Le Festival du film de montagne de Banff au Canada part en tournée mondiale

Share
Le documentaire My Irnik raconte l’histoire de Connor Goddard, un Montréalais tombé amoureux du mode de vie nordique et aussi d’une femme de Kuujjuaq. Aujourd’hui, le jeune père assimile les traditions autochtones et la culture ancestrale nordique en même temps qu’il les transmet à son fils. (Courtoisie: Festival du film de montagne de Banff)
La part itinérante du Festival du film de montagne de Banff fait des arrêts dans quatre pays de l’Arctique et propose quelques films mettant en scène la région et ses problématiques, dont My Irnik et Into Twin Galaxies – A Greenland Epic.

Le festival, qui existe depuis maintenant 42 ans, se tient vers la fin du mois d’octobre dans le cadre unique du Banff Centre for Arts and Creativity. L’événement compte un volet itinérant important qui part sur les routes du monde à la rencontre de son public.  D’Helsinki à Reykjavik en passant par les îles Lofoten, en Norvège, ou Stockholm, les projections se dérouleront tout au long de l’année 2018.

Le film My Irnik réalisé par un duo de Montréalais, Matthew Hood et François Lebeau, se passe à Kuujjuaq et traite de la relation entre un père et son fils via la culture du traîneau à chien. « Ce fut l’un des coups de cœur du public lors du dernier FFMB »,  explique la directrice de la programmation au Québec, Karyan Fortin-Therrien.

Le documentaire d’aventure Into Twin Galaxies-a Greenland Epic propose une incursion spectaculaire au Groenland par l’entremise de trois aventuriers courageux. (Courtoisie: Festival du film de montagne de Banff)
Partir à l’aventure et changer de plan à la dernière minute

Au programme également de cette tournée internationale, Into Twin Galaxies – A Greenland Epic, un film qui suit les aventures de trois explorateurs nommés « Aventuriers de l’année » par National Geographic. L’histoire de ce film est épique et se déroule au Groenland.  Leur objectif est de gagner la rivière la plus au nord jamais atteinte.

La Canadienne Sarah McNair-Landry, qui a grandi à Iqaluit, fait partie de ce documentaire. « C’est un film qui démontre exactement ce qu’est partir à l’aventure et devoir changer de plan à la dernière minute», termine Karyan Fortin-Therrien.  

Tous les détails de la programmation et des dates à travers le monde et le Canada se retrouvent au : https://www.banffcentre.ca/mountainfestival/worldtour/international

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *