Un croissant de lune au sommet du dome d’une mosquée

Un croissant de lune au sommet du dome d’une mosquée
Photo Credit: iStock

Islam : VRAI ou FAUX?

Share

Deux jours après l’attaque terroriste qui a fait 6 morts et 5 blessés à la grande mosquée de Québec,  nous revenons sur quelques mythes et fausses informations souvent véhiculés au sujet de l’islam. Deuxième religion du monde après le christianisme, l’islam demeure cependant largement méconnu et on constate aisément via les réseaux sociaux la prolifération de fausses informations et idées reçues qui alimentent l’islamophobie et les divisions. Voici donc quelques questions auxquelles RCI a déjà répondu dans le cadre de dossiers en profondeur et que nous compilons aujourd’hui dans C pas vrai!

Arabe, musulman : c’est pareil?  FAUX

Dans notre dossier sur les Canadiens d’origine arabe, nous répondions à cette question dans l’article intitulé « Des synonymes qui n’en sont pas : Arabes, islam et musulmans ».

Il est fréquent, chez les Occidentaux particulièrement, de penser que tous les Arabes sont musulmans, et que tous les musulmans sont Arabes.

La raison de cette méprise est historique : l’islam était, à ses débuts, lors de la révélation du Coran au VIIe siècle, la religion majoritaire des Arabes.

Par les conquêtes et les conversions au cours de l’expansion de l’empire musulman et au cours des 1000 ans que dure la période de domination musulmane du monde, les Arabes sont cependant devenus minoritaires parmi les musulmans.

Ainsi, aujourd’hui sur la planète, plus de 75 % des musulmans ne sont pas Arabes.

Coupable par association?

Dans les pays occidentaux, puisque les citoyens de souche s’imaginent que les Arabes sont automatiquement des musulmans, il arrive que ces derniers doivent faire face à des problèmes plus importants de discrimination. Ils deviennent pour ainsi dire coupables par association, surtout depuis les attentats du 11 septembre 2001. En effet, certains discours de politiciens et plusieurs reportages de médias font en sorte que les populations associent jusqu’à les confondre les mots « islam » et « terrorisme ».

Cet amalgame est très regrettable, mais aussi dangereux : parce que les attentats ont été faits par des musulmans qui se revendiquent de l’islam, alors tous les musulmans seraient des terroristes et, par extension, les Arabes aussi, ce qui est évidemment faux.

Les conséquences de ces amalgames ne se font pas sentir uniquement dans les relations qu’entretiennent nos pays d’accueil avec leurs citoyens d’origine arabe, mais aussi au sein même des différents groupes arabes au Canada. 


Église copte au Caire, Égypte © IS/MarcPo

Les Arabes sont tous musulmans? FAUX

C’est également dans notre dossier sur les Canadiens d’origine arabe nous répondions à cette question dans l’article intitulé « Quoi? les Arabes ne sont pas tous des musulmans!?! »

Combien de Canadiens de souche peuvent dire avec assurance quel est le pourcentage de leurs concitoyens arabes qui ne sont pas de religion musulmane?

Est-ce 16 %, 36 % ou 56 %?  Contrairement à certaines idées reçues, les citoyens canadiens d’origine arabe ne sont pas automatiquement de religion musulmane. À dire vrai, les musulmans sont minoritaires au sein des Arabes au Canada, selon certaines données.

Parmi les Arabes au Canada se trouvent non seulement des musulmans, mais aussi des juifs et des chrétiens des églises coptes, des syriaques orthodoxes, des syriaques catholiques, des grecs orthodoxes (Église byzantine), des grecs catholiques, des maronites, et d’autres confessions.

Selon les données de deux recensements réalisés au Canada en 2001 et 2006 de 41 % à 44 % des citoyens d’origine arabe au pays étaient de religion musulmane. Mais en ce moment, en 2015, on estime que le pourcentage de personnes de religion musulmane au sein des Arabes est en très nette augmentation.

Ce pourcentage avoisinerait en fait, selon certains spécialistes des questions arabes au Canada, les 50 % à 55 % grâce à l’impulsion d’une immigration soutenue au Canada de citoyens originaires de l’Afrique du Nord.

Le politologue Henri Habib et le professeur agrégé de la Faculté de Théologie et de Sciences religieuses de l’Université de Montréal Patrice Brodeur nous apportaient des éclairages importants à ce sujet. Je vous invite à les écouter ici.


Un fidèle lit le coran dans la mosquée Jamia de Richmond en Colombie-Britannique
Un fidèle lit le coran dans une mosquée © ICI Radio-Canada

Le djihad c’est du terrorisme? FAUX

C’est dans notre dossier spécial Moi, le musulman d’à côté que nous définissions ce terme dans un lexique prévu à cet effet.

Le djihad est un terme arabe signifiant une lutte. Il y a deux types de djihad selon l’islam : le djihad majeur et le djihad mineur. Le djihad majeur fait référence à la lutte personnelle constante que doit livrer chaque musulman pour vivre sa foi. Le djihad mineur fait référence au combat contre l’oppresseur sur un champ de bataille. Le djihad signifie également la lutte contre l’injustice. Le djihad ne fait pas référence à la force ni à l’obligation d’adhésion à l’islam. 


Une jeune réfugiée syrienne regarde un petit drapeau du Canada.
© Reuters/Mark Blinch

Le Canada est envahi par les musulmans? FAUX

Selon la dernière Enquête nationale auprès des ménages publiée par Statistiques Canada en 2011, un peu plus d’un million de personnes ont déclaré être de confession musulmane. Elles représentaient donc près de 3,2 % de la population totale du pays. Cette enquête nous apprenait également que, parmi les immigrants musulmans qui se sont installés au Canada entre 2006 et 2011, la plus forte proportion était originaire du Pakistan.


Tous les terroristes sont musulmans? FAUX

Si le récent cas de l’attentat terroriste de Québec est une claire démonstration du fait que tous les terroristes ne sont pas musulmans, d’autres chiffres nous permettent également d’arriver à cette conclusion. Prenons par exemple ceux concernant l’Union européenne et compilés par Europol (ou European Police Office) : ils nous apprennent, par exemple, que parmi les 211 attaques terroristes qui ont été planifiées (réussies et ratées) en 2015 au sein de l’Union européenne, 65 provenaient de groupes séparatistes, 17 de groupes islamistes radicaux et 13 de groupes d’extrême gauche (voir Annexe 1 page 44 du rapport disponible en anglais ici pour l’ensemble des chiffres).

Des élèves indiens appellent à l’éradication du terrorisme.
Des élèves indiens appellent à l’éradication du terrorisme. © Jayanta Dey/Reuters

Avez-vous d’autres questions que vous aimeriez que nous discutions au sujet du terrorisme ou de l’islam? Envoyez-nous vos commentaires et suggestions ci-dessous. 

Les grands dossiers de RCI

Share
Mots-clés :
Publié dans :

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*

131 comments on “Islam : VRAI ou FAUX?
  1. mouri dit :

    Bravo: pour ce travail claire; sans ambiguïté, et qui répond à beaucoup de questions et met à jour les différents amalgames voulus ou non et contribue beaucoup à la paix ; à la compréhension mutuelle et à rapprocher les citoyens pas seulement au canada mais dans le monde. J’aurai voulu des citoyens français, allemands etc… lisent et réfléchissent à partir de ce travail scientifique et impartial. Bravo encore et merci.

  2. neault ginette dit :

    bonjour,

    Si je pratique une religion c’est complètement différent de celui qui a par exemple été baptisé ici au Québec, mais ne pratique pas la religion catholique. Nous sommes plus laïcs qu’autrefois ici,

    Dans cette angle, est-ce possible de savoir au Québec, combien il y a de personnes se disant de confession musulmane mais qui ne pratiquent pas sa religion tout comme ici les gens du Québec se disent de confession catholique, mais avec un très bas taux de pratique régulière (soit aller par exemple tous les dimanches à la messe)é De ce que j’en ai lu, vous me corrigerez, ils sont à un taux de pratique d’environ 10% au Québec.

    Cette information nous permettrait de corriger l’idée que les musulmans arrivant au pays sont pour la plupart des pratiquants réguliers. Cela donne un autre ton à leur identité.

    Pourriez-vous me donner des précisions sur le sujet avec des références? Merci beaucoup de prendre le temps de nous clarifier toutes ses idées qui aident à mieux les comprendre.

    Ginette Neault

  3. boujraf dit :

    Vos articles sont intéressants, nous les musulmans sommes les premières victimes de ces sauvages qui commettent des attentats terroristes au nom de l’islam. Mais comment attirer l’attention des populations de l’innocence de l’islam dans ces tueries? Les chaines tv et journaux ne font qu’attiser la haine contre l’islam et les musulmans.
    Je pense qu’un bon article distribué en rue se plus utile que des paroles en l’air

  4. Sénia dit :

    Le djihad n’est pas du terrorisme ? Dans sa compréhension actuelle, c’est une lutte contre les mécréants, notamment les occidentaux et leurs valeurs, et cela implique de transformer la Terre en territoire de l’islam. Soit par l’occupation rampante, soit par la lutte armee. D’où la tentation pour plusieurs groupes musulmans, dans un pays comme l’Egypte, de chasser les non musulmans, comme les coptes. Il faut se reporter aux versets du Coran pour cerner les deux tendances. Donc, il est probable que votre affirmation soit un peu biaisée.

    • BELLIL ABDEL dit :

      Bonjour Monsieur Sénia
      La définition que vous donnez au Djihad est celle qui est donnée par DAESH qui a été fabriqué par les Sionistes et les Etats Unis pour discréditer le monde arabo-musulman et pour détourner l’attention sur des terres occupées par Israël

  5. Riad dit :

    J’aimerais lever une ambigüité répétée de manière récurrente par ceux font preuve d’ignorance mais aussi par des manipulateurs qui l’utilisent à leurs profits ou contre des personnes et des groupes.
    Une fois pour toutes, qu’on le sache et le dise clairement:
    – ceux qui sont originaires de pays musulmans ne sont pas forcément musulmans
    – ne sont pas forcément pratiquants.
    – ne sont pas forcément des connaisseurs de la religion musulmane et donc pas forcément des experts qui peuvent faire autorité quand il s’agit de l’islam.

    Malheureusement, ceux qui savent ont rarement des tribunes pour éclairer l’opinion. Ça se vends moins bien, n’est-ce pas?

    Mais au moins que l’on cesse de nous présenter comme des spécialistes des gens qui font de la laïcité leur lutte personnelle contre les musulmans ou l’Islam ou a contrario des imams extrémistes qui avancent n’importe quelle ineptie sur l’Islam comme une vérité absolue. Inutile de donner des noms, ils se reconnaitront eux-mêmes.

    Dans les deux cas, il s’agit souvent d’ignorants au sens premier du terme. Ils n’apportent rien de positif au débat de société que l’on devrait avoir et participent à semer la confusion, à crisper les positions et à faire monter la haine.

    S’ils s’opposent, dans les deux cas, ils font de cet enjeu de société leur fonds de commerce. Ils embrouillent bien du monde honnête mais comme dit l’adage: “On peut tromper une personne mille fois. On peut tromper mille personnes une fois. Mais on ne peut pas tromper mille personnes, mille fois.”
    Alors tout n’est pas perdu.

    Et bravo à RCI pour cet article qui sans prétention, donne l’heure juste.

  6. Claude Viau dit :

    On ne peut pas accuser la communauté des musulmans des crimes commis par des extrémistes, mais on peut leur demander qu’est-ce que vous faites avec votre islam? Quelle sorte d’islam avez-vous en vue, quelle est votre version de l’islam pour le 21e siècle. L’Islam doit être adapté à son contexte historique et aucune interprétation n’est valable pour cette époque.

    • Omar dit :

      @Claude Viau. Ma réponse est simple. Je le vis pacifiquement, comme une question personnelle. Je respect mes voisins, mes collègues, mes amis et connaissances quel que soit leur mode de vie. Je ne dis pas et je ne cache pas non plus si je vais à la mosquée ou pas, si je fais le ramadan ou pas. Ça ne regarde que moi.

      Mes enfants sont élevés dans l’ouverture aux autres quelque soit leur origine, la couleur de leur peau ou leur religion.

      Je vis au Québec, je travaille ici, je contribue à la vie sociale, économique et à la vie politique en votant. Mes parents et grand-parents musulmans eux aussi vivaient aussi ainsi en s’adaptant à leur époque tout en continuant à être de bons musulmans, de bon parents et de bons citoyens.

      Et l’article ci-haut n’est pas une révélation pour moi parce que j’ai été éduqué dans les vraies valeurs de l’Islam pas dans l’interprétation des extrémistes ni dans celles réductrices des pourfendeurs de l’Islam. Les uns et les autres devraient d’ailleurs s’informer et lire des articles de ce genre pour mieux comprendre.

      Bref, nous sommes des millions à vivre comme ça au Québec et ailleurs et à avoir cette vison de notre religion.

      Et pour faire suite à ce que vous dites au début de votre commentaire, personne ne me culpabilisera sous prétexte que je suis musulman et que des extrémistes commettent des crimes au nom de l’Islam. De la même manière je ne demande pas des comptes aux chrétiens sous prétexte que des des prêtres pédophiles ont détruit la vie d’enfants innocents.

      Respectueusement.

      • J’aime bien votre réponse clair et juste et le parallèle que vous faites à propos des gens de toutes religions et confessions qui se sont donnés le droit de blesser, tuer des hommes, des femmes et des enfants, et ce n’est pas une raison pour juger les gens qui se reconnaissent dans une religion comme des bandits de grands chemins, on trouve de tout partout, des gens bien il y en a dans toutes les religions, et des gens pervers il y en a aussi dans toutes les religions, ce n’est pas la religion qui est en cause, ce sont les gens qui disent croire en un Dieu juste et bon et qui leur permettrait de tuer et de blesser leur semblables, c’est pourtant clair ce sont des monstres qui se cachent derrière une religion.

  7. simon s dit :

    Bonjour ,
    Etant humain en premier et Canadien en dernier ,le geste posé par Bissonet est inacceptable et haineux sans fondement c est un geste d’ignorance,nous sommes tous pareils,humains et ayant les memes coeurs ,le meme DIEU,nous devons se pencher plus sur apprendre sur nos differences,et apprendre sur la difference de l autre c est une richesse,travailler ensemble sur ce qui nous rend connaisseurs,tolerents,riches en culture science et surtout heureux ,nous entraider dans le bien etre de nous tous
    que Dieu nous guide VERS UN MONDE DE PAIX ET HARMONIE .

  8. Luce Sainte-Marie dit :

    Je ne peux que m’associer à la douleur de toute la communauté musulmane de Québec. Reste qu’un détail m’a laissée perplexe. Au cours de la grande prière qui a suivi la triste réouverture de la mosquée, l’espace de prière des hommes étant indisponible, ils sont montés à l’étage, et les femmes se sont retrouvées au SOUS-sol. Pourquoi ? Pourquoi ?

    Merci.
    LSM

  9. M St Cyr dit :

    Depuis des siècles les religions divise les hommes engendre des guerres pour ma part la solution demeure dans la laïcité,je suis à l’origine catholique choix de mes parent étant un non pratiquants
    J’ai renoncé à toute religionà jamais avec le temps je suis devenu athée.
    Pouvons nous passer à autre chose choses que de nous parler de religion
    Merci

  10. Louise dit :

    J’aimerais avoir de l’information et des statistiques sur les misulmans qui demandent d’appliquer la charia.

    Merci!

    • France Lamont dit :

      Bonjour Louise, en ce qui concerne les musulmans établis au Canada … Une seule demande a été présentée en Ontario, en 2004. La Loi ontarienne sur l’arbitrage, de 1991, permettait le règlement de causes civiles (droit de la famille et de succession) devant un arbitre qui pouvait être un avocat, un prêtre catholique, un rabbin ou un imam. Certains membres de la communauté musulmane de l’Ontario, désireux de formaliser cette pratique, avaient alors créé à Toronto un tribunal islamique qui devrait commencer à entendre ces causes. Plutôt que d’accéder à cette demande, l’Ontario a plutôt choisi d’interdire tout arbitrage religieux dans la province dont les tribunaux religieux existants utilisés depuis des années, notamment par des chrétiens et des juifs, en vertu de la Loi sur l’arbitrage. C’est la seule demande d’application de la charia, connue au Canada.

      Pour les musulmans vivant ailleurs … Sachez que, contrairement à ce que plusieurs croient, la majorité des pays dits « musulmans » n’appliquent même pas la charia, à proprement parler. Si plusieurs interdits punissables en vertu de la Loi sont tirés des textes religieux (adultère, fornication, etc.), les châtiments appliqués ne correspondent pas à ceux prévus par la charia.

    • Mohamed dit :

      Prend un peux de temps pour savoir si quoi la Charia et vous allez voirs qu’lle est déja appliquer au canada bco plus que dans les pays musulmans. Voici queleques examples: tout citoyen a le droit de vivre en paix en sécurité et en dignité, justice pour tout le monde, respecter les perents les vieux, les voisins le gens en general, aidé les pauvres partager avec les autres, respecter la nature, ne pas tricher, pas discrimination, ne pas abuser les gens ni les animaux, personne n’a le droit de forcer les autres d’accpeter ca religion, .. etc.
      donc on a pas besoin de demander l’applique est déja la au canada.

      • Lambert dit :

        Ah bon ? Ouverture et tolérance ? Si la Charia est la loi basée sur le Coran et la tradition du prophète, j’aimerais avoir des preuves de ce que vous avancez.
        On dirait qu’on ne lit pas le même Coran !

  11. BRAVO AUX MÉDIAS CANADIENS QUI PROUVENT QUE LES MÉDIAS ET POLITIQUES FRANÇAIS XÉNOPHOBES ET ISLAMOPHOBES (EXEMPLES : BFM TV, ITÉLÉ…) STIGMATISENT ET DÉSINFORMENT LES GENS…
    D’AUTRE PART, LES FRANÇAIS PEUVENT ENVIER VOTRE 1ER MINISTRE, QUI MONTRE UN EXEMPLE DE COMPORTEMENT…
    JE CROIS QU’EN REGARDANT LES NOMBREUX TÉMOIGNAGES CANADIENS (NOTAMMENT DE CELUI QUI PLEURE ET QUI DIT QUE CE NE SONT PAS DES MUSULMANS QUI SONT MORTS MAIS DES CANADIENS) BEAUCOUP DE FRANÇAIS VONT VOULOIR ALLER VIVRE AU CANADA…

    • henry dit :

      il y a depuis 3 ans des écoles coraniques en France sans contrôle du contenu pédagogique par l’éducation national ,elles sont souvent clandestines,car l’enseignement ce fait pour les garçons d’un coté,et les filles de l’autre.
      Le volume pris par les cours de religions,influent sur certaine matiere comme la biologie et les sciences et vie de la terre (S.V.T).
      Une communauté ce développe en parrallele avec le reste de la société,qui comporte beaucoup d’autre origine (Italie;portugal;pologne;roumanie;espagne;sud-américains;chine;thailand;laos….) se poser des questions sur l’avenir de nos sociétés est t’il du racisme?

      • rick turgeon dit :

        Il n y a aucun racisme a se poser des questions ,le racisme consiste plutot a donner des reponses negatives qui sont de l ordre de l ideologie sans connaitre ni reconnaitres d autres versions

  12. Boutarf Mejdoub dit :

    Je rêve d’un jour où on peut écrire Québec avec s à la fin : Québecs. Le pluriel évoque plus de possibilités. L’islam est religion québécoise et canadienne. Les événements douloureux nous rendent plus résilients et plus forts. Ensemble, nous pouvons faire avancer notre pays. Il est temps privilégier la tolérance. Que Dieu bénisse Québecs et Canada.