Yukon : la chef d’une Première Nation met en garde contre le fentanyl

Share
La chef de la Première Nation yukonnaise Kwanlin Dün, Doris Bill. (Philippe Morin/Radio-Canada)
La chef de la Première Nation Kwanlin Dün au Yukon tire la sonnette d’alarme sur les dangers du fentanyl, un opiacé 100 fois plus puissant que la morphine.

Dans une vidéo publiée mardi sur YouTube, Doris Bill affirme que la communauté veut tout faire pour éviter des surdoses mortelles d’opioïdes lors du temps des fêtes.

Les mesures de prévention incluent des patrouilles communautaires, explique-t-elle.

« C’est urgent […] s’il vous plaît, soyez prudent et renseignez-vous. Ne consommez jamais de drogue alors que vous êtes seul », implore Mme Bill dans la vidéo de mise en garde.

Des trousses de naloxone, un médicament qui peut neutraliser une surdose d’opioïdes, sont disponibles à la clinique de Kwanlin Dün et au centre de santé Blood Ties Four Direction à Whitehorse.

Le médecin-hygiéniste en chef du Yukon, Brendan Hanley, soupçonne que quatre morts survenues au cours des sept dernières semaines dans le territoire sont liées au fentanyl.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Une pensée sur “Yukon : la chef d’une Première Nation met en garde contre le fentanyl

  • Avatar
    lundi 26 décembre 2016 à 20:10
    Permalink

    Tous ce que j’entend de nos politiciens Canadiens concernant le fentanyl, ce sont des mises-en-garde…

    Quand est-ce qu’ils vont adresser le probleme de la provenance et la distribution de cette drogue? Ce sont des actions qu’on veut de nos politiciens, pas des paroles, des etudes a pu finir, etc…

    Répondre
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *