Opération d’extraction du charbon dans la mine Black Butte près de Rock Springs au Wyoming. Photo : Reuters/Jim Urquhart

Opération d’extraction du charbon dans la mine Black Butte près de Rock Springs au Wyoming. Photo : Reuters/Jim Urquhart

Avis à Donald Trump : le Canada et le Royaume-Uni s’unissent contre le charbon

Share

Donald Trump a fait depuis avril dernier des gestes afin de remplir deux promesses électorales : ranimer l’industrie du charbon et démanteler l’agence de protection de l’environnement. Dans ses deux démarches, il s’inscrit à contre-courant de la tendance mondiale. Dans le dossier du charbon, il devra maintenant composer avec les pressions de deux grands pays alliés qui viennent de s’unir.

La ministre canadienne de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, séjournait au Royaume-Uni la semaine dernière où elle a annoncé que le Canada allait unir ses forces à celles du Royaume-Uni pour combattre la production d’électricité au charbon.

Cette mission commune vise l’élimination complète de la dépendance au charbon de ces deux nations, une étape cruciale dans l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

Le Canada et le Royaume-Uni tentent maintenant de rallier d’autres pays et accentueront leur offensive à la rencontre des Nations unies (ONU) sur le climat le mois prochain en Allemagne.

Écoutez
Un grand bouteur déplace des tonnes de charbon au Savage Energy Terminal à Price, dans l’Utah. Photo : Getty Images/George Frey
Un grand bouteur déplace des tonnes de charbon au Savage Energy Terminal à Price, dans l’Utah. Photo : Getty Images/George Frey

Les rêves des producteurs canadiens de charbon minés par la Chine

Les producteurs de charbon au Canada traversent une période de grande noirceur. Ils étaient encore en 2014 tout feu tout flamme devant la perspective d’exporter en vrac vers la Chine.

Trois années sont une éternité non seulement en politique, mais aussi dirait-on dans le secteur énergétique canadien par les temps qui courent. Il y a exactement trois ans, l’industrie canadienne du charbon se disait prête à déplacer des montagnes de charbon vers la Chine. L’utilisation du charbon étant en déclin au Canada et cette industrie voyait dans le miracle chinois la promesse de pouvoir garder ouvertes ses mines et même de multiplier les investissements pour en ouvrir d’autres.

Mais le miracle s’est transformé en mirage et plusieurs nouveaux contrats d’approvisionnement ont été annulés ou réduits. Rendant la situation plus noire encore pour cette industrie, il y a cette annonce l’an dernier du gouvernement albertain de la fermeture de toutes ses usines de production d’électricité au charbon d’ici moins de 15 ans.

Un train transporte du charbon en Colombie-Britannique.Photo Credit: CPR
Un train transporte du charbon en Colombie-Britannique.Photo Credit: CPR

Le saviez-vous?
Environ 40 % de l’énergie à travers le monde est actuellement produite à partir du charbon.
Seulement 10 % de l’électricité produite au Canada provient encore du charbon dont l’utilisation est concentrée dans l’ouest du Canada.
Cette production d’électricité au charbon représente 70 % de toutes les émissions de GES du secteur de la production d’électricité au Canada.
Le Canada espère éliminer toutes ses centrales au charbon d’ici 2030.

Mine de charbon à ciel ouvert Photo : iStock
Mine de charbon à ciel ouvert Photo : iStock

Impacts négatifs du charbon sur la santé des Canadiens

En plus de rendre des Canadiens malades, les émissions de GES dues au charbon entraînent des coûts de 800 millions de dollars par année pour le système de santé canadien, selon un rapport de l’Institut Pembina.

« La combustion du charbon a des conséquences dévastatrices pour les Canadiens », selon la directrice du programme des politiques fédérales de l’Institut Pembina, Erin Flanagan.

« Elle érode la santé publique en polluant l’air que l’on respire et elle contribue plus qu’aucune autre source d’énergie aux changements climatiques. »

Découvrez :
Comment les vertus du gaz naturel sont gonflées artifficiellement

Les discours de l’industrie et de plusieurs responsables gouvernementaux viennent pourtant dessiner dans la tête des consommateurs l’image d’un produit propre, dont l’empreinte environnementale est négligeable.

Les discours de l’industrie et de plusieurs responsables gouvernementaux viennent pourtant dessiner dans la tête des consommateurs l’image d’un produit propre, dont l’empreinte environnementale est négligeable.

RCI avec La Presse canadienne et la contribution de Sandra Gagnon, Gabrielle Michaud-Sauvageau et Jacques Dufresne de Radio-Canada

En complément

Le Canada peut-il se passer du charbon comme source de production d’électricité ? – RCI

Objectif 2030 pour la disparition des centrales au charbon au Canada – RCI 

Énergie fossile : vers la fin du pétrole au Canada d’ici 2040? – RCI 

Dans la guerre au charbon, le principal ennemi est de nature économique – Radio-Canada 

Le Fonds de solidarité FTQ se dissocie du charbon – Radio-Canada 

Share
Catégories : Environnement, International, Politique
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

*