre longtemps. « en moyenne, nous prévoyons des revenus de 650 millions de dollars annuellement et les coûts d’opération seraient de l’ordre de 265 millions, » dit-il. « Malgré les sommes colossales requises en investissement au départ pour construire le projet entier, le capital investi sera remboursé en moins de cinq ans, ce qui est très alléchant. »

À ce jour, Avalon n’a pas encore réussi à amassé le milliard et demi requis pour lancer la construction de la mine. Elle affirme par contre détenir plusieurs promesses d’investisseurs internationaux.

La durée de vie prévue de la mine de Thor Lake serait de 20 ans selon Monsieur  Bubar. Il ajoute du même souffle « que le projet minier pourrait avoir une vie bien plus longue si l’on extrait aussi les autres ressources présentes, on pourrait se rendre même à 90 ans d’exploitation.»

Avalon entend utiliser cette étude de faisabilité pour attire des investisseurs. La construction pourra commencer dès que les promesses d’investissement seront officielles.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *