Le Festival des films de Toronto (TIFF) est présenté du 8 au 18 septembre 2016.     Photo : Reuters/Mark Blinch

Le Festival des films de Toronto (TIFF) est présenté du 8 au 18 septembre 2016. Photo : Reuters/Mark Blinch

Ouverture du Festival du film de Toronto, le plus grand du genre en Amérique du Nord

Share

Contrairement au Festival de Cannes, où le public est très hétéroclite, celui du Festival international du film de Toronto (TIFF) s’avère beaucoup plus représentatif de la population nord-américaine. Ce serait donc pour les cinéastes et les cinéphiles un meilleur tremplin pour dépister les films qui ont le plus de potentiel commercial ou artistique pour une grande distribution en salle.

Au cours des années précédentes, des productions comme Esclave pendant 12 ans, Le discours du roi et Le pouilleux millionnaire étaient repartis de Toronto avec le Prix du public, seule récompense de ce Festival sans jury, avant de décrocher quelques mois plus tard la récompense suprême à Hollywood, l’Oscar du meilleur film.

Le Festival débutait jeudi avec la nouvelle version du western américain Les sept mercenaires de la fin des années 60. Ce nouveau western, avec Denzel Washington et Ethan Hawke, raconte l’histoire d’un village sous une extrême pression, et comment la population se rassemble pour se défendre.

Difficile de tout voir : 400 films en 10 jours

Oliver Stone
Oliver Stone © Alvaro Barrientos
Denzel Washington
Denzel Washington © Nathan Denette

La sélection de films proposée en 2016 est telle qu’il est difficile de savoir  donner de la tête. Pas moins de 400 longs et courts métrages provenant de 83 pays seront projetés jusqu’au 18 septembre dans la plus grande ville canadienne. La sélection de cette année est notamment très branchée sur les grands thèmes politiques comme la situation américaine ou la radicalisation de jeunes musulmans.

L’attention se porte en particulier sur le dernier né d’Oliver Stone : Snowden. Un retour sur l’onde de choc provoquée par les révélations de l’ancien employé de la NSA en 2013 sur l’espionnage à grande échelle du gouvernement américain.

Beaucoup de grands noms sur le tapis rouge du TIFF

Xavier Dolan
Xavier Dolan © GI-Jonathan Leibson
Isabelle Huppert
Isabelle Huppert © Andrew Medichini

Ryan Gosling, Jennifer Garner, Anne Hataway et Joseph Gordon-Levitt font partie des célébrités dont la présence est confirmée. Les festivaliers auront par ailleurs l’occasion d’écouter parler l’acteur et réalisateur Mark Wahlberg dans le cadre d’une des conférences intimes de la catégorie In Conversation With… (En conversation avec).

La réalisatrice et actrice palestinienne Hiam Abbass, l’actrice française Isabelle Huppert et le réalisateur indien Karan Johar offriront aussi des conférences devant public.

Le réalisateur québécois Xavier Dolan ainsi que les acteurs Denzel Washington, James Franco, Natalie Portman, Adam Driver et Scarlett Johansson sont également parmi ceux attendus sur le tapis rouge du festival.

Le TIFF prévoit la projection des derniers films des Québécois Denis Villeneuve (Arrival), Philippe Falardeau (The Bleeder), Chloé Robichaud (Pays), Anne Émond (Nelly) et Kim Nguyen (Un ours et deux amants).

Découvrez :
Toronto, la ville que les Canadiens aiment haïr
La première ville touristique du Canada fait ses adieux en cette période de fin d’été aux touristes notamment canadiens qui sont venus admirer de près la plus grande ville du pays même si eux-mêmes, leurs amis ou leurs familles se plaisent souvent à la dénigrer depuis des générations.
Lisez la suite… 

Ceux qui n’ont pas visité Toronto depuis trois ou quatre ans tombent facilement à la renverse à l’entrée de la ville dont les grandes autoroutes à 16 ou 18 voies sont balisées par des forêts d’édifices à condominiums qui s’étalent à perte de vue. C’est le Dubaï de l’Amérique du Nord, mais en version plus ouverte sur l’extérieur avec plus de la moitié des gens provenant d’un autre pays. Photo : CP
Ceux qui n’ont pas visité Toronto depuis trois ou quatre ans tombent facilement à la renverse à l’entrée de la ville dont les grandes autoroutes à 16 ou 18 voies sont balisées par des forêts d’édifices à condominiums qui s’étalent à perte de vue. C’est le Dubaï de l’Amérique du Nord, mais en version plus ouverte sur l’extérieur avec plus de la moitié des gens provenant d’un autre pays. Photo : CP

Sur le même thème

À Toronto il y a le TIFF et le TUFF – RCI 

Ouverture du 41e Festival des films de Toronto (TIFF) – Radio-Canada 

The Toronto International Fillm Festival – TIFF 

Share
Catégories : Arts et spectacles, International
Mots-clés : , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*