Les élections municipales du Yukon dans l’ombre des fédérales

Share
Les six postes de conseiller et le poste de maire de la ville de Whitehorse sont en élections le 15 octobre. Photo : ICI Radio-Canada/Philippe Morin
Les six postes de conseiller et le poste de maire de la ville de Whitehorse sont en élections le 15 octobre. Photo : ICI Radio-Canada/Philippe Morin

Au Yukon, certains candidats aux élections municipales du 15 octobre remarquent qu’il est difficile d’attirer l’attention des électeurs pendant que la campagne du scrutin fédéral prévu quatre jours plus tard bat son plein.

Le maire sortant Dan Curtis admet que la campagne posera un défi. « Lors des dernières élections [2012], seuls 43 % des électeurs se sont présentés aux urnes. Il est bien dommage que ces élections soient éclipsées par les élections fédérales. »

Dan Curtis devant l'hotel de ville
Le maire sortant de Whitehorse, Dan Curtis  Photo :  ICI Radio-Canada/Claudiane Samson

Il espère toutefois que les candidats se feront nombreux pour débattre du plus grand nombre de sujets possibles. En 2012, 22 candidats s’étaient présentés pour les six postes de conseiller en lice, et cinq candidats pour le poste de maire.

Une certaine confusion

Un autre candidat annoncé qui était conseiller municipal en 2000, Samson Hartland, affirme que 32 candidats à l’époque s’étaient retrouvés sur le bulletin de vote à la surprise de tous.

Samson Hartland au centre-ville de Whitehorse
Samson Hartland effectue un retour en politique municipale après 15 ans d’absence.  Photo :  ICI Radio-Canada/Claudiane Samson

Quant à la campagne fédérale simultanée, M. Hartland admet remarquer de la confusion au sein de l’électorat. « Plus de la moitié des gens me disent que le jour du scrutin est le 19 octobre et je leur dis: ‘ en fait, il s’agit plutôt des élections fédérales. Les élections municipales sont le jeudi 15 octobre! ‘ ». S’il est vrai, ajoute-t-il, que les élections municipales sont éclipsées par les élections fédérales, elles deviendront très intéressantes dans les deux prochaines semaines.

Les mises en candidature sont acceptées du lundi 14 septembre au jeudi 24 septembre. Jusqu’à présent, 20 trousses d’information pour des mises en candidature ont été distribuées.

Roslyn Woodcock
Roslyn Woodcock a perdu par trois votes aux élections municipales de 2012.  Photo :  fournie

De la créativité

Selon Roslyn Woodcock, qui en est à sa deuxième expérience d’une campagne électorale municipale, il faut faire preuve de créativité pour susciter l’intérêt des électeurs. La candidate remarque que les médias sociaux sont très efficaces, mais qu’il faut également aller à la rencontre des électeurs lors du marché des fermiers, ou encore lors de la séance de rencontres express prévue le 30 septembre.

Elle encourage également les candidats à s’investir dans la communauté au-delà de la campagne en offrant par exemple de donner temps ou argent à certains organismes de charité.

Deux fois plus de bureaux de vote à Whitehorse

Pour faciliter la tâche aux électeurs, la Ville de Whitehorse a doublé le nombre de bureaux de vote, dont deux bureaux mobiles qui visiteront le 15 octobre l’hôpital, le centre correctionnel et les centres de soins de longue durée.

La directrice de scrutin, Norma Felker, affirme qu’il s’agit d’apporter les élections vers les électeurs plutôt que l’inverse.

« Cette fois-ci, les gens pourront voter là où ça leur convient plutôt que là où ils vivent puisque nous utilisons pour la première fois une liste électronique d’électeurs. »— Norma Felker, directrice de scrutin de la Ville de Whitehorse

Mme Felker souhaite que davantage d’électeurs se présentent aux urnes. Elle croit que la politique municipale a un impact plus direct sur la vie au quotidien des gens que la politique fédérale.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *