Neurones du cerveau

Les gènes protecteurs de de la maladie d’Alzheimer favorisent aussi la stratégie spatiale
Photo Credit: ICI Radio-Canada

Décrypter l’Alzheimer à partir des gènes

Depuis sa découverte au début du 20è siècle, la maladie d’Alzheimer dévoile ses mystères au compte-gouttes. On sait déjà que cette maladie mortelle est irréversible, qu’elle détruit les cellules du cerveau en plus de causer des troubles de la pensée et de la mémoire.

Certes, à l’heure actuelle il n’existe aucun traitement susceptible de guérir la maladie d’Alzheimer. Mais, il est possible d’en diminuer les risques et surtout d’orienter les recherches vers des nouvelles pistes.

C’est ce que fait Véronique Bohbot, neuroscientifique à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas et professeure à l’Université McGill de Montréal.

Dans une nouvelle étude, Mme Bohbot montre que le gène protecteur contre l’Alzheimer favorise la stratégie spatiale et contribue au volume de l’hippocampe chez les jeunes adultes.

Écoutez
ultrasons_alzheimer
Plus on comprend les mécanismes de fonctionnement des gènes et du cerveau humain, plus on en apprend sur les facteurs de risques de la maladie de l’Alzheimer

L’importance de la navigation spatiale

Véronique Bohbot explique les deux formes de navigation qui s’imposent spontanément à nous: celle du stimulus-réponses, qui relève de l’habitude, tel un chemin qu’on emprunte tous les jours. On n’y pense plus, on ne fait plus attention aux détails.puisqu’on est comme sur le pilote automatique.

L’autre méthode, la navigation spatiale, relève de mémoire spatiale qui permet à un individu d’enregistrer des informations relatives à l’espace environnant. La mémoire spatiale est ainsi requise pour la navigation spatiale dans un lieu connu, comme dans un quartier familier. Pour Véronique Bohbot, il y a plusieurs bonnes raisons de privilégier ce dernier type navigation .

Elle souligne que la mémoire spatiale est associée à la fonction de l’hippocampe, à plus de matière grise à l’hippocampe, ce qui diminue des risques de la maladie d’Alzheimer. La mémoire spatiale affecte positivement la santé cognitive. Puisque l’usage des stratégies de mémoire spatiale diminuent avec l’âge, il faudrait trouver une façon de les maintenir chez les personnes âgées.

Même si l’Alzheimer ne se guérit pas, il existe des moyens d’en atténuer les effets ©  IS / iStock

Les effets de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer affectera tôt ou tard tous les aspects de la vie d’une personne : sa manière de penser, de sentir et d’agir. Chaque personne est affectée d’une manière différente. Il est difficile de prévoir les symptômes, leur ordre d’apparition ou la rapidité de leur progression. De plus, il s’agit d’une maladie mortelle.

  • Capacités cognitives et fonctionnelles : difficulté à comprendre, à penser, à se souvenir et à communiquer,  à prendre des décisions, à accomplir des tâches simples ou à suivre une conversation. Risques de confusion, de perte de mémoire des événements récents, et ensuite des événements plus anciens.
  • Émotions et humeur : apathie et désintérêt pour ses passe-temps favoris, renfermement
  • Comportement : réactions inhabituelles : répéter les mêmes gestes ou les mêmes mots, cacher ses effets personnels, avoir des manières brusques et un comportement agité.
  • Capacités physiques : coordination et mobilité de la personne affectées; difficulté  à effectuer des tâches usuelles comme se nourrir, se laver et s’habiller.
  • Traitement : des médicaments peuvent aider à réduire les symptômes (déclin de la mémoire, altérations du langage, capacités de réflexion et motricité). Possibilité d’améliorer leur qualité de vie pendant plusieurs années, même si la maladie n’est pas encore guérissable

(Source: Société Alzheimer Canada)

Lire aussi

L’Alzheimer touche plus que la mémoire

De récentes découvertes sur l’Alzheimer expliquées par le chercheur Karl Fernandes

Des dépôts de gras au cerveau pourraient expliquer l’Alzheimer

Repérer les signes précurseurs de l’Alzheimer par la salive

La maladie d’Alzheimer livre un autre de ses secrets

Mots-clés : , ,
Publié dans : Santé, Science et technologie, Société

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*