Le Gala Québec Cinéma s’est déroulé dimanche 2 juin 2019 à Montréal. (Crédit photo : La Presse canadienne/Peter McCabe)

Le cinéma québécois célèbre ses artisans

Le Gala Québec Cinéma remet chaque année ses récompenses aux films qui ont marqué le septième art québécois. La comédie populaire 1991, de Ricardo Trogi, est la grande gagnante de cette cérémonie retransmise en direct dimanche sur les ondes d’ICI TÉLÉ.

L’œuvre à teneur biographique signée Ricardo Trogi est repartie avec quatre Iris (l’équivalent des Césars en France ou des Oscars aux États-Unis), dont celui du meilleur film, de la meilleure réalisation, de la meilleure interprétation féminine – rôle de soutien remis à Sandrine Bisson, et celui du Public.

« J’avais préparé la face qui ne gagne pas! Je n’avais pas l’impression de gagner parce que les filles, vous êtes hot », a-t-elle déclaré, son prix à la main.

Même si le troisième volet du réalisateur Ricardo Trogi après 1981 et 1987 avait déjà une longueur d’avance avec 16 nominations au compteur, la compétition a été rude avec notamment la présence d’une belle brochette de longs métrages comme Genèse de Philippe Lesage, Répertoire des villes disparues de Denis Côté ou La Bolduc de François Bouvier.

Debbie Lynch-White a reçu l’Iris de la meilleure interprétation féminine pour son incarnation de la chanteuse légendaire la Bolduc. Le film À tous ceux qui ne me lisent pas a permis à Martin Dubreuil, qui tient le rôle-titre, de remporter le prix de la meilleure interprétation masculine.

La soirée a été animée par Guylaine Tremblay et Édith Cochrane.

Le trophée du meilleur acteur dans un rôle de soutien a été remis à Robin Aubert pour sa participation dans Une colonie, le premier long de Geneviève Dulude-De Celles.

D’autres prix : la meilleure direction photo est allée à Sara Mishara pour La grande noirceur, le meilleur documentaire à Kevin Bacon Hervieux pour Innu Nikamu : chanter la résistance, le meilleur court métrage à Meryam Joobeur pour Brotherhood et le meilleur court métrage d’animation à Patrick Bouchard pour Le sujet.

Anne-Élisabeth Bossé et Monia Chokri présentent le prix du meilleur premier film au Gala Québec Cinéma et parlent de la mésange à tête noire...

Lire aussi :

Le Festival du cinéma israélien de Montréal annonce sa programmation

Rachel Mwanza veut faire sa place au cinéma

Une multitude de films canadiens présentée en Louisiane au Festival Cinema on the Bayou

Catégories : Arts et spectacles, Société
Mots-clés : , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.