Ouverture de la 43e édition du Festival international du film de Toronto (Crédit photo : REUTERS/Mario Anzuoni)

Le Festival international du film de Toronto déroule son tapis rouge au cinéma canadien

Share

La 43e édition du Festival international du film de Toronto (TIFF) s’est ouverte jeudi dans la Ville Reine. Ce rendez-vous annuel incontournable pour les cinéphiles met cette année le cinéma canadien en valeur.

Vingt productions nationales seront d’ailleurs au menu, notamment le très attendu, The Death and Life of John F. Donovan (Ma vie avec John F. Donovan) de Xavier Dolan aura droit à sa première mondiale. Production en langue anglaise, l’opus met en scène une belle brochette de vedettes hollywoodiennes comme Natalie Portman, Susan Sarandon, Kathy Bates et Kit Harington, acteur phare de la série à succès Le Trône de fer.

Le réalisateur de Mommy est d’ailleurs en tournage à Montréal de son prochain long-métrage Matthias et Maxime qui réunit Anne Dorval, Pier-Luc Funk, Adib Alkhalidey et Micheline Bernard.

Kim Nguyen viendra accompagner au TIFF sa nouvelle offrande intitulée The Hummingbird Project. Finaliste aux Oscars en 2013 pour le meilleur film en langue étrangère avec le percutant Rebelle, le cinéaste québécois propose cette fois une aventure à haut risque dans l’univers très compétitif des nouvelles technologies. Avec à l’affiche un trio de choc composé de Jesse Eisenberg, Alexander Skarsgard et Salma Hayek.

Un premier long métrage en langue haïda

Une autre première au festival avec la présentation de La disparition des lucioles de Sébastien Pilote. Suivront, La chute de l’empire américain de Denys Arcand, Les salopes ou le sucre naturel de la peau de Renée Beaulie et La grande noirceur de Maxime Giroux où Martin Dubreuil donne la réplique à Romain Duris et Reda Kateb.

Avec Anthropocene – dernier volet d’une trilogie comprenant Manufactured Landscape et Watermark – la réalisatrice Jennifer Baichwal propose une réflexion sur les conséquences désastreuses de l’activité humaine sur la nature. Quant à Astra Taylor, la réalisatrice aborde avec What is Democracy? la fragilité des instances démocratiques.

La liste comprend aussi Prosecuting Evil: The Extraordinary World of Ben Ferencz de Barry Avrich et Sharkwater Extinction, l’œuvre ultime du regretté Rob Stewart. Signalons également trois œuvres de cinéastes issus des Premières Nations telles Edge of the Knife de Gwaai Edenshaw et Helen Haig-Brown. Ce premier film réalisé en langue haïda est composé d’acteurs et actrices non professionnels. S’ajoute à la programmation autochtone, les propositions de Darlene Naponse (Falls Around Her) et celle de Miranda de Pencier (Grizzlies).

Le Festival international du film de Toronto se déroule du 6 au 16 septembre.

Lire aussi :

François Cormier et le cinéma d’auteur au Festival Les Percéides en Gaspésie

Le volet cinéma de Présence autochtone : rigueur, respect et collaboration entre les peuples

Cet été, la Cinémathèque québécoise met les femmes réalisatrices à l’honneur

Share
Catégories : Arts et spectacles
Mots-clés : , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions ou dans une des deux langues officielles, soit le français ou l'anglais. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

*