120 ans après la ruée vers l’or, le Yukon redevient riche!

Share
Forêt boréale au Yukon. (iStock)
Forêt boréale au Yukon.
(iStock)
Grâce aux mines et au tourisme, le Yukon serait déjà l’endroit le plus riche au monde.

Le Conference Board du Canada, une firme indépendante en recherche et planification économique, vient de publier une enquête aux révélations quelque peu surprenantes. Cet organisme soutient que les trois territoires nordiques canadiens et surtout celui du Yukon sont engagés sur une voie de prospérité qui pourrait être pratiquement sans rivale au monde.

Les Territoires du Nord-Ouest possèdent par exemple déjà le niveau de productivité au travail le plus élevée au monde, en seconde place seulement après celui de la Norvège. Mais ce sont les performances et perspectives économiques du Yukon qui semblent les plus brillantes selon les auteurs du rapport.

Le Yukon possède ainsi aussi déjà le revenu par habitant le plus élevé de la planète et devance maintenant un pays comme la Suède qui a été un des chefs de fil internationaux à ce chapître pendant des années.

Aide-mémoire…
  • Le Yukon est un territoire fédéral du nord du Canada, bordé à l’est par les Territoires du Nord-Ouest, au sud par la province de la Colombie-Britannique et à l’ouest par l’État américain de l’Alaska.
  • C’est le plus petit des trois territoires nordiques canadiens, avec une superficie de 480 000 km2, soit un peu plus des deux tiers de la superficie du territoire de la France ou une superficie comparable à celle de l’Espagne ou de la Suède.
Malgré le ralentissement économique mondial l’an dernier, le Yukon avance

Le Conference Board concède que l’exploitation minière est une industrie cyclique. La demande et les prix fluctuent fortement en fonction des conditions économiques mondiales qui à leur tour affectent la capacité de financer de nouveaux développements.

Grâce à un réchauffement touristique important dans cette région, il appert cependant que le Yukon a trouvé enfin un second piston majeur pour réduire les effets des ralentissements dans le secteur minier. Le nombre de touristes a bondi de 26 % en 10 ans.

ÉCOUTEZ NOTRE REPORTAGE

Un peu d’histoire ancienne…
  • Vers 1860, des rumeurs persistantes de la présence d’or au Yukon sont rapportées par les marchands de la Compagnie canadienne de la baie d’Hudson qui fait le commerce des fourrures avec des trappeurs. Mais rien n’est initialement entrepris à ce sujet.
  • À la suite de l’achat de l’Alaska par les États-Unis en 1867, les marchands de la Compagnie commerciale d’Alaska commencent à travailler le long du cours supérieur du fleuve Yukon.
  • Trois mineurs, Alfred Mayo, Jack McQuesten et Arthur Harper, ayant entendu les rumeurs au sujet de la présence d’or, s’engagent dans la Compagnie, mais leur principal objectif est de prospecter de l’or.
  • En 1874, Mayo et McQuesten fondent Fort Reliance, quelques kilomètres en aval de ce qui deviendra plus tard Dawson City.
  • Des mineurs et des prospecteurs arrivent peu à peu et de l’or est trouvé dans plusieurs endroits, mais rarement en quantité rentable. Néanmoins, en 1885, une telle quantité est découverte et 10 ans plus tard le Yukon se retrouve au coeur de la célèbre ruée vers l’or.

 

Recherche d’or à Bonanza Creek au Yukon vers 1899. Domaine public. (Domaine public)
Recherche d’or à Bonanza Creek au Yukon vers 1899. Domaine public. (Domaine public)
Liens externes:

Développer l’industrie minière et des minéraux dans le Nord – Gouvernement du Canada

Le ralentissement minier pèse sur l’économie des territoires du Canada – Conference Board 

Tourisme Yukon – Ministère du Tourisme du Yukon

Share
Stéphane Parent, Radio Canada International

Stéphane Parent, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *