projectrepublictoday.com

projectrepublictoday.com

Piratage politique des données Facebook : Ottawa se tourne vers ses espions

Le gouvernement canadien a décidé de se tourner vers les experts de ses services secrets pour l’aider à protéger la vie privée des Canadiens contre les manœuvres de détournement de renseignements personnels à partir des médias sociaux, comme celles qui viennent d’être révélées.

Le New York Times et The Observer à Londres soutiennent que l’équipe de Donald Trump a demandé à la compagnie Cambridge Analytica de récolter des renseignements personnels de profils Facebook de plus de 50 millions d’utilisateurs.

Alors que les services secrets canadiens enquêtent, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada vient pour sa part d’annoncer qu’il ouvre formellement une enquête afin de déterminer si les informations personnelles de certains Canadiens pourraient avoir été compromises. Il vérifiera aussi si Facebook a enfreint la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques.

Scott Brison, président du Conseil du Trésor. Photo : Sean Kilpatrick / Canadian Press

Scott Brison, président du Conseil du Trésor Photo : Sean Kilpatrick / Canadian Press

De plus, le cabinet du ministre Scott Brison, président du Conseil du Trésor, soutient que le gouvernement du Canada a communiqué avec Facebook pour que cette compagnie explique clairement si des Canadiens ont été touchés par le détournement de renseignements, et pour savoir ce qu’elle entend faire afin qu’une telle chose ne se reproduise plus.

Le président du Conseil du Trésor se dit aussi ouvert à resserrer les lois fédérales sur la protection des renseignements personnels afin de protéger davantage les utilisateurs de médias sociaux.

Aide-mémoire…
– De nombreux élus dans le monde s’indignent que des données colligées par Facebook et d’autres médias sociaux puissent tomber ainsi entre les mains de tiers, notamment à l’étranger, et modifier le résultat d’élections.
– Ces informations soulèvent aussi des craintes au Canada, où des élections générales sont prévues dans les deux plus importantes provinces cette année, en Ontario en juin et au Québec en octobre. Des élections fédérales sont aussi prévues en 2019. LISEZ LA SUITE… 

Vladimir Poutine dans un bureau de vote au moment de sa réélection cette semaine. Photo AFP

Un cadre international contre les influences illégales et extérieures?

Charlie Angus Photo: Sean Kilpatrick/The Canadian Press

Charlie Angus Photo: Sean Kilpatrick/The Canadian Press

De son côté, le Nouveau Parti démocratique demande au gouvernement canadien de Justin Trudeau de militer, au prochain sommet du G7, pour la création d’un plan international afin de contrôler les activités de médias sociaux comme Facebook.

Le député Charlie Angus croit que si des géants comme Facebook peuvent changer des résultats électoraux, ils doivent rendre des comptes sur leurs activités.

M. Angus estime que Facebook a la responsabilité juridique internationale de protéger les renseignements personnels de ses abonnés contre toute utilisation malfaisante. Et il soutient que Facebook se comporte de façon cavalière à ce chapitre. « Si l’on en croit les allégations, Cambridge Analytica a pu contourner Facebook afin d’utiliser les renseignements personnels des utilisateurs et créer la machine de propagande idéale. »

Recommandez pour vous
Scandale des données Facebook aux États-Unis : le lanceur d’alerte travaillait pour le Parti libéral du Canada 

Photo : CBC

Photo : CBC

RCI avec La Presse canadienne et CBC

En complément

Élections de 2019 au Canada : la parade de Facebook pour contrer les cybermenaces – CBC 

Facebook écoute-t-il vos conversations sur téléphone ? – RCI 

Elections Canada prepares to fight fake news – CBC 

Catégories : International, Internet et technologies, Politique
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.